A la découverte de la Ferrari 330 P4 avec Petrolicious

Samuel Morand le 21/07/2014

Partagez

réagir
Voir plus de photos

Après avoir déjà présenté les Ferrari 250 GTO et autres 312 PB, l'équipe de Petrolicious est allée à la rencontre de Nick Longhi, instructeur pour le compte de Ferrari Corsa auprès des collectionneurs de la marque, pour nous faire découvrir le seul exemplaire original existant de la mythique 330 P4.

Développée par Mauro Forghieri sur la base de la 330 P3 pour mettre à mal la domination des Ford GT40 dans le Championnat du Monde des Sports Prototypes 1967, la Ferrari 330 P4 allait donner satisfaction au constructeur de Maranello (et à Enzo Ferrari en particulier) en signant notamment un triplé sur les terres de Ford lors des 24 Heures de Daytona, avant de remporter cette même année le titre constructeur.

Et si le talent des pilotes officiels de la marque au cheval cabré (Chris Amon et Lorenzo Bandini en tête) ne peut être remis en question, on découvre grâce à Nick Longhi (révélation surprenante) que cette Ferrari 330 P4 n'a rien de la voiture de course inconduisible pour le commun des mortels.

Le reste est à découvrir dans cette production comme toujours superbement réalisée, qui nous replonge avec bonheur dans le glorieux passé de Ferrari.

Crédit photo : Petrolicious

Partagez

réagir

Dernières actualités FERRARI

Bell Sport & Classic Ferrari 330 LMB Project
Bell Sport & Classic Ferrari 330 LMB Project
London Concours : Ferrari rafle le Best in Show
London Concours : Ferrari rafle le Best in Show
RM Sotheby's : Ferrari 330 Shooting Brake
RM Sotheby's : Ferrari 330 Shooting Brake
Toutes les actualités FERRARI

Tags liés

Commentaires

avatar de stirling1958
stirling1958 a dit le 01-11-2014 à 20:51
Je découvre par hasard cette page de juillet et je suis surpris que personne ne s'y soit intéressé. Il sagit pourtant d'une voiture qui a participé au mite FERRARI La P4 c'est l'apogée d'une époque malheureusement révolue. J'ai eu la chance de connaitre cette époque ou l'endurance était aussi voir plus passionnante que la F1. Les amateurs de sport auto étaient bien plus gatés. En France en plus des 24 heures du Mans (seule épreuve qui a survécue)il y avait les 12 heures de Reims ,Les 1000 km de Paris , Le Tour de France automobile.Monthlery aux portes de Paris organisait plusieurs meeting dans la saison.Il y avait des épreuves à Rouen à Clermont-Ferrand. On n'avait pas le temps de s'ennuyer,on en avait plein les oreilles. NOSTALGIE NOSTALGIE NOSTALGIE. Pour moi l'endurance c'était ce qu'il y avait de plus beau grace à Ferrari qui a animé ces épreuves pendant tant d'années. C'était l'AGE d'OR et la P4 en symbolise à mes yeux le plus beau fleuron.