Chevrolet Corvette Stingray : le retour

Soufyane Benhammouda le 14/01/2013

Apparue en 1953, la Corvette souffle cette année ses soixante bougies. Longuement attendue et espionnée, la nouvelle génération de la Muscle Car vient de voir le jour : la Corvette C7 Stingray est née.

Comme nous l'avions déjà anticipé grâce a une série de rendus virtuels, le style de cette septième génération de la sportive américaine évolue en profondeur : la proue, toujours pointue, affiche une bouche béante et des phares en amande, très inspirés par la SRT Viper, alors que l'arrière change radicalement. Très carrée, la poupe reçoit quatre optiques calquées sur la Chevrolet Camaro, un imposant bouclier arrière gris et - c'est une constante depuis la Corvette C5 - quatre sorties d'échappement regroupées au centre et prêtes à cracher la puissance ! En revanche, vue de profil, la Corvette C7 rentre dans le rang en perdant sa typique lunette arrière et en adoptant une ligne de toit proche d'une certaine Nissan GT-R.

Pour l'habitacle, Chevrolet annonce l'utilisation de matériaux de meilleure qualité. Difficile de juger à travers quelques clichés, mais la finition est au rendez-vous : le dessin global de la planche de bord se modernise, avec une casquette du bloc d'instrumentation qui vient encercler le conducteur, de nouveaux boutons et comodos ou encore un large écran tactile regroupant un ensemble d'informations mécaniques ou le choix de mode de conduite selon les conditions de roulage.

Sous son capot, nous retrouvons le rustique V8 6,2 l à 16 soupapes actionnées par un arbre à came central. Le bloc LT1 s'équipe toutefois du calage variable des soupapes et de l'injection directe : la C7 devient ainsi la Corvette la plus sobre et la plus puissante de l'histoire. Reste que malgré ses 450 ch, la Stingray 2013 avoue un déficit de 190 ch par rapport à une SRT Viper de base !

La mécanique peut être associée à une boite manuelle à sept rapports équipée de l'Active Matching Rev (qui effectue elle-même le talon-pointe) ou à une transmission automatique à six vitesses avec palettes au volant et Launch Control.

Les adeptes d'une utilisation intensive de leur Corvette C7 pourront opter pour le kit Z51 qui offre un différentiel électronique, un carter sec, un système de freinage plus performant et un kit aérodynamique pour plus de stabilité à haute vitesse.

Nous y reviendrons plus en détail lorsque que Chevrolet divulguera l'intégralité de la fiche technique et les tarifs.
actu suivante Tokyo 2013 : Toyota GT 86 préparés

Actu précédente
Tokyo 2013 : Toyota GT 86 préparés

actu précédente Audi RS7 : il va y avoir du sport

Actu suivante
Audi RS7 : il va y avoir du sport

Autres articles pouvant vous intéresser

Hennessey : Corvette C8 de 1 200 ch
Hennessey : Corvette C8 de 1 200 ch

Hennessey Performance Engineering (HPE) a de grands projets pour la nouvelle...

Corvette C8 ZR1 : avec 900 ch ?
Corvette C8 ZR1 : avec 900 ch ?

Après le modèle Stingray et sa déclinaison découvrable, Chevrolet devrait...

Clap de fin pour la Corvette C7
Clap de fin pour la Corvette C7

La dernière Chevrolet Corvette C7 a quitté les lignes d'assemblage de Bowling...

Toutes les actualités CHEVROLET
Clap de fin pour la Corvette C7
McLaren Senna LM et Can-Am en vue ?

McLaren Automotive devrait très prochainement présenter des versions LM (Le...

Clap de fin pour la Corvette C7
Nouvelle ABT RS6-R 2020 : teasers

Le préparateur allemand ABT Sportsline a diffusé les premières images de la...

Clap de fin pour la Corvette C7
RM Sotheby's : vente en ligne Drive into the Holidays

Après le succès de sa vente en ligne « Online Only: Formula 1 Memorabilia »,...

Toutes les actualités

Commentaires