Bonhams : Alfa Romeo Tipo 33 TT3 3.0 litres de 1972

Samuel Morand le 28/06/2021

Partagez

réagir

Le 9 juillet prochain, à l'occasion de la vente qu'elle organisera dans le cadre du Goodwood Festival of Speed, la maison Bonhams proposera aux enchères une Alfa Romeo Tipo 33 TT3 3.0 litres qui termina à la 4ème place l'édition 1972 des 24 Heures du Mans.

Ce châssis n°AR 11572 010 fut engagé dans le Championnat du Monde FIA 1972/1973 par Autodelta SpA, le département compétition d'Alfa Romeo de l'époque, fondé en 1964 par Carlo Chiti et Lodovico Chizzola.

Animé par un bloc V8 3.0 litres 4-cam développant plus de 440 ch à 9 800 trs/mn, associé à une boîte manuelle à 5 rapports, ce châssis Tipo 33 TT3 qui ne pesait que 600 kg (un lest de 50 kg était embarqué à son bord pour atteindre la limite de poids minimale), était régulièrement piloté par Andrea de Adamich, pilote italien qui s'illustra en voitures de tourisme, en GT et même en Formule 1 entre 1962 et 1974. Il remporta notamment le Championnat d'Europe des Voitures de Tourisme 1966, et pilota pour Ferrari, Brabham et Surtees en F1 et en F2. Il remporta également les 1 000 km de Brands Hatch 1971 et les 6 Heures de Watkins Glen dans une Tipo 33 T33 engagée par Autodelta.

Les 10 et 11 juin 1972 sur le circuit de la Sarthe, de Adamich fut associé à l'expérimenté Nino Vaccarella, qui remporta Le Mans pour Ferrari en 1964, ainsi que les 12 Heures de Sebring et deux éditions de la Targa Florio en 1965 et 1971 (en 1971 à bord d'une Alfa Romeo T33). L'équipage n°18 se qualifia 7ème à l'issue des essais, avec un temps de 3 minutes 52 secondes et 6 dixièmes.

Bien qu'ils aient perdu une heure dans les stands le samedi soir sur un problème d'embrayage, suivi d'un arrêt prolongé pour remplacer les disques de freins, de Adamich et Nino Vaccarella parvinrent à rallier l'arrivée en 4ème position avec 307 tours couverts, derrière les deux châssis Matra qui signaient un doublé français et une Porsche 908 qui se classa 3ème.

Autodelta conserva le châssis « 010 » jusqu'en 1974, date à laquelle il fut vendu (avec de nombreuses pièces détachées) au pilote britannique Martin Morris, qui s'illustra notamment au volant de modèles Jaguar Type C et D. La voiture connue alors sous le nom de « Groundhog » (la marmotte) roula notamment à Brands Hatch en 1976-77, avant d'être de nouveau vendue cette fois à Steve O'Rourke, manager du groupe anglais Pink Floyd et piloté émérite (O'Rourke se classa lui-même 4ème des 24 Heures du Mans 1998 au volant d'une McLaren F1 GTR).

En 1986 cette Alfa Romeo intégra ensuite la collection japonaise Hayashi, puis celle de Takeshi Fujita. Son bloc V8 fut durant cette période reconstruit par un ex-spécialiste d'Autodelta, et en 1999 le véhicule revint en Europe et plus précisément en France, avant de repartir en Californie cette fois en 2011. Son propriétaire, Peter Read, l'engagea l'année suivante à Le Mans Classic ainsi qu'aux Dix Mille Tours du Castellet (avec Brian Redman pour copilote dans la Sarthe).

En avril 2013, le collectionneur allemand Alexander Rittweger a ensuite racheté le véhicule et l'a depuis confié à Sam Hancock pour le Goodwood Members' Meeting 2017, et plus récemment Le Mans Classic (2018).

L'actuel propriétaire du véhicule l'a acheté en 2020, et son futur acquéreur devrait dépenser entre 2.1 à 2.6 millions d'euros pour l'intégrer à son garage personnel.

Crédit photo : Bonhams

Partagez

réagir

Dernières actualités ALFA ROMEO

500 ch pour le Restomod Emilia GT Veloce
500 ch pour le Restomod Emilia GT Veloce
Kimi Räikkönen a validé votre future Alfa Romeo Giulia GTA
Kimi Räikkönen a validé votre future Alfa Romeo Giulia GTA
Victoire Alfa Romeo aux Mille Miglia 2021
Victoire Alfa Romeo aux Mille Miglia 2021
Toutes les actualités ALFA ROMEO

Tags liés

Commentaires