L'Audi TT , première sportive diesel

le 27/02/2008

Cela pourrait devenir une habitude... Chez Audi, on reste persuadé que sportivité et diesel peuvent rimer, et on s'emploie à le démontrer. Une démarche logique, la marque aux anneaux souhaitant avant tout capitaliser sur les victoires de ses moteurs diesel aux 24 Heures du Mans. Alors après la R8 V12 TDI concept présentée à Detroit (et avant une éventuelle production en série), c'est le petit frère TT qui passe au mazout, pour le plus grand malheur des puristes.

Partagez

réagir
Sous le capot de ce TT on retrouve donc le 2.0 TDI bien connu. Il développe ici 170 chevaux à 4 200 tr/min et 350 Nm de couple à partir de 1 750 tr/min. Ainsi équipé, le coupé demande 7,5 secondes pour passer de 0 à 100 km/h tandis qu'il faut deux dixièmes de seconde supplémentaires au roadster pour le même exercice. Les 2 versions plafonneront juste au dessus des 220 km/h.

Bien entendu, le point principal d'une motorisation diesel est l'économie de carburant réalisée. Ainsi, Audi annonce une consommation de seulement 5,5 litres/100 km. Les rejets de CO2 limités à 145 g/km permettent à l'Audi TT TDI de se situer dans la zone "neutre" du bonus-malus écologique.

Après la première apparition publique au salon de Genève, les livraisons devraient débuter à l'été 2008. D'ici là, profitez encore une fois des montées en régime du TT V6, et n'oubliez pas de viser la zone rouge, à 6 300 tr/min...

Partagez

réagir

Dernières actualités AUDI

Nouvelle Audi TT RS 2019
Nouvelle Audi TT RS 2019
Audi TTS : ouverture des commandes
Audi TTS : ouverture des commandes
Édition limitée Audi TT 20 Years
Édition limitée Audi TT 20 Years
Toutes les actualités AUDI

Voir plus d'actualités concernant le Salon de Genève 2008.

Tags liés

Commentaires

avatar de Balo
Balo a dit le 10-09-2012 à 15:09
Une sportive diesel, ca n'existe pas. Performante je veux bien, sportive certainement pas. Un coupé diesel, ou comment vouloir ménager plaisir et économie en pensant gagner le jackpot. Qu'on ne s'y trompe pas: on en voit peu sur nos routes parce que les passionnés qui aiment conduire n'achètent pas CA. Cette infamie démontre aussi combien les constructeurs cherchent l'argent facile. Pourquoi ne pas avoir développé une version hybride essence pour répondre à ce cahier des charges? Ca aurait au moins apporté quelque chose...