Aston Martin One-77 : détails techniques

Vincent Desmonts le 18/03/2009

Voir plus de photos
Aston Martin a levé le coin du voile sur la technique de sa supercar pour milliardaires, l'Aston One-77. Une auto produite à seulement 77 exemplaires, facturée 1,55 millions d'euros pièce.

Bâtie autour d'une baignoire en carbone, l'Aston Martin One-77 revendique une rigidité hors pair associée à un poids contenu, qui ne devrait excéder 1 500 kilos. Sous son capot piaffe un V12 de 7,3 litres, dont la puissance définitive sera supérieure à 700 chevaux. Dérivé du V12 des DBS et DB9, ce bloc est en cours de mise au point chez Cosworth, qui s'est également chargé de travailler sur son allègement : on nous promet un moteur dont le poids est réduit de 25%. Doté d'un carter sec, le V12 7,3 litres est installé 100 mm plus bas que dans les autres Aston Martin V12, mais aussi 257 mm en arrière de l'axe des roues avant. Une position basse et centrale avant qui garantit à la fois un centre de gravité au ras des pâquerettes et une excellente répartition des masses. Le V12 de l'Aston Martin One-77 est associé à une boîte robotisée à 6 rapports.

Le châssis de l'Aston One-77 se compose de doubles triangles à l'avant comme à l'arrière, associés à des combinés ressorts/amortisseurs horizontaux. Une formule habituellement employée en compétition. Les amortisseurs seront réglables. Quant aux freins, ils ont recours à des disques en carbone-céramique.

Aston Martin annonce des performances très élevées, avec une vitesse maxi supérieure à 320 km/h et un 0-60 mph (0-96 km/h) effectué en 3,5 secondes.
actu suivante BMW : un GPS écolo

Actu précédente
BMW : un GPS écolo

actu précédente Salon de Londres annulé

Actu suivante
Salon de Londres annulé

Autres articles pouvant vous intéresser

La police de Dubaï en Aston One-77
La police de Dubaï en Aston One-77

Après avoir récemment pris possession d'une Ferrari FF et d'une Lamborghini...

Vidéo : essai Aston Martin One-77
Vidéo : essai Aston Martin One-77

Harry Metcalfe, le fondateur du magazine EVO, est un homme heureux : il ne...

Dernière Aston One 77
Dernière Aston One 77

Lors du salon de Paris 2008, Aston Martin venait chatouiller les plus...

Toutes les actualités ASTON MARTIN
Dernière Aston One 77
RM Sotheby's : la collection Guyton

Les 4 et 5 mai prochains à St Louis, Missouri, la maison RM Sotheby's va...

Dernière Aston One 77
La Bugatti Divo aperçue en essais

La Bugatti Divo dévoilée par le constructeur de Moslheim dans le cadre du...

Dernière Aston One 77
Audi : Supercar électrique en vue ?

Alors que le constructeur aux anneaux célèbre cette année le 10ème...

Toutes les actualités

Commentaires

avatar de propulsion
propulsion a dit le 21-03-2009 à 17:56
Je reprends l'avis de Racon pour le façonnage et le côté trop bodybuildé. Une auto plaisir est d'abord étroite pour apprécier la trajectoire et se servir des transferts de masses dans la conduite délicate (adhérence). Tous les constructeurs sont hors gabarit et pas seulement dans ce type d'auto, C'est assez grave vu le niveau de pilotage du quidam
avatar de Racoon
Racoon a dit le 20-03-2009 à 13:11
Je salue la démarche qui consiste à utiliser des méthodes traditionnelles (façonnage de la carrosserie à la main) pour fabriquer une supercar moderne. Je suis beaucoup plus sceptique du côté design : c'est lourd, peu harmonieux, trop bodybuildé. Amis milliardaires, je vous laisse bien volontiers cette One-77 et préfère la pureté esthétique et technologique d'une V12 Vantage.
avatar de vantage
vantage a dit le 19-03-2009 à 18:35
Sincèrement.... c'est quand même autre chose que le Lagonda dont Aston nous a gratifié à Genève !!