5 milliards d'euros pour Renault

Vincent Desmonts le 03/06/2020

Empêtré dans une crise managériale et stratégique amplifiée par l'épidémie de coronavirus, le groupe Renault connaît de grosses difficultés. Le constructeur a d'ailleurs annoncé voici quelques jours un plan d'économies de 2 milliards d'euros sur 3 ans. Pas moins de 15 000 emplois seront supprimés dans le monde, dont 4 600 rien qu'en France.

Partagez

réagir
Pour sortir la tête de l'eau, Renault a réussi à négocier une ligne de crédit pouvant aller jusqu'à 5 milliards d'euros auprès de cinq banques : BNP Paribas, Crédit Agricole, HSBC France, Natixis et Société Générale. Une négociation facilitée par le fait que l'État français s'est porté garant du groupe automobile (à hauteur de 90% du montant de l'emprunt).

En échange de cette garantie, le constructeur s'est engagé à maintenir l'emploi dans son usine de Maubeuge (59), initialement menacée d'une fusion avec celle voisine de Douai. En revanche, le sort de l'usine de Choisy-le-Roi (94) semble scellé, tandis que la production automobile dans celle de Flins (78) devrait être stoppée vers le milieu de la décennie. Enfin, l'incertitude plane quant à l'avenir de l'usine de Dieppe (76), fief d'Alpine.

Le président du constructeur Jean-Dominique Senard a en tous cas tenu à rassurer l'opinion à l'antenne de France Info "Nous nous ferons un point d'honneur à ce qu'aucun euro du contribuable ne soit utilisé pour Renault." En clair : ce prêt sera bien remboursé par Renault... ce qui est la moindre des choses.

Partagez

réagir

Dernières actualités RENAULT

Renault présente le Showcar Mégane eVision
Renault présente le Showcar Mégane eVision
Renault : premières informations sur le plan de relance
Renault : premières informations sur le plan de relance
Renault lance ZITY, un service d'autopartage à Paris
Renault lance ZITY, un service d'autopartage à Paris
Toutes les actualités RENAULT

Tags liés

Commentaires