< retour

Essai CITROEN DS3 THP 165

Loïc Bailliard le 03/02/2015

Afin de rester dans la course face à une concurrence très active, la Citroën DS3 s'offre un léger restylage et en profite pour mettre à jour ses motorisations, dont le 1.6 THP. Faut-il craquer ?

Voir la vidéo en HD

Le mauvais positionnement

Avec 320 000 exemplaires vendus depuis 2010, la Citroën DS3 est un succès incontestable. Mais en 5 ans, la concurrence s'est également renforcée : Mini, Audi A1, Fiat 500, Opel Adam… La DS3 ne manque pas de rivales plus ou moins proches de sa philosophie, dont certaines se sont renouvelées ces derniers mois avec brio. Alors pour rester dans la course et perpétuer cette « success story », Citroën a décidé d'offrir un petit lifting à la star de la ligne DS. Et d'en profiter pour y installer des motorisations répondant aux futures normes Euro VI. Parmi les nouveautés les plus marquantes, on constate l'arrivée d'un nouveau 3 cylindres de 110 chevaux en essence et le travail effectué sur le 4 cylindres 1.6 THP qui annonce désormais 165 chevaux et des consommations en baisse. C'est cette dernière version que nous avons essayée, en finition haut de gamme Ultra Prestige.

Voir plus de photos

Histoire de regard

Dans cette finition, le changement principal opéré sur la DS3 est livré de série : il s'agit des optiques « xénon full LED ». Derrière cette appellation à priori contradictoire se cache un système de phares avec LED en veilleuse et un mélange de LED et xénon pour les feux de croisement et pleins phares. Joli, l'ensemble ne transfigure cependant pas la DS3 et seuls les amateurs avertis seront capables de faire la distinction entre l'ancienne et la nouvelle version de la citadine. A l'arrière, on remarque également une modification de la signature visuelle, puisque la version fermée adopte également les feux « 3D » inaugurés sur la DS3 Cabrio. Mis à part ces effets de style (de série uniquement sur les versions haut de gamme), la Française n'évolue pas visuellement.

On note cependant l'apparition sous le rétroviseur central d'un système de freinage d'urgence automatique, actif jusqu'à 30 km/h. Un équipement de sécurité appréciable, mais qui ne compense pas les lacunes technologiques de la Citroën, qui souffre notamment d'un système GPS et multimédia daté, lent et peu ergonomique. Un défaut qui devrait être cependant corrigé dans un avenir proche avec l'installation du système tactile de la Peugeot 208. On s'agace d'autant plus de ce système qu'il s'avère être l'une des seules zones d'ombre à un habitacle autrement sans reproche. La finition Ultra Prestige va de pair avec un tableau de bord recouvert de cuir avec logo « DS » gaufré et une sellerie « bracelet de montre » dégradée noir et blanc sur les sièges, pour une ambiance aussi originale que soignée.

Étrange compromis

En combinant un travail de réduction des frottements internes, une augmentation de pression de l'injection (200 bars contre 120) et des changements sur les pales du turbo, le 1.6 THP gagne 10 ch tout en annonçant des consommations et émissions en baisse (129 g/km de CO2 contre 139 précédemment). C'est donc 165 chevaux qui se réveillent d'un mouvement de clé. En ville, on apprécie le travail effectué afin d'assurer une bonne réactivité du bloc et la présence des 240 Nm de couple dès 1 400 tr/min. On s'éloigne ensuite des centres urbains pour rejoindre une route un peu plus sélective. Bien calibrée, la direction n'est pas aussi agréable que celle d'une Mini mais permet tout de même de placer la Citroën correctement et de jauger du niveau de grip du train avant, un élément indispensable alors que de la neige tombe en région parisienne…

On attend alors quelques heures que les routes sèchent puis on retourne explorer les départementales des environs. On ne peut alors s'empêcher de constater que le duo moteur turbo et boîte extrêmement longue se combinent pour fournir une prestation très honorable en termes de performances, mais peu engageante. Les hauts régimes ne procurent aucune émotion particulière, et on se retrouve finalement à jouer autour des 4 000 tr/min entre seconde et troisième la plupart du temps. Des éléments qui, volontairement ou pas, font de la Citroën un engin typé « balade rapide » et pas une petite bombinette. Logique, peut-on se dire, puisque cette version THP 165 n'a pas les prétentions sportives d'une DS3 Racing. Mais on s'étonne alors des réglages du châssis, trop fermes en ville où la DS3 sautille sur les pavés mais réellement efficace lorsqu'on aborde une petite route à un bon rythme. On regrette donc que la DS3 THP 165 n'ait pas su choisir son camp, entre la sportivité de son châssis et le manque de caractère de sa mécanique.

À retenir

Un peu trop ferme pour être vraiment confortable, étouffée par sa boîte trop longue et un moteur manquant d'entrain à haut régime, la DS3 THP 165 ne nous semble pas le meilleur choix pour une petite compacte sportive. Pour un tarif équivalent, une Mini Cooper S se montre bien plus « fun » en conduite sportive. Si vous cherchez simplement le sport, optez plutôt pour une Fiesta ST. Enfin, pour un engin chic destiné à faire de la ville et quelques escapades sur autoroute, la nouvelle version 3 cylindres turbo de 110 ch nous semble un meilleur choix. Car la DS3 conserve malgré tout d'excellents arguments dans l'absolu, avec une présentation toujours agréable et un véritable sentiment haut de gamme, enrobé dans un style plus personnel que celui d'une Audi A1.
points fortsStyle toujours d'actualité, présentation intérieure, réglages du châssis en conduite sportive.
points faiblesRetard des technologies embarquées, boîte longue, châssis trop ferme en usage quotidien.
12

20
Les chiffres
Prix 2014 : 27 850 €
Puissance : 165 ch
0 à 100km/h : 7.5s
Conso mixte : 5.9l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 11/20
Sécurité active et passive : 13/20
Confort et vie à bord : 12/20
Budget : 12/20

Avis des propriétaires

Autres articles pouvant vous intéresser

CITROEN DS3 Racing
CITROEN DS3 Racing

Sommet sportif de la gamme Citroën DS3, la "Racing" 200 chevaux hérite de...

CITROEN DS3
CITROEN DS3

En sublimant toutes les recettes de la Mini, cette craquante Citroën DS3 de...

CITROEN DS5 blueHDi 180
CITROEN DS5 blueHDi 180

La Citroën DS5 s'offre un nouveau diesel BlueHDi ultra-propre et des réglages...

Tous les essais CITROEN
BMW X3 xDrive30d
BMW X3 xDrive30d

Avec plus de 1,5 million d'exemplaires vendus depuis 2003, le X3 est devenu...

KIA Stinger GT 370 ch
KIA Stinger GT 370 ch

Après presque six années de gestation, la Stinger, version de série du...

AUDI RS3 Berline
AUDI RS3 Berline

La course à la puissance bat son plein chez les super-GTI : les 300 ch sont...

Tous les essais

Commentaires