Acheter une MORGAN AERO 8

Stéphane Schlesinger le 04/08/2021

Présentée au salon de Genève 2000, la Morgan Aero 8 suscite beaucoup de curiosité, notamment par sa ligne baroque.

Partagez

réagir

Morgan Aero 8

MORGAN AERO 8

On a de Morgan l'image d'un constructeur figé. De fait, sa 4/4 de 1934 est restée en production jusqu'en 2019, ne subissant pratiquement pour seule évolution esthétique que l'important restylage de 1955 qui lui a offert une calandre bombée. Cette stase a en tout cas permis d'asseoir l'identité visuelle de Morgan. À tel point que lorsque Charles Morgan, petit-fils du fondateur de la firme de Malvern Link, décide en 1996 de lui offrir sa première auto inédite depuis la 4/4, il respecte les codes stylistiques de celle-ci. Heureusement, inspirée de la course, la technologie de la future sportive n'a absolument plus rien à voir !

Présentée au salon de Genève 2000, la Morgan Aero 8 suscite beaucoup de curiosité. Déjà par sa ligne baroque, une œuvre collégiale du bureau d'études de la marque, pour laquelle Charles Morgan a mis la main à la pâte. Ensuite par sa structure de haute technologie, puisque l'Aero 8 possède un châssis en aluminium (conçu par Jim Randall, transfuge de chez Jaguar), bien loin de la frêle plateforme en échelle et de l'armature en bois typiques du constructeur. Rigide, cette nouvelle base repose sur une suspension à 4 roues indépendantes avec des ressorts inbord, comme en compétition... Et si le traditionnel bois subsiste, c'est pour soutenir l'armature de l'habitacle - histoire de rappeler les racines de Morgan -, mais sans participer à la rigidité de l'ensemble.

Voir plus de photos

La carrosserie, elle aussi en aluminium, se caractérise par un long museau qui accueille un V8 4,4 l de 286 ch fourni par BMW. Puissante et légère (1 000 kg), l'Aero 8 délivre de superbes performances (0 à 100 km/h en moins de 5 s) et un comportement infiniment plus rigoureux que celui de la Plus 8, grâce notamment à ses trains roulants conçus par Chris Lawrence, ancien pilote qui a réglé les Morgan de course dans les années 1960, mais aussi mis au point la Monica, ultime voiture de luxe française présentée en 1973. Avec ses échappements spécifiques, le V8 confère à l'Aero 8 une bande-son exceptionnelle qui magnifie les sensations de conduite.


Voilà qui compense quelque peu ce drôle de look où, sur les ailes avant, les projecteurs de VW Beetle semblent loucher, au bénéfice - paraît-il - de l'aérodynamique. Destinée à la conduite pure, mais plus facile à manier que la Plus 8, la Morgan Aero 8 se passe d'ABS et d'antipatinage, ce qui impose une certaine humilité sur sol mouillé. Elle n'oublie pas pour autant de soigner le confort avec sa sellerie cuir, son régulateur de vitesse, son GPS ou encore sa climatisation.

Très exclusive, elle s'échangeait contre 630 300 F, soit 124 000 € actuels, alors qu'il fallait débourser 609 200 F pour une Jaguar XKR Cabriolet, par exemple. Mais, assemblée à la main à Malvern Link (les panneaux en aluminium sont fabriqués par une machine), la Morgan ne se destinait de toute façon pas à de forts volumes de vente !
En 2004, l'Aero 8 phase 2 débarque. Tandis que sa poupe est redessinée, son moteur passe à 333 ch, les freins adoptent des étriers à 6 pistons et, enfin, l'ABS et l'antipatinage sont montés.

Deux ans et 80 exemplaires plus tard, l'Aero 8 accède à la phase 3, notable par ses projecteurs de Mini et un strabisme rectifié. Fin 2007, la Morgan s'offre une phase 4 : le V8, cubant 4,8 l, développe désormais 367 ch et peut s'atteler pour la première fois à une boîte auto, à savoir une excellente ZF à 6 rapports. L'Aero 8 tire sa révérence en 2009, après avoir été produite à 700 exemplaires... pour mieux revenir en 2015 ! Cette fois, l'auto est profondément transformée, méritant un sujet dédié.
L'Aero 8 est un modèle très important pour Morgan, qui a montré sa capacité à s'adapter et surtout étrenné des technologies qui font les beaux jours de Malvern Link. En effet, malgré son look rétro, reproduisant presque trait pour trait le dessin de 1955, sa gamme actuelle s'appuie sur une structure en aluminium. Quant à l'Aero 8, on notera avec un petit sourire que sa valeur, approchant désormais les 100 000 €, est restée très supérieure à celle de ses rivales...

Partagez

réagir

Avis des propriétaires

Commentaires