Acheter une MORGAN Plus 8 (1968 - 2003)

Stéphane Schlesinger le 29/03/2022

Un châssis et une carrosserie des années 1930, un puissant V8 sous le capot, des performances de supersportive : c'est la formule particulière à l'unique Morgan Plus 8. So British !

Partagez

réagir

Comme un cerf-volant à réaction

MORGAN Plus 8 (1968 - 2003)

La Morgan 4/4 est un cas particulier dans la production automobile. Première auto à quatre roues de la firme de Malvern Link, elle est lancée en 1936 et conservera sa conception d'époque (châssis en échelle, structure de carrosserie en bois) pendant des décennies, jusqu'en 2019 ! Évidemment, dans l'intervalle, elle aura reçu une pléthore de moteurs et de versions. La sportive Plus 4, plus longue, large et puissante (moteur 2,1 l contre 1,3 l) arrive en 1950, la gamme recevant la calandre bombée bien connue en 1954. Cela dit, au salon de Londres, fin 1968, le frêle roadster anglais se dote d'un moteur réellement monstrueux eu égard à sa légèreté. Ce n'est autre que le V8 3,5 l d'origine Buick revu et corrigé par Rover. Il s'installe dans la Plus 8, dérivant de la Plus 4. Puissante (160 ch) et très légère (850 kg), cette Morgan pointe à 202 km/h sur circuit selon le magazine anglais Motor qui reconnaît qu'elle atteindrait sans peine les 210 km/h revendiqués par le constructeur sur autoroute. Elle s'autorise également des accélérations fulgurantes pour l'époque (0 à 100 km/h en 7 s environ), propres à mettre à mal une Porsche 911 2.2 S contemporaine. De surcroît, à 30 500 F en 1970 (34 100 € actuels selon l'Insee), l'anglaise coûte moitié moins cher que l'allemande ! Évidemment, son antique structure manque de rigidité et sa suspension, tout aussi hors d'âge, de débattements. Mais grâce à des disques avant Girling, la Plus 8 freine bien, en même temps que sur route lisse elle se montre efficace. Le différentiel à glissement limité l'aide bien ! En 1972, la Plus 8 troque son antique boîte 4 Moss à première non synchronisée contre une unité Rover dotée de synchros sur tous les rapports, puis en gagne un 5e en 1977. Le V8 bénéficie d'une injection électronique en 1984, portant la cavalerie à 190 ch, ce qui renforce des performances déjà impressionnantes, cependant qu'une direction à crémaillère, plus précise, est adoptée. Fin 1990, le bloc passe à 3,9 l et 192 ch et la Plus 8 continuera ainsi jusqu'en 2003, année de la fin de sa production. Pour être complet, signalons tout de même que de 1996 à 2000, un 4,6 l de 220 ch sera proposé et que la caisse de l'auto aura été élargie trois fois : en 1973, 1977 et 1981. Un modèle Plus 8 reviendra au catalogue de la marque en 2012. Il reprendra la structure aluminium de l'Aero 8 ainsi que son V8 BMW : un tout autre animal ! Produite à environ 6 000 unités, la Plus 8 originelle reste une machine atypique, rare et authentique. C'est une sportive très performante que les passionnés ne peuvent qu'estimer.

Précautions d'achat

De par sa conception remontant aux années 1930, la Morgan nécessite de nombreux et réguliers graissages, touchant notamment au châssis, à la suspension et aux roulements… Le châssis, très léger et presque sans protection anticorrosion avant 1986, nécessite des contrôles fréquents, tout comme l'armature en bois de la carrosserie. Pas de soucis particuliers côté moteur et boîte, ces éléments étant éprouvés.

Cote

Pour une V8 3,5 l carbu en très bon état, tablez sur 40 000 €, contre 45 000 € à une injection et 50 000 € à une 3,9 l. Mieux fabriqués, les modèles les plus récents sont plus prisés et chers, une 4,6 l grimpant jusqu'à 70 000 €. Des valeurs stables.

Partagez

réagir

Derniers guides d'achat MORGAN

MORGAN Plus Four 2.0 TwinPower Turbo
MORGAN Plus Four 2.0 TwinPower Turbo
MORGAN AERO 8
MORGAN AERO 8
Tous les guides d'achat MORGAN

Avis des propriétaires

Commentaires