Acheter une MERCEDES CLASSE S 560 SEC

Stéphane Schlesinger le 15/04/2021

Dessinée avec subtilité, la Mercedes SEC allie performances, solidité, confort et discrétion. Une beauté allemande en passe de devenir un classique du style.

Partagez

réagir

Quelques quintaux de finesse

MERCEDES CLASSE S 560 SEC

À sa sortie en 1979, la Classe S W126 étonne par sa ligne aérodynamique et sobre : tout le contraire de sa devancière ! Première Mercedes de série équipée de boucliers en polyuréthane, elle se décline en coupé SEC fin 1981. Celui-ci se signale par son élégance, sa finesse et son excellent Cx de 0,34. Il bénéficie d'emblée des améliorations apportées à la berline : moteurs V8 moins puissants mais plus économiques, montage de prétensionneurs de ceintures de sécurité, et airbag conducteur en option.

Uniquement proposée en 380 (3,8 l, 204 ch) et 500 (5,0 l, 231 ch), la SEC ne reçoit qu'une boîte automatique à 4 rapports et s'offre à des prix stratosphériques : respectivement 293 240 F (101 000 € actuels) et 313 340 F (107 500 € actuels). Mais c'est la reine de la catégorie des grands coupés luxueux, et elle connaît un succès certain. De sorte qu'elle attend fin 1985 pour évoluer de façon conséquente. Extérieurement, les jantes passent de 14 à 15 pouces, tandis que les boucliers et bas de caisse deviennent lisses. Sous le capot, les moteurs sont remaniés. Le 3,8 l cède la place à un 4,2 l (218 ch pour la 420 SEC), le 5,0 l atteint 245 ch et, surtout, un gros 5,6 l de 300 ch équipe la 560 SEC qui chapeaute la gamme Mercedes à 593 640 F (soit 159 000 € actuels). L'équipement progresse également, la 560 ayant droit aux sièges électriques en cuir, à la clim auto, au correcteur d'assiette arrière…


Voici un coupé très performant (250 km/h en pointe), luxueux, confortable, sûr et silencieux. Des qualités encore très appréciables ! Dès 1986, on peut aussi faire ajouter un airbag passager, ce qui supprime la boîte à gants ainsi que son parement en bois. En 1987, la gamme reçoit l'antipatinage électronique, et en 1988, la 420 disparaît, alors que la 500 grimpe à 265 ch. Seulement, dès 1989, le catalyseur équipe toutes les versions, ce qui entraîne des chutes de puissance : 279 ch pour la 560 et 252 ch pour la 500. En 1991, la belle SEC s'en va, produite à 74 060 unités. C'est la fin de la finesse dans le haut de gamme Mercedes…

Précautions d'achat

La Mercedes SEC profite d'une réputation de fiabilité excellente et justifiée. Ce qui a son revers : certains en ont profité pour mal l'entretenir et ça, l'allemande en a horreur. Problème, elle est complexe et les pièces sont chères. Aussi, la réfection de la suspension ou de la clim se chiffre en milliers d'euros, alors que la rouille peut faire de gros dégâts. Inspectez particulièrement les passages de roue, le fond de coffre ainsi que les tours de pare-brise et de lunette arrière. En revanche, soignée, la Mercedes enchaîne comme un rien les centaines de milliers de kilomètres. Donc n'achetez qu'une auto impeccable et dotée de son historique, sinon, gare au montant de la remise en état !

La cote

On ne trouve plus de belle SEC sous les 10 000 €, la somme minimale pour accéder à une 380 convenable. Ce sera 12 000 € pour une 420, 14 000 € pour une 500 et 18 000 € pour une 560, des chiffres qui peuvent croître largement si l'exemplaire est immaculé et affiche moins de 150 000 km. Les valeurs sont à la hausse.

Partagez

réagir

Derniers guides d'achat MERCEDES

MERCEDES 500 E
MERCEDES 500 E
MERCEDES SLS AMG 6.2 V8
MERCEDES SLS AMG 6.2 V8
MERCEDES 600 SEL W140 6.0 V12
MERCEDES 600 SEL W140 6.0 V12
Tous les guides d'achat MERCEDES

Avis des propriétaires

Commentaires