Acheter une FIAT Coupé Turbo 20v (1996 - 2000)

Stéphane Schlesinger le 25/09/2020

Au creux des années 1990, Fiat se relance et, pour le faire savoir, se dote du Coupé, spectaculaire 4 places aux moteurs furieux.

Partagez

réagir

Valeur à suivre

FIAT Coupé Turbo 20v (1996 - 2000)

Si elle fait sensation au salon de Genève 1988, la Tipo le doit surtout à sa poupe curieuse et ses méthodes de fabrication ultramodernes, mises en avant par Fiat. L'intérêt de cette voiture est en fait ailleurs : elle inaugure une plateforme flexible, conçue pour s'adapter aussi bien à une paisible compacte qu'à un coupé très sportif. Celui-ci apparaît fin 1993 et lui aussi marque les esprits. Déjà parce que c'est le premier que le géant italien produit depuis l'arrêt de la 124 en 1975, ensuite à cause de son look incroyable. Durant sa genèse qui débute en 1990, le Centro Stile Fiat est mis en concurrence avec Pininfarina. Celui-ci fait des propositions très conventionnelles qui initialement ont la préférence des dirigeants du groupe. Bangle, alors au Centro Stile, joue le tout pour le tout, s'inspire de l'audace de Gandini à son époque Bertone et produit des dessins très audacieux. Et hideux de son propre aveu. Entre-temps, Paolo Cantarella prend la tête de Fiat. En grand passionné, il pousse le projet de Bangle qui, avec l'aide des modeleurs, adopte des volumes et des proportions le rendant attirant. Il obtient le feu vert en 1991. Pininfarina ne repart pas bredouille : il dessine le magnifique habitacle et fabriquera le Coupé. Plus large que la Tipo, il impose le montage de bras suspension plus longs pour une meilleure assise visuelle, ce qui profite aussi à son comportement routier.

Côté moteurs, il récupère le 2,0 l 16 soupapes de la Tipo 2.0 16V, qui développe 142 ch en entrée de gamme et 195 ch sur la version supérieure, en recevant un turbo. Le train avant de celle-ci adopte un viscocoupleur pour en améliorer la motricité, alors que l'électronique bride la puissance, dans le même but, sur les trois premiers rapports. L'auto est très bien accueillie, la presse saluant non seulement le comportement routier, excellent, mais aussi les performances fumantes de la 195 ch, qui flirte avec les 230 km/h. Cette version est la plus intéressante aussi par son équipement : cuir, ABS et climatisation sont de série. À 171 000 F, elle semble bien placée face à la concurrence (la vieillissante VW Corrado VR6 coûte 201 800 F), mais ce prix est très élevé pour une Fiat. Par conséquent, les ventes n'ont rien de mirobolant. Fin 1996, le Coupé évolue, recevant une nouvelle gamme de moteurs ultramodernes, fabriqués à Pratola Serra. Un 1,8 l de 130 ch, et un alléchant 5-cylindres 2,0 l, offrant 147 ch en atmo et surtout 220 ch en turbo. Gréé de ce dernier, le Coupé pointe à 250 km/h, vitesse inédite pour une Fiat, et prodigue une mélodie mécanique fascinante. Malgré tout, les ventes ne remontent que mollement en 1997, mais d'autres évolutions attendent le Coupé. En 1999, une série limitée EL apparaît, apportant une boîte 6, un kit carrosserie et des modifications sur les trains roulants. Elle devient Turbo Plus, quasi identique, mais la production cesse à la mi-2000. 72 762 Coupé ont été produits. Il n'a toujours pas été remplacé.

Peu confortable mais spacieuse, fiable, très performante, efficace et dotée d'un moteur formidable, la Turbo 20v est la version de choix. À partir de 8 000 € en bon état. Sa cote est en hausse.

Partagez

réagir

Derniers guides d'achat FIAT

FIAT Coupé Turbo (1993 - 2000)
FIAT Coupé Turbo (1993 - 2000)
FIAT 1500 1.5 (1963 - 1966)
FIAT 1500 1.5 (1963 - 1966)
FIAT 124 Spider (1966 - 1985)
FIAT 124 Spider (1966 - 1985)
Tous les guides d'achat FIAT

Tags liés

Avis des propriétaires

Commentaires