Acheter une FIAT Coupé Turbo (1993 - 2000)

Stéphane Schlesinger le 26/07/2019

Plus mystérieux que la stratégie produit de Fiat, ça semble impossible. En effet, celle-ci donne lieu tantôt à des voitures totalement insipides, tantôt à de pures autos de passionnés. Le Coupé, apparu fin 1993, répond à la seconde catégorie.

Valeur à suivre

FIAT Coupé Turbo (1993 - 2000)

Plus mystérieux que la stratégie produit de Fiat, ça semble impossible. En effet, celle-ci donne lieu tantôt à des voitures totalement insipides, tantôt à de pures autos de passionnés. Le Coupé, apparu fin 1993, répond à la seconde catégorie. Il prend la relève de la 124 Sport, disparue en 1975, et comme elle dérive d'un modèle courant, en l'occurrence la Tipo. Ça n'a rien d'infamant car la plateforme de cette dernière, déjà modulaire, a été conçue pour servir de base à de multiples carrosseries (une vingtaine) et accepter des puissances très variées, de 58 à 250 ch. Exactement ce qu'appliquent tous les grands constructeurs à l'heure actuelle.

Apparu fin 1993, le Coupé Fiat fait sensation, à cause de sa ligne très originale. Dessinée sous l'égide de Chris Bangle, passé ensuite chez BMW, elle choque par ses passages de roues marqués par des sortes de lacérations et son avant très agressif, où le capot englobe non seulement les projecteurs mais aussi les ailes. Derrière cet aspect très radical, l'habitacle se révèle pratique et étonnamment spacieux, tout en arborant de délicieuses touches vintages, comme ce bandeau couleur carrosserie courant sur toute la largeur du tableau de bord. Le cockpit a été dessiné par Pininfarina, qui s'est également occupé de l'assemblage du Coupé.

À son lancement, celui-ci reprend le bloc Lampredi bien connu, un 2,0 l double arbre disponible en atmo (142 ch) et en turbo (195 ch). Cette dernière motorisation s'accompagne d'un limiteur de puissance sur les deux premiers rapports ainsi que d'un viscocoupleur sur le train avant, le tout pour préserver la motricité. Le fait est que les essayeurs louent les qualités dynamiques de la voiture. Le magazine Échappement déclare même la version Turbo « Sportive de l'année 1994 » !

Facturée 172 000 F (36 600 € actuels) en 195 ch, la Fiat est chère vu son blason populaire, mais bien moins qu'une Corrado VR6 (201 800 €), d'autant qu'elle offre de série la climatisation et la sellerie cuir. Elle connaît néanmoins un certain succès. Fin 1996, le Coupé bénéficie de modifications touchant à son habitacle et surtout change ses motorisations. Exit les Lampredi, place aux moteurs modulaires fabriqués à Pratolla Serra. Deux blocs sont proposés : un 1,8 l de 130 ch et un 5-cylindres 2,0 l, de 147 ch en atmosphérique et 220 ch une fois greffé d'un turbo. De remarquables, les performances du Coupé suralimenté deviennent exceptionnelles, la vitesse maxi frisant les 250 km/h. Du jamais-vu chez Fiat ! Le prix ne s'envole pas pour autant, à 186 800 F (36 800 € actuels). Si les ventes repartent à la hausse en 1997, l'arrivée de l'Audi TT, en 1998, lui fait du mal. Pour résister, en 1999, l'italien bénéficie de quelques ultimes évolutions, le 2,0 l atmo passant à 155 ch, tandis qu'une déclinaison Turbo Plus vient chapeauter la gamme. Nantie d'une boîte à 6 rapports, de baquets Recaro et d'un bouton de démarrage, celle-ci se signale aussi par un kit carrosserie moyennement réussi. Néanmoins, tout ceci ne suffit pas à enrayer la chute des ventes, le Coupé Fiat tirant sa révérence en 2000, après avoir été fabriqué à 72 762 unités. Un score honorable mais, dans une grande logique, Fiat ne lui donne pas de descendance... Comme l'auto se révèle bien fabriquée et mécaniquement endurante, on pourrait croire qu'elle est très présente sur le marché. Seulement, les versions suralimentées ont souvent été massacrées par les adeptes du tuning. De sorte que les beaux exemplaires sont devenus très, très rares ! Aussi, leur cote tend-elle à remonter très nettement. C'est donc le bon moment pour s'offrir cette auto bourrée de caractère, efficace, très performante, et produisant en 2,0 l turbo 5-cylindres une très belle mélodie. Dès 8 000 € en très bon état dans cette version, 7 000 € en 195 ch.

Avis des propriétaires

Autres articles pouvant vous intéresser

Commentaires