Salon du Cabriolet et du Coupé 2006

ZEST Roadster

Gilles Bonnafous le 06/04/2006

Nouveau petit roadster, la Zest apparaît comme une voiture loisir dont la philosophie n'est pas sans rappeler la Citroën Méhari.

Nouveau petit roadster, la Zest apparaît comme une voiture loisir dont la philosophie n'est pas sans rappeler la Citroën Méhari. Elle est construite par une jeune marque française, l'ACREA, créée par deux anciens de Matra Automobile et basée dans les Yvelines.

L'initiative de la Zest revient à Stéphane Solbach, ancien chef de produit chez Matra, qui a commencé à développer le projet de manière autonome alors qu'il travaillait encore chez le constructeur de Trappes. Lorsque la firme s'est arrêtée, il a créé une société pour industrialiser la voiture en s'associant à Jean-Pierre Josseaume, ancien responsable de la carrosserie chez Matra.

ZEST Roadster ZEST Roadster

La Zest appartient à la catégorie des quadricycles lourds, dont la puissance est limitée à 20 ch et le poids à 400 kilos. Elle se conduit avec les permis A1, B et B1 et est donc accessible à partir de 16 ans. Véhicule ludique invitant à sortir des sentiers battus, c'est essentiellement une voiture de week-end, qui reste à la maison de campagne. Elle s'adresse aux foyers déjà possesseurs d'une ou de deux voitures, une clientèle de quadras et plus dont les enfants, de grands adolescents, pourront profiter.

Facile à utiliser et à réparer, la Zest présente un design symétrique avant-arrière, qui met en exergue la volonté de simplicité qui a prévalu à l'ensemble du projet. Conçue pour être simple à fabriquer, elle n'en apparaît pas moins techniquement sophistiquée pour un quadricycle. En effet, l'ensemble des solutions techniques retenues sont issues de l'automobile. Si la Zest se veut rigolote, elle est sérieusement construite.

L'architecture de la voiture a été imaginée pour que les passagers n'aient aucune difficulté à y monter et à s'en extraire. Elle fait appel à un châssis tubulaire en aluminium, dont les profils lui sont spécifiques et qui ne pèse que 53 kilos. Le berceau incluant l'ensemble du groupe motopropulseur est suspendu afin de filtrer les vibrations. Quant à la carrosserie, elle est réalisée en matériau composite.

On retrouve la conception automobile dans les liaisons au sol. La suspension à quatre roues indépendantes est de type McPherson. Elle est équipée de bras emboutis. Le freinage est assuré par quatre disques surdimensionnés compte tenu du poids de la voiture.

La motorisation est confiée à un bicylindre à essence Lombardini de 500 cm3 implanté en position centrale arrière. Toujours dans un souci de simplicité, la transmission est dotée d'un variateur. Cet équipement provient du Canada, où il est monté sur les motos neige (un gage de fiabilité). Grâce à son poids plume de 380 kilos, la Zest peut atteindre 110 km/h. Mais on l'aura compris, la vitesse n'est pas un objectif prioritaire. L'accent est plutôt mis sur les reprises.

Cette voiture loisir est construite à Plaisir, dans la région parisienne. Elle est commercialisée au prix respectable de 10 500 €. Un niveau assez élevé dû à sa technologie et aux coûts de fabrication, le constructeur ayant privilégié les composants européens et la main d'œuvre française.

Une dizaine d'exemplaires sont aujourd'hui construits, qui servent à valider le produit. La production démarrera au mois de mai 2006 et les premiers véhicules seront disponibles à la mi-juin. Dans un premier temps, la cadence de fabrication sera de trois voitures par jour, soit 600 par an. L'objectif fixé pour la deuxième année est de 2000 véhicules. La diffusion de la Zest sera assurée par un millier de points de vente et d'entretien répartis sur l'ensemble de l'Europe. Il s'agit exclusivement d'un réseau de garages et de professionnels de l'automobile.

ZEST Roadster ZEST Roadster

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de Cars auto
Cars auto a dit le 13-10-2012 à 20:58
Voiture très design qui fait penser au année 80, quand sort t'elle ? D'ou viens t'elle ? Mais surtout quel prix ?