Salon de Tokyo 2005

CHRYSLER Akino

Jean Michel Cravy le 25/10/2005

Chrysler n'a pas présenté au Salon de Tokyo 2005 une auto au style purement américain comme à l'habitude mais un concept très « zen », le Chrysler Akino.

Le constructeur américain, pour une fois, n'a pas présenté une auto au style purement «ricain» comme il en a l'habitude mais, sans doute par politesse envers ses hôtes du salon de Tokyo, un concept très « zen », baptisé Akino, du nom, tout simplement, de sa conceptrice. Akino Tsuchiya, en effet, est une Japonaise de 37 ans qui travaille au Chrysler Pacifica Advanced Design Center de Carlsbad en Californie.

CHRYSLER Akino CHRYSLER Akino

Elle n'est pas une inconnue, puisqu'elle a déjà œuvré sur d'autres concept cars : Chrysler Citadel, Dodge Razor et Dodge Kahuna, et aussi quelques voitures de série (Dodge Caliber, Chrysler Magnum). En japonais, « Akino » signifie « champ d'automne », et effectivement, le concept car que Tsuchiya a entièrement dessiné, intérieur comme extérieur, dégage un sentiment de grande sérénité et de calme. « Je désirais recréer dans l'habitacle le confort et le calme d'une salle de séjour, baignant dans une élégance reflétant tellement bien les valeurs de Chrysler Group », détaille Akino Tsuchiya. « Nous désirions vraiment offrir à ses utilisateurs la sensation d'être à la maison tout en étant sur la route, ajoute-t-elle encore. Au Japon, partir en week-end ou s'adonner à ses loisirs permet aux familles de se réunir et aux amis de voyager ensemble ».

Le design extérieur se caractérise par des vitres latérales au profil inhabituel alors que la lunette arrière est garnie d'un revêtement spécial, synonyme pour les passagers de confort et d'intimité. « Nous désirions créer un design élégant, gracieux et sculptural, influencé par l'art et l'architecture », continue Akino Tsuchiya.

Le Chrysler Akino se présente sous la forme d'un monospace compact (à peine plus de 3,70 m de long) au design épuré et lisse, bien dans la tradition japonaise. Akino est une quatre portes, mais pas comme on l'entend habituellement puisque deux portes s'ouvrant de manière antagoniste apparaissent du côté passager alors que le flanc conducteur se contente d'une seule ouverture. Le toit se caractérise par un design inhabituel dans sa section postérieure, soulignant la ligne exclusive du Chrysler Akino tout en offrant un espace au toit supérieur aux passagers arrière. Selon Akino Tsuchiya « la configuration intérieure unique de ce concept car crée un véritable oasis de sérénité, offrant des niveaux de sécurité et de confort inédits dans un environnement favorisant les rapports sociaux ».

Les matériaux et coloris sélectionnés pour l'habitacle sont composés de fibres naturelles et synthétiques recyclables, que ce soit pour le parquet en bambou, les tapis, le plafonnier, l'éclairage d'ambiance ou encore les coussins amovibles. Les sièges conducteur et passager sont de véritables fauteuils. La banquette arrière offre pour sa part le confort d'un divan, comme dans un salon traditionnel, avec la présence… d'oreillers ! La couleur est mise à profit pour distinguer l'espace de travail de l'espace de vie. Le siège du conducteur et son poste de commande bénéficient d'une sellerie Salon Blue Suede tandis que le siège passager et la banquette arrière sont garnis d'une sellerie Cream Suede, coloris arboré également par le revêtement inférieur des portes.

Chrysler, qui laisse entendre que l'Akino pourrait avoir une descendance effective, ne s'étend pas sur sa motorisation. « Pour ce projet, explique Trevor Creed, Senior Vice President – Design Chrysler Group, nous avons imaginé un nouveau type de motorisation, compact et à haut rendement, qui offre au designer la possibilité d'imaginer de nouvelles solutions en termes de transport». On ne peut pas être plus évasif… Car la Chrysler Akino se veut aussi, accessoirement une automobile. Et là, avouons que nous restons sur notre faim.

CHRYSLER Akino CHRYSLER Akino

Avis des propriétaires

Commentaires