Salon de Genève 2006

PEUGEOT 207 RCup

Jean Michel Cravy le 06/03/2006

Sous les traits de la Peugeot 207 RCup dévoilée à Genève, la 207 prend une toute autre dimension, affiche une forte personnalité, toute en muscles.

A peine la nouvelle 207 dévoilée (le salon de Genève est son premier bal), et juste avant qu'elle ne prenne la route, Peugeot en dévoile déjà une déclinaison très alléchante. Les amateurs de tuning seront ravis ! La 207, déjà fort jolie, prend ici une toute autre dimension, affiche une forte personnalité, toute en muscles. C'est du tuning certes, mais du meilleur tuning. Aucune outrance, pas d'aileron délirant (juste un becquet de toit parfaitement intégré). La 207 RCup arbore simplement des formes remodelées, avec des ailes copieusement élargies, parfaitement intégrées dans un style tout en finesse, lisse et épuré… un style qui n'est pas sans rappeler l'ancienne 206 GT. Le masque avant, élargi lui aussi, est percé d'une énorme bouche grimaçante.

PEUGEOT 207 RCup PEUGEOT 207 RCup

La Peugeot 207 RCup, comme le concept car 20Cup dévoilé précédemment, reçoit des peintures de guerre : une livrée toute blanche marquée d'une grosse bande rouge qui court jusqu'au bas de caisse arrière, entre les double sorties d'échappement. Et un lion agressif griffe les flancs de la bête.

C'est que cette fois, la 207 RCup n'est pas qu'un proto de salon. Elle est destinée à la compétition de haut niveau. Plus précisément, elle aspire à disputer la catégorie de rallye nouvellement créée : la Super 2000 qui stipule qu'elle est ouverte à des véhicules de type groupe A, dont la silhouette doit être produite à 25 000 exemplaires, motorisées par un moteur deux litres atmosphérique. Cette catégorie autorise également une boîte à crabots à commande séquentielle, et une transmission intégrale.

Et la RCup ne s'en prive pas ! On est content de savoir qu'une 207 est capable d'avoir quatre roues motrices, et on se prend à rêver à une version de série à transmission intégrale. Mais on n'en est pas encore là… La RCup est une auto entièrement vouée à la compétition, sans le moindre compromis. L'habitacle totalement dépouillé, occupé par l'imposant arceau en cage tubulaire, la planche de bord allégée au maximum (avec une console peinte en rouge, pour faire écho à la bande centrale de la carrosserie), le volant en peau retournée, les leviers de boîte et de frein à main : tout montre que la 207 RCup est une voiture de course, et rien d'autre. Le moteur, hyper pointu, qui délivre 280 chevaux au régime très élevé de 8 500 tr/mn (pas mal pour un deux litres atmosphérique !), ne laisse lui non plus aucun doute à ce sujet.

La Peugeot 207 RCup est donc avant tout destinée à disputer le championnat du monde des rallyes aux mains de pilotes privés, dans la foulée des WRC officielles. Versons une larme : elle n'est pas pour nous. Pourtant, il n'y a pas matière à désespoir. Au contraire. Car pour être homologuée, on l'a dit, la RCup doit s'appuyer sur une silhouette produite à 25 000 exemplaires au moins. Et comme on peut très logiquement s'attendre à ce que la 207 soit déclinée dans les mois qui viennent dans une version sportive RC, comme son aînée, il n'est pas interdit d'imaginer que cette future RC aura la gueule agressive de la 207 RCup, à défaut d'en avoir l'appareil mécanique de compétition.

On peut donc espérer que la future Peugeot RC n'aura pas la carrière confidentielle de la 206 GT de 1999, qui n'avait alors pour but que de faire homologuer un kit carrosserie pour la 206 WRC de rallye. Il suffisait alors d'une poignée d'exemplaires. Là, le règlement est nettement plus exigeant. Voilà que déjà s'annonce une rivale sérieuse pour la nouvelle Renault Clio RS.

PEUGEOT 207 RCup PEUGEOT 207 RCup

Avis des propriétaires

Commentaires