Salon de Genève 2002

Compte rendu

Jean-François Destin le 01/01/2002

L'exhibition helvétique placée en 2002 sous le thème "l'automobile, carrefour de mobilité" atteste d'un vent de folie qui tournoie chez les constructeurs.

Plutôt décevant en vraies nouveautés, l'exhibition helvétique placée en 2002 sous le thème "l'automobile, carrefour de mobilité" atteste d'un vent de folie qui tournoie chez les constructeurs.

Comme si nous avions subitement tous pris quelques centimètres, les carrosseries se sont élargies, allongées tout en adoptant pour la plupart cette tendance "haut de forme" avec un pavillon surélevé qui touche les différentes catégories, depuis l'originale Renault Vel Satis, jusqu'à la compacte Citroën C3 en passant par les breaks loisirs SW Peugeot 206 et 307.

Avant même d'avoir découvert les (tristes) nouveaux monospaces de PSA et Fiat ( Peugeot 807, Citroën C8, Fiat Ulysse et Lancia Phaedra), les visiteurs du Salon suisse seront effarés des 5.72m ou 6.16m de la Maybach ( la super limousine Zeppelin de Mercedes) ou même des 5 .06m de la Volkswagen Phaeton, une Passat rallongée sans interêt en dépit du beau V12 qui dissimule son long capot avant.

Compte rendu Compte rendu

A côté de ces "longs châssis", le nouveau concept Espace mis en valeur sur le stand Renault et qui préfigure à quelques détails près la nouvelle génération de l'Espace prévue en fin d'année 2002 apparaît presque menue avec ses 4.65m. Cette inflation galopante générale s'explique par une recherche du confort intérieur mais aussi par le souci d'offrir une meilleure sécurité passive.

Malgré un climat économique morose, les constructeurs élitistes moins vulnérables il est vrai aux aléas de la conjoncture dévoilent leurs stratégies. Ainsi BMW avec le prototype CS1 définissant quelques traits de la future Série 1 annoncée en 2003 et plus immédiat le coupé Mercedes CLK 320, 500 et 55 AMG).

Les voitures d'exception sont également au rendez-vous avec la nouvelle Ferrari 575 Maranello, le coupé GT Maserati, la Bentley Arnage R et la Bugatti EB 16-4 Veyron dans sa version définitive. Déception en revanche au niveau des carrossiers et préparateurs moins créatifs qu'à l'accoutumée à Genève. Vous découvrirez néanmoins sur le site de Motorlegend les prototypes de Bertone, Giugiaro, Pininfarina et autre Sbarro dont les élèves ont rhabillé de belle manière le Citroën Picasso.

Compte rendu Compte rendu

Avis des propriétaires

Commentaires