Salon de Genève 2001

BMW Série 3 Compact

Gilles Bonnafous le 01/01/2001

Lancée en avril 1994, la BMW Série 3 Compact a permis à BMW d'attirer à lui une clientèle qui, jusqu'alors, n'avait pas les moyens de s'offrir une "béhème"…

Lancée en avril 1994, la BMW Série 3 Compact a permis à BMW d'attirer à lui une clientèle qui, jusqu'alors, n'avait pas les moyens de s'offrir une "béhème". Le nouveau modèle, caractérisé par une carrosserie bi-corps, a connu depuis un succès de bon aloi avec 400 000 exemplaires diffusés de cette version raccourcie de la Série 3. Et ce créneau de marché a fait des émules, comme en atteste la récente commercialisation de la Mercedes Classe C Coupé.

BMW Série 3 Compact BMW Série 3 Compact

Dans le cadre du salon de Genève 2001, BMW présente en première mondiale la deuxième génération de la série 3 Compact. Relookée, la voiture a troqué la ligne impersonnelle du modèle précédent pour une esthétique beaucoup plus attrayante. La proue et la poupe redessinées confèrent à la Compact un air jeune et sportif, en même temps qu'une personnalité plus typée. Cet apport de caractère, auquel contribue le nouveau visage aux doubles phares ronds, donne à la voiture une nouvelle autonomie de style par rapport à la série 3. A noter enfin des feux arrière placés sous vitre. Un apport de caractère auquel contribue le nouveau visage aux doubles phares ronds placés sous vitre.

Plus courte de 21 cm par rapport à celle de la berline série 3 — pour un empattement identique —, la carrosserie gagne toutefois cinq centimètres par rapport au modèle précédent, ce qui profite au confort des passagers. Dans un premier temps, la cadette de la gamme BMW sera proposée au choix en deux motorisations. La 316 ti recevra un quatre cylindres 16 soupapes de 115 ch (et 180 Nm de couple), qui propulseront la voiture à 200 km/h. Quant à la 325 ti, son six cylindres 24 soupapes de 193 ch (245 Nm de couple) lui permettra d'atteindre les 235 km/h.

Innovation intéressante, la 316 ti est la première voiture de série animé par un moteur doté du système VALVETRONIC. Développée par BMW, cette technique autorise la levée variable des soupapes d'admission et, par là, une commande dite sans étranglement du cycle de charge. Le résultat est une réduction de la consommation de l'ordre de 10 %, en particulier dans la plage de fonctionnement la plus sollicitée. La Compact reprend par ailleurs les trains roulants de la berline série 3, mais dotés de réglages plus sportifs.

Au rayon pratique, on notera un hayon qui s'ouvre presque jusqu'à la verticale, et pour le transport d'objets moins encombrants, un pack de rangements disponible en option. Il s'agit d'un compartiment caché sous une trappe dans la plage arrière, qui peut accueillir des objets fragiles ou de valeur.

Si la Compact constitue l'entrée de la gamme du constructeur bavarois, elle ne se veut pas pour autant un bas de gamme. Ainsi, le client dispose-t-il d'une multitude de combinaisons de couleurs et de matériaux, ainsi que, mais hélas en option, de la nouvelle génération de phares bi-xénon. Ceux-ci font appel aux qualités lumineuses des lampes au xénon non seulement pour les codes, mais également pour les feux de route. Un écran mobile est amené dans la trajectoire du faisceau lumineux par voie électromagnétique, assurant les différentes distributions de la lumière, selon que les codes ou les feux de route sont enclenchés. Pour éviter l'éblouissement des conducteurs venant en sens inverse, le système est associé à un régulateur dynamique de la portée du faisceau.

Le lancement commercial et la détermination du prix des deux premiers modèles de la Compact sont prévus pour l'été 2001. D'autres motorisations, dont un diesel, suivront avant la fin de la même année.

Avis des propriétaires

Commentaires