Salon de Francfort 2005

NISSAN Micra C+C

Jean-François Destin le 22/09/2005

Point n'est besoin de s'offrir une voiture de haut de gamme pour profiter des avantages du CC, la preuve en est la Nissan Micra C+C présentée au Salon de Francfort 2005.

Point n'est besoin de s'offrir une voiture de haut de gamme pour profiter des avantages du CC, traduisez coupé/cabriolet.

Cette mode éminemment pratique relancée par Honda sur le CRX puis plus largement par Mercedes avec son SLK s'est depuis démocratisée au travers des propositions de Peugeot (206 CC et 307 CC), puis d'Opel avec la TwinTop et tout récemment l'Astra. Nissan a repris l'initiative de Renault et de la Mégane CC en équipant sa petite Micra d'un toit en verre escamotable. Ainsi, quel que soit le temps, les occupants peuvent, en levant la tête, voir la couleur du ciel.

Malgré le segment très concurrentiel dans lequel se situe la Micra, Nissan a voulu en offrir davantage. Non seulement le toit est en verre mais son système d'ouverture et fermeture « Auto-Open Roof » fait appel à un système entièrement automatisé. Les clients et surtout les clientes apprécieront d'effectuer l'opération en 22 secondes sans avoir à faire face à un dernier verrouillage pas toujours facile.

NISSAN Micra C+C NISSAN Micra C+C

Cette intégration réussie au niveau du design a pu être aussi limitée en surcoût de fabrication. Comme ses copines à 3 et 5 portes, la Micra C+C est fabriquée entièrement dans l'usine ultra moderne de Sunderland en Angleterre.

« Une innovation industrielle chez Nissan » explique le Dr Christian Rennert, manager grands comptes et marchés internationaux, « bien que ce toit plutôt complexe ait été conçu chez Karmann en Allemagne, sa fabrication et sa mise en place ont lieu dans l'usine anglaise pour des raisons de contrôle de qualité et de vitesse de fabrication ». Cinquante employés en deux huit sont affectés à une unité spécialisée proche de la chaîne d'assemblage. Ce sont eux qui reçoivent également les éléments de l'armature préalablement peints en même temps que la voiture et assurent l'assemblage final des panneaux de verre. C'est la première fois que Karmann, réputé pour sa maîtrise des toits rigides amovibles, accepte une sous-traitance in situ de ses produits.

Déjà mignonne en berline, la Micra fera encore davantage tourner les têtes dans cette version C+C dont les dimensions ont légèrement changé. La présence du toit en verre abaisse la hauteur de 110 mm et la longueur s'est accrue de 90 mm pour pouvoir loger le toit dans le coffre sans le sacrifier. Une réussite puisque on dispose encore d'un volume pour les bagages de 225 dm3 avec toit ouvert, contre 457 dm3 en configuration normale.

Selon le degré de finition (C+C base, Spicy et Tekna), les prix varient de 15.900 € à 19.500 €. A motorisation égale (1400 cm3), la version C+C par rapport à la berline 3 portes coûte 2450 € de plus. Un supplément raisonnable en regard de l'équipement.
En base, la C+C offre en série l'ABS avec répartiteur et aide au freinage d'urgence, la direction électrique à assistance variable, la lunette arrière dégivrante, le store pare-soleil pour le toit en verre, le volant en cuir réglable en hauteur, les jupes latérales couleur carrosserie avec signature Karmann, l'embout d'échappement chromé, l'ordinateur de bord et le système audio RDS, lecteur CD avec commandes au volant et volume asservi à la vitesse.

En vente en novembre 2005, la Micra C+C abrite un 1400 cm3 de 88 chevaux ou le nouveau 1600 cm3 de 110 chevaux déjà monté sur la Micra SR. Les trains roulants de la berline sont reconduits avec une suspension composée d'un Mc Pherson à l'avant et d'un essieu de torsion à l'arrière.

NISSAN Micra C+C NISSAN Micra C+C

Avis des propriétaires

Commentaires