Salon de Francfort 2003

VOLKSWAGEN Concept R

Jean-François Destin le 11/09/2003

Avec le Volkswagen Concept R, la marque montre la voie qu'elle pourrait suivre pour concevoir un roadster.

Volkswagen sait tout faire, peut tout faire et aucune catégorie du marché ne lui est interdite. Alors qu'à Francfort, l'apparition en première mondiale de la nouvelle Golf, cinquième du nom, pouvait suffire à dynamiser le stand, le généraliste allemand nous a réservé une surprise en exposant un inattendu Concept R pouvant préfigurer une voiture de sport.

Propriétaire de Audi, Seat, Skoda, Lamborghini, Bugatti et Bentley, VW pourrait se concentrer sur son fond de commerce, en l'occurrence des modèles de grande diffusion destinés à être appréciés dans toute l'Europe et même au delà. Mais Ferdinand Piëch, présent à Francfort - qui a récemment passé les rênes de l'entreprise à Bern Pischetsrieder - voulait flatter son ego en montrant à toute la concurrence le potentiel maison, son imagination et la maîtrise de ses ingénieurs. Comment expliquer autrement le lancement d'une Phaeton sur le créneau de l'Audi A8 et d'un 4X4 Touareg face à l'Audi Allroad ?

VOLKSWAGEN Concept R VOLKSWAGEN Concept R

Comment comprendre encore la présence de cette étude Concept R alors que chez Audi trônait un somptueux coupé Le Mans Quattro ?

Cette boulimie qui montre ses limites (la Phaeton ne rencontre pas le succès espéré en Europe) avait également l'objectif de faire évoluer une image VW un peu trop figée et populaire. Qu'il débouche sur une gamme sportive ou non, le Concept R montre le bouillonnement du centre de recherches de Wolfsburg et la voie qu'il pourrait suivre pour concevoir un roadster.

Intégrant une calandre inédite, la face avant du Concept R se distingue par un dessin des optiques appelés à se généraliser sur les futurs modèles VW. En revanche, les ailes prolongées vers l'avant et accentuées comme des sourcils sur les phares constituent une approche stylistique déjà utilisée sur la Phaeton et le Touareg. Plus conventionnel, l'arrière exprime un dynamisme tourné vers la performance, le galbe de la jupe laissant apparaître les jolis embouts chromés des pots d'échappement.

L'habitacle très "flashy" avec sa planche de bord et console en aluminium polie rassemble le dernier cri de la technologie. Ainsi le sigle VW sur le moyeu du volant est projeté dans un afficheur rond et fonctionne selon un rythme à impulsions lorsque le conducteur coupe le contact. VW précise que bien qu'il soit créé de façon numérique, ce logo paraît avoir été forgé dans un métal chromé tellement l'impression de relief est saisissante.

Autre originalité : les sièges baquets restent fixes et c'est tout l'ensemble volant, planche de bord et pédalier que le conducteur adaptera à sa morphologie en appuyant sur une touche électrique. Dissimulée sous le capot moteur, la capote se déplie et se replie électriquement sans aucune intervention manuelle.

En position centrale arrière, le moteur du Concept R est un V6 de 265 chevaux. VW parle d'un 0 à 100 km/h en 5,3 secondes et d'une vitesse de pointe limitée électroniquement à 250 km/h, la voiture pouvant dépasser les 270 km/h.

voir la fiche technique

Avis des propriétaires

Commentaires