Salon de Francfort 2003

SKODA Roomster

Jean-François Destin le 11/09/2003

Le Skoda "Rommster" résulte de la combinaison de roomy (spacieux) et roadster.

Dans le jargon de l'industrie automobile anglo-saxonne, un habitacle qualifié de roomy est particulièrement spacieux. Et avec juste raison, Skoda, l'une des composantes du groupe Volkswagen, a baptisé son concept-car de Francfort "Rommster", résultat de la combinaison de roomy et roadster.

A l'heure où tous les constructeurs planchent sur de nouveaux concepts de voitures familiales, Skoda propose ainsi une variante conçue sur la plate-forme de la nouvelle Golf V. Très intéressant et pas vilain, le Roomster a été injustement éclipsé par les nombreuses nouveautés majeures dévoilées en 2003.

SKODA Roomster SKODA Roomster

Porteur des nouvelles orientations stylistiques des futures Skoda (notamment la calandre chromée, les ailettes verticales et le logo central placé en hauteur), ce prototype innove au niveau de ses ouvrants. Côté conducteur, une seule portière à l'avant, à droite deux portières dont une coulissante à l'arrière. Le hayon vertical presque totalement en verre semble enchassé entre deux beaux feux de grandes dimensions. La ligne de toit prend naissance dans le prolongement parfait d'un pare-brise panoramique qui semble emprunté à un cockpit d'avion.

Très lumineux parce que ouvert à la lumière jusqu'au pavillon (avec deux vitres oblongues du plus bel effet), le "Roomster" entend offrir l'accueil d'une berline du segment supérieur malgré sa longueur modeste (4.055m). Cette aisance résulte d'une largeur généreuse (1.843m), d'une hauteur dépassant les normes (1.699m) et d'un empattement record (2.71m), les roues ayant été repoussées aux extrémités de la carrosserie notamment celles de l'arrière. Skoda en a profité pour installer des sièges arrière mobiles qui peuvent coulisser d'avant en arrière sur 75 cm3. Du jamais vu même dans les monospaces de catégorie supérieure.

Cette modularité nouvelle permet par exemple d'embarquer des paquets encombrants ou une poussette d'enfant entre les deux rangées de sièges devant les pieds des passagers arrière.

L'habitacle paraît s'inspirer d'un wagon de TGV ? On distingue sous la partie centrale du pavillon un module supportant les buses de la climatisation et les commandes de l'éclairage intérieur.

Bi-colore, la planche de bord est séparée par des aérateurs en aluminium. Volant et leviers bénéficient d'une approche design. Les ergonomistes ont veillé à également dégager un maximum de place à l'avant.

Avec le "Roomster", Skoda réfléchit à une voiture particulière mais aussi à des variantes dérivées faisant office de taxis, voitures de livraison ou pick-up. Simple étude stylistique, il n'était pas pourvu à Francfort d'un moteurs et des organes mécaniques principaux. Mais si ce projet voit le jour, VW, compte tenu de la largeur du compartiment moteur, n'aura que l'embarras du choix pour l'animer.

voir la fiche technique

Avis des propriétaires

Commentaires