Salon de Detroit 2014

Salon de Detroit 2014


du 17 au 25 janvier 2014 Flux RSS Salon de Detroit 2014

AUDI Allroad Shooting Brake

Vincent Desmonts le 14/01/2014

Avec son Allroad Shooting Brake, Audi démontre son savoir-faire technologique. Mais le constructeur annonce aussi les traits du futur petit crossover Audi Q1. D'une pierre, deux coups !

Voir plus de photos

Ce n'est pas moi qui le dit, c'est le « Doktor » Ulrich Hackenberg, directeur technique d'Audi : « Nous offrons un aperçu très concret du futur proche avec ce concept-car ». Car l'Allroad Shooting Brake n'est pas à Detroit pour faire tapisserie : ce prototype présente d'ores et déjà de nombreux éléments visuels des futurs modèles Audi. À commencer par le futur Q1, dont l'arrivée est prévue en 2016. Les dimensions sont d'ailleurs bien celles d'un crossover compact, avec une longueur de 4,20 mètres et un empattement de 2,51 mètres.

Côté style, la maison aux Quatre anneaux évite les révolutions : elle préfère l'évolution en douceur. Malgré tout, cette lente mutation est parfois ponctuée de coups d'accélérateur. Et la ribambelle de récents concept-cars Audi peut en témoigner : le look de la marque va subir un de ces petits coups de fouet !

L'Allroad Shooting Brake le montre clairement, avec notamment le nouveau look de la calandre Singleframe, désormais fièrement hexagonale et totalement géométrique. Ici, elle se dote en outre de fanons argentés qui rappellent que ce modèle fait partie de la famille électrifiée « e-tron » (j'y reviendrai). La face avant est travaillée comme un bijou, avec ses phares à Leds matriciels (comme sur l'A8, ils offrent une fonction feux de route sans éblouissement), sa belle jupe avant en aluminium et son bouclier ajouré.

De profil aussi, il y a du nouveau : si la ligne de caisse « Tornado » chère à Audi est toujours là, l'épaulement qui la surplombe est plus marqué que jamais, tandis que des joncs en aluminium dessinent le bas de caisse et le contour des vitres. L'épais montant C et les porte-à-faux réduits confèrent en outre un vrai dynamisme à l'Allroad Shooting Brake. Quant à l'arrière, il évoque le concept-car Steppenwolf (2001), avec ce popotin rebondi. L'ensemble ne manque pas d'allure.

Dans le détail, la carrosserie est un mélange d'aluminium et de polymères renforcés à la fibre de carbone, une construction « hybride » qui devrait bientôt arriver en série chez Audi. Enfin, il y a deux « trappes à essence » : celle de droite est classique, mais celle de gauche donne accès à la prise de recharge des batteries lithium-ion situées sous les sièges arrière.

Car l'Allroad Shooting Brake est un crossover hybride rechargeable, et du genre musclé : au total, 408 ch et 650 Nm sont disponibles, autorisant une vitesse maxi de 250 km/h et un 0 à 100 en 4,6 secondes ! Le tout, bien évidemment, avec des performances remarquables sur le désormais un brin désuet cycle européen NEDC : seulement 1,9 l/100 km en mixte, soit 45 g/km de CO2. L'autonomie totale, thermique et électrique, atteint les 820 km.

Concrètement, l'Audi Allroad Shooting Brake intègre un couple thermique/électrique à l'avant et un moteur électrique sur le pont arrière. Le moteur thermique est un 2.0 TFSI de 292 ch (380 Nm de couple) doté de la bi-injection (injection directe plus injection indirecte en phase de charge partielle), couplé à une boîte e-S Tronic à 6 vitesses intégrant un moteur électrique en forme de disque développant 40 kW (54 ch) et 270 Nm de couple. À l'arrière, le moteur électrique offre 85 kW (115 ch) et 270 Nm.

L'ensemble fonctionne selon trois modes. En « EV », seul le moteur électrique arrière est actif : il est possible de parcourir 50 km dans ces conditions, avec une vitesse maxi de 130 km/h. Et, oui, dans ce mode, cette Audi est une propulsion ! Le mode « Hybrid » combine le groupe motopropulseur avant et le moteur arrière de façon optimale suivant les besoins. Enfin, en mode « Sport », les deux ensembles donnent leur puissance maximale. Bref, la chaîne cinématique est particulièrement high-tech. Mais elle pèse son poids : l'Allroad Shooting Brake atteint les 1 600 kg à vide...

L'habitacle se veut très réaliste, avec une planche de bord inspirée de l'aviation aux jolies buses d'aération façon turboréacteur. De façon originale, les commandes de la climatisation automatique sont situées au centre des buses, et s'érigent automatiquement à l'approche de la main. L'instrumentation, pour sa part, est identique à celle présentée au dernier Consumer Electronics Show de Las Vegas, avec un grand écran LCD de 12,3 pouces possédant trois modes d'affichage. La vue classique affiche en priorité l'indicateur de puissance du système hybride aux côtés du compteur de vitesse. En mode info-divertissement, des éléments comme la carte de navigation dominent l'écran. Enfin, en mode « Sport », le compte-tours prend le dessus. Impressionnant !

Bref, vous l'aurez compris, le futur d'Audi se jouera sur le high-tech ! La génération Playstation et iPhone va adorer...

Avis des propriétaires

Commentaires