Rétromobile 2008

GHIA G 230 S

Gilles Bonnafous le 12/02/2008

Voiture unique, la Ghia G230S est un prototype exposé par le célèbre carrossier au salon de Turin de 1963. Elle dérive du coupé Fiat 2300 S, également dû à Ghia.

Voir la vidéo en HD

La Ghia G230S est une voiture unique, un prototype exposé par le célèbre carrossier pour la première fois au salon de Turin de 1963. Elle sera ensuite présentée dans plusieurs autres salons internationaux.

La carrosserie Ghia a beaucoup investi dans le développement de ce coupé afin de le produire en collaboration avec Fiat. Mais le projet n'aboutira pas, la firme turinoise n'étant pas intéressée en raison de son modèle 2300 S, qui était déjà produit depuis 1961. Deux ou trois prototypes seulement seront fabriqués. La voiture présentée sur le stand Thiesen, un marchand de Hambourg spécialisé dans le haut de gamme, serait la seule survivante.

GHIA G 230 S GHIA G 230 S

La voiture est entièrement d'origine, y compris ses roues Borrani. Seule la peinture a été refaite, qui était gris métallisé quand la G230S est sortie des ateliers Ghia. Affichant aujourd'hui 29 000 kilomètres, elle n'a connu que trois propriétaires. Le premier, un directeur de la société Philips résidant sur la Côte d'Azur, l'a revendue à un concessionnaire Fiat de Marseille, qui l'exposa plusieurs années dans son show room. Elle est ensuite entrée dans une collection privée.

Chez Ghia, le designer Sergio Sartorelli a dessiné une séduisante ligne aérodynamique, dont le long capot et l'arrière fastback doté d'une bulle constituent les traits principaux.

Très sophistiqué, le châssis multitubulaire est dû à l'ingénieur Gilberto Colombo, également auteur de la structure de la Maserati Birdcage. Afin de réduire les coûts, des éléments de carrosserie ont été empruntés à des modèles de série, à l'image des projecteurs (Fiat 1300/1500) et des feux arrière (Fiat 850).

Techniquement, la G230S dérive du coupé Fiat 2300 S, également dû à la carrosserie Ghia, auquel elle emprunte le moteur, la boîte de vitesses et les trains roulants. Elle hérite également de ses quatre freins à disques. Préparé par Abarth, son six cylindres en ligne de 2,3 litres développe 150 ch SAE.

Rivale de l'Alfa Romeo 2600 Sprint, la 2300 S intégrée au catalogue Fiat tenait la dragée haute à la belle milanaise malgré sa mécanique plébéienne à arbre à cames latéral. Deux variantes de puissance, 2300 et 2300 S, étaient proposées. La version de base héritait du moteur de la berline (117 ch SAE et 175 km/h). Elle fut peu diffusée et retirée dès 1964. Confiée à Abarth pour subir une cure de vitamines, la 2300 S bénéficia d'une culasse retravaillée et de deux carburateurs Weber double corps (au lieu d'un seul). Avec 150 ch SAE, soit 136 ch DIN, elle filait à 190 km/h.

Performante, vive et rapide, la voiture bénéficie d'un design magnifique dû à l'Américain Tom Tjaarda. Ses lignes tendues et son profil étiré lui confèrent un caractère très sportif, que souligne l'original retour du montant de custode. Bourrée de qualités mais mal vendue par le réseau Fiat, la 2300 S ne connut pas une grande carrière commerciale.

GHIA G 230 S GHIA G 230 S

Avis des propriétaires

Commentaires