Rétromobile 2004

Compte rendu

Gilles Bonnafous le 13/02/2004

Les voitures les plus exceptionnelles, les stands incontournables, les découvertes étonnantes, Rétromobile 2004 comme si vous y étiez !

Autant le dire tout de suite, Rétromobile 2004 est un bon cru. L'équipe de ce salon aujourd'hui dirigée par Pierre Rageys a procédé par petites touches à des améliorations qui ne peuvent qu'amplifier son succès et sa dimension internationale. Recentrée sur l'automobile, cette 29ème édition reste fidèle à l'esprit de ses créateurs : réunir en un lieu unique tout l'univers de la collection automobile qu'il soit populaire ou qu'il touche à l'exceptionnel, avec comme seul objectif ne rien sacrifier à la passion.

Le thème de «l'aventure» choisi cette année par les organisateurs est mis en scène sur plusieurs lieux dans le salon et a été repris par de nombreux exposants. Même si les célèbres autochenilles Citroën ont été déjà été exposées dans d'autres circonstances, on notera le soin et le détail apportés à leur présentation.

Compte rendu Compte rendu

Les constructeurs ont encore une fois largement répondu présents, du côté des Français comme des marques étrangères. Chez Peugeot (Stand C5), parmi les nombreuses populaires exposées, vous pourrez découvrir un superbe coupé 302 DS Darl'Mat de 1937, une 405 Turbo 16 Grand Raid de 1984 et un étonnant coupé BBM Anaconda de 1969 équipé d'un moteur Peugeot 204.

De son côté, Citroën (C6 / D9) joue complètement la carte du thème aventure avec entre autres une Mehari 4WD, une Visa Spécial Grand Raid, une GS Club « façon Afghanistan », ou encore une SM Bandama de 1973. A noter que près d'une quinzaine de clubs sont associés à la présence de chacun de ces deux constructeurs français.

Chez Renault (Stand C42) la référence à l'aventure se conjugue à la fois au passé et au futur avec une superbe Viva Grand sport cabriolet de 1935, un très rare coupé 4 CV Vernet-Pairaud de 1954, une Reinastella de 1931 et un concept car de Reinastella revu et corrigé prévu pour 2328 (engin auparavant exposé à Disneyland) !

BMW (Stand C1), installé comme à l'accoutumée à l'entrée du salon, propose une rétrospective des coupés qui ont marqué son histoire : de la 327 de 1937 à la récente série 6 en passant par le 503 de 1956 et la 635. La filiation ne saurait vous échapper.

Alfa Romeo qui fête en 2004 les 50 ans de la Giulietta Sprint, présente en association avec le club éponyme, une Giulia 1600 Sprint de 1963 dont elle reprend la carrosserie. Mais la vedette chez Alfa est sans conteste cette sublime et rarissime Sportiva 2000 de 1954 (deux exemplaires produits) qui provient du musée Alfa d'Arese. A ne manquer sous aucun prétexte !

Egalement associé au club de la marque, le constructeur Honda présente un bel exemplaire d'un coupé S 800 de 1968, une Civic de la première génération et la désormais mythique CB 750.

The last but not the least, Mercedes, qui cultive avec soin son patrimoine historique a choisi cette année d'exposer en regard un coupé Uhlenhaut 300 SLR de 1955 et une SLR Mc Laren de 2003. Que de l'exceptionnel pour rêver… A noter que 2004 est pour le constructeur allemand l'année des 50 ans de la 300 SL et de son premier engagement en F1.

Pour sa troisième vente aux enchères organisée dans le cadre de Rétromobile, Christie's a réuni une petite quarantaine de voitures dont certains modèles vraiment exceptionnels : Bugatti T 55 de 1935, Rolls Royce Siver Cloud III de 1965, Bugatti type 51 de 1929, Aston Martin DB6 Volante, Abarth 205 ou Porsche 917… Une visite s'impose sur ce stand le plus grand du salon…

Côté marchands l'offre 2004 est également d'un excellent niveau. Ainsi chez Lukas Hüni entre 2 Ferrari 250 et une Pégazo 102 BS touring Spyder de 1953 vous pourrez vous laisser tenter par une très rare et sublime Maserati A 6 GCS de 1954, à moins que ce soit une Birdcage Tipo 63 , prête à courir… Chez Christophe Pund (Galerie des Damiers) vous pourrez peut être craquer pour toute l'authenticité d'une OSCA S 273 dans son jus.

Sur le stand des organisateurs du Mans Classic ne manquez surtout pas d'aller admirer le travail fantastique fait par l'équipe de VHC Evolution qui a restauré l'unique exemplaire restant à ce jour de la Ligier JS1. Pour sa première présentation au public l'équipe de Patrick Peter avait réuni pour le premier jour de l'ouverture du salon, Jean Claude Andruet (ex pilote de la JS1) et Michel Tétut l'ingénieur concepteur de cette sportive française.

On notera également la présence à Rétromobile des organisateurs du premier Festival Automobile Historique qui se tiendra dans le parc de St Cloud les 29, 30 et 31 mai prochain. Pour l'occasion Sébastien Dulac expose entre autres une très puissante Bizzarini Strada 5300.

Si le style Louis XV ne vous rebute pas, allez découvrir la Rolls Royce Phantom 1 de 1926 ayant appartenu à Mme Gasque héritière Woolworth. Une extravagance so bristish… of course !

Ne manquer pas également une visite sur le stand du musée de Beaulieu, où vous serez accueilli par Laurel et Hardy en personne et vous pourrez y découvrir la Lotus 49 R3 qui s'illustra aux mains de Graham Hill en 1967 (la seule Lotus présente cette année à Rétromobile).

Sur le stand du French Jaguar Drivers' Club vous pourrez aussi admirer une superbe Jaguar type D à pédales. Proposée par la société Violetta, cette type D est faite en panneaux d'aluminium rivetés, comme sa grande sœur…

Votre visite à Rétromobile ne sera pas complète sans avoir flâné du côté des pièces détachées, des miniatures ou des artistes automobiles, sans oublier le stand de Motorlegend où vous pourrez déposez ou consulter les petites annonces de Rétromobile.

Compte rendu Compte rendu

Avis des propriétaires

Commentaires