Mondial de Paris 2004

LARAKI Fulgura

Gilles Bonnafous le 25/09/2004

Supercar aux performances époustouflantes, la Laraki Fulgura nous vient du Maroc.

Voir la vidéo en HD

Supercar aux performances époustouflantes, la Laraki Fulgura a été dévoilée au salon de Genève 2004. Le public français découvre au Mondial ce bolide à moteur central arrière qui nous vient du Maroc.

Passionné de mécanique, Abdeslam Laraki, confesse avoir toujours rêvé de construire des voitures. Ancien élève de l'école de design Espera de Franco Sbarro, ce jeune homme de 31 ans est également passé par l'Art Center de Vevey et le Strate Collège d'Issy-les-Moulineaux. En 1997, il crée plusieurs structures à Casablanca, dont Laraki Automobiles et Laraki Conceptor, une société d'ingénierie qui travaille notamment sur des commandes de yachts de grand luxe (l'émir de Bahreïn est son client).

LARAKI Fulgura LARAKI Fulgura

La genèse de la Fulgura est un concept car présenté à Genève en 2002, un coupé aux lignes assez sages destiné à tester le marché et réalisé sur la base d'une Lamborghini Diablo. La réponse de la clientèle potentielle s'étant avérée positive, Abdeslam Laraki a décidé de créer une voiture entièrement nouvelle.

Dessinée par lui-même, la Fulgura a gagné en originalité par rapport au concept car. La voiture est plus longue et plus large, le design est plus spectaculaire. Elle est dotée de portes ouvrant en élytres et de rétroviseurs en forme d'ailettes. Imposante et verticale, la poupe reçoit des grilles d'aération dont les motifs s'inspirent de ceux des moucharabiehs. Disposées verticalement et rejetées sur les côtés, les quatre sorties d'échappement participent également à l'esthétique de la face arrière.

A l'exception du groupe moto-propulseur d'origine Mercedes, toutes les pièces (le châssis tubulaire en aluminium comme les trains roulants et les suspensions) sont conçues et réalisées dans les ateliers Laraki à Casablanca, où la voiture sera fabriquée. Y compris la carrosserie en fibre de carbone.

La Laraki Fulgura est motorisée par un V12 Mercedes 36 soupapes de 6,2 litres qui a été préparé en collaboration avec Brabus. Doté de deux turbocompresseurs, il délivre la puissance de 660 ch et le couple invraisemblable de 1300 Nm à 1800 tr/mn ! Extrêmement légère avec ses 1250 kilos annoncés malgré sa mécanique imposante, la Laraki Fulgura bénéficie d'un rapport poids-puissance extraordinaire de 1,89 kilo par cheval… Un tel chiffre vaut au bolide des performances exceptionnelles, une vitesse de 350 km/h et le 0 à 100 km/h couru en 3,4 secondes. La transmission est confiée à une boîte de vitesses séquentielle à six rapports. Les suspensions sont de type multibras et les roues en magnésium de 19 pouces sont chaussées de pneus de 235/35 à l'avant et 335/25 à l'arrière.

Contrastant avec l'audace du style extérieur, l'habitacle apparaît sobre et classique (hormis la forme originale du pommeau du levier de vitesses). Aux matériaux nobles, sellerie cuir, alcantara et aluminium brossé pour la déco, s'ajoutent pour le bien-être des passagers une direction assistée, la climatisation et un système audio. Une supercar au confort bourgeois.

La Fulgura présentée au Mondial est une pré-série. La version définitive sera exposée en mars 2005 à Genève où sa commercialisation démarrera au prix de 300 000 €. La voiture sera construite à 99 exemplaires numérotés sur une période de quatre ans. Un second modèle l'épaulera bientôt, d'un prix plus abordable (de l'ordre de 150 000 €). Une maquette de cette future GT 2 + 2 à moteur avant est du reste présentée au Mondial.

LARAKI Fulgura LARAKI Fulgura

Avis des propriétaires

Commentaires