Mondial de Paris 2004

LAND ROVER Discovery 3

Jean-Christophe Lefèvre le 25/09/2004

Le nouveau Land Rover Discovery 3 se classe d'emblée parmi les intouchables 4x4.

Voir plus de photos

Chez Land Rover, on a préféré, pour cette 3e génération de Discovery, remettre l'ouvrage sur l'établi afin de le faire passer d'emblée dans le top du segment. Ainsi, fidèle à son châssis-échelle à longerons - gage de rigidité, de grands débattements et de robustesse en tout-terrain - il adopte pourtant l'hydroformage de cette coque, une technologie qui autorise légèreté de la structure et précision de l'assemblage.

Venues de son grand frère le Range Rover, ses suspensions à quatre roues indépendantes avec ressorts pneumatiques réglables en hauteur et ses doubles triangulations avant et arrière assurent une tenue de route de haut niveau, une précision de guidage des trains roulants de haute volée, un confort dynamique digne d'un SUV et des ressources insoupçonnées en hors-pistes. D'ailleurs, pour mieux souligner la complexité de ces suspensions et de leur pilotage par électronique, Land Rover a préféré proposer des « programmes » au choix du conducteur en fonction du type d'utilisation et du terrain rencontré afin d'optimiser la motricité et l'adhérence. Ainsi, cinq modes « Terrain Response » sont proposés, depuis la « conduite normale » jusqu'au terrain « glissant » en passant par les modes « boue-ornière », « sable » et « rocaille ». Si avec cela vous restez en rade, c'est que vous l'avez fait exprès !

La carrosserie est entièrement nouvelle tout en préservant le design si particulier des deux précédentes générations avec son décrochement de toit et sa lunette arrière de hayon asymétrique. Les dimensions sont dorénavant très généreuses avec 13 cm de plus en longueur (4,83 m), 3 cm en plus en largeur (1,91 m sans les rétroviseurs) et 35 cm de plus pour l'empattement (2,88 m), et une hauteur de 1,89 m permettant de passer dans la majorité des parkings souterrains. Notez qu'avec la suspension pneumatique - sauf pour la version de base TDV6 S équipée de suspensions à ressorts - la hauteur peut varier de 1,837 m à 1,995 m pour le tout-terrain ou la vitesse maxi sur autoroute.

Plus généreux donc dans toutes ses côtes, le nouveau Disco peut emporter jusqu'à 7 passagers dans sa version avec deuxième banquette arrière. Cette banquette se replie facilement dans le plancher pour dégager le coffre et sa longueur de chargement peut atteindre 2 m : une vraie camionnette ! Modularité et habitabilité sont les véritables maître mots de ce nouveau Discovery (coffre de 280 l en 7 places à 1 260 l en 5 places et 2 476 l en 2 places) qui affiche, de plus, un bel équipement de série excepté pour la version TDV6 S d'accès à la gamme (39 700 €). La version Seven y ajoute la 3e banquette et les deux airbags qui vont avec. La version SE y met les jantes de 18'' au lieu de 17'', les suspensions pneumatiques, les projecteurs bixénon, le radar arrière, le capteur de pluie et les phares auto ainsi que le blocage des différentiels avant et arrière électronique. La version HSE permet d'avoir le cuir, le régulateur de vitesse, la banquette arrière fractionnable, les sièges avant électriques et un système audio Harmann Kardon. Enfin, la version HSE V8, seule disponible en essence, passe aux roues de 19'' alu et à la boîte auto six rapports. Une boîte auto 6 rapports est aussi disponible avec le V6 diesel pour un supplément de 2 170 €.

Sous le capot, le Discovery 3 inaugure le nouveau V6 2.7 l développé par Peugeot et Ford dans une version à un seul turbovariable (totalement étanche) qui aligne 190 ch. Par ailleurs, son taux de compression est abaissé à 17,3 : 1 afin de réduire l'échauffement des cylindres tout en améliorant la combustion. Son fort couple à bas régime (440 Nm à 1 900 tr/mn) permet d'oublier les accélérations modestes (0 à 100 km/h en 11,5 s) et les performances limitées de cette version diesel (vitesse maxi de 180 km/h) que l'on doit au poids conséquent de ce gros 4x4 : 2,5 t à vide ! Ce moteur favorise avant tout la sobriété avec 9,4 l/100 km en usage mixte.

Les puristes préfèreront le réputé V8 de 4.4 l tout alu et double arbre venu de la maison-mère Ford que l'on retrouve sur les Jaguar et qui perpétue la tradition du Range et du Discovery grâce à son couple (425 Nm à 4 000 tr/mn au lieu de 400 Nm à 4 100 tr/mn sur les XK, XJ et S-Type) et sa puissance de 299 ch à 5 500 tr/mn. Sa consommation mixte est de 15 l/100 km et de 20,9 l en ville.

Sur tous les points, ce nouveau Discovery de troisième génération semble plus conçu pour succéder à l'ancien Range que pour réellement remplacer le Discovery. Que ce soit pour son prix à la hausse, ses prestations routières, son habitabilité, sa modularité ou encore son look proche du nouveau Range, ce nouveau 4x4 SUV Land Rover laisse de la place en dessous de lui pour un futur petit Land 90. Ce sera le prochain Defender dévoilé en 2005.

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de haja02
haja02 a dit le 25-07-2012 à 19:06
Bonjour, j'ai la discovery 3 et j'aimerais savoir si il y a une courroie crantée à changer,merci