Mondial de Paris 2004

FORD Focus

Jean-Christophe Lefèvre le 25/09/2004

Le Mondial de l'auto est la plate-forme de lancement de la deuxième génération de Ford Focus, le meilleur best seller de Ford depuis bien longtemps.

Voir plus de photos

Le Mondial de l'auto est la plate-forme de lancement de la deuxième génération de Ford Focus, le meilleur best seller de Ford depuis bien longtemps. Avec un design plus sage fait de lignes douces et arrondies, la nouvelle Focus veut capitaliser sur la précédente génération tout en offrant encore plus d'habitabilité et de prestations de confort. Comme de tradition, les prix seront serrés et les déclinaisons en break, berline 4 portes puis coupé-cabriolet ne tarderont pas.

La Focus, à peine âgée de six ans, est déjà remplacée par sa sœur Focus II : une transition en douceur et avant que les ventes ne déclinent de cette compacte taillée pour l'Europe - et pourtant vendue dans le monde entier, y compris aux Etats-Unis - et qui s'est vendue à plus de 4 millions d'exemplaires. Reprenant les recettes qui ont fait le succès de la première génération, cette nouvelle Focus se veut encore plus spacieuse et pour cela le montant avant a été avancé de 10 cm, dégageant autant d'habitabilité. Si les lignes extérieures ne changent pas vraiment dans le style, on notera tout de même un adoucissement général du design et des arrondis bien plus marqués.

Mais c'est à l'intérieur donc que les choses progressent avec la même longueur (4,34 m) et le même empattement (2,64 m) que la C-Max, version monospace de cette Focus, gage d'habitabilité. Même si la hauteur demeure à 1,45 m, ces dimensions assez imposantes pour la catégorie (c'est 15 cm de plus en longueur qu'une Renault Mégane) repoussent les limites du segment : les familles pourront facilement choisir cette très « grande » voiture. Il faut dire que cette plate-forme sert aussi de soubassement à d'autres voitures du groupe Ford, et pas des moindres : la récente Volvo S40 et la Mazda 3. Dans ces conditions, la version break de la Focus disponible début 2005 devient un véritable cargo : sa longueur est portée à 4,47 m pour offrir un volume de chargement du coffre de 475 dm3 en position normale (385 dm3 pour les 3/5 portes) et plus de 1 500 dm3 au maximum. La carrosserie 4 portes, prévue elle aussi pour le début 2005 sera plus classique avec sa malle arrière et moins modulable bien évidemment.

Si le style extérieur s'est assagi, on peut en dire autant de l'intérieur avec une planche de bord à l'allemande, sans fioritures mais d'une belle efficacité visuelle : cela rassure tout en valorisant très nettement les occupants. La console centrale est prévue d'emblée pour accueillir un écran de guidage GPS et s'affiche donc dans une largeur impressionnante qui pourra gêner les grands conducteurs. Revers de la médaille : les rangements y sont nombreux et de bonne capacité. Ford assure que la qualité de fabrication - ajustage et accostage des éléments avec des tolérances inférieures à la précédente génération - sera le point fort de cette Focus II et à la vue des premiers exemplaires, cela semble être le cas.

Sous le capot, on retrouve la gamme de motorisations déjà inaugurés par la C-Max au premier rang desquelles les nouveaux 1.6 TDCi de 110 ch et 2.0 TDCi de 133 ch et boîte six vitesses développés avec Peugeot mais dont le filtre à particules FAP restera une option (facturée fort cher à 700 E). Le gros des ventes se fera avec le 110 ch (6 CV) qui sera disponible en quatre finitions (Trend, Sport, Ghia et Titanium) et trois carrosseries : 3 portes, 5 portes et break « Clipper ». En essence, le 1.4 l de 80 ch, le 1.6 l de 100 ch et le 2.0 l de 145 c sont aussi au programme mais on sera plus intéressé par le nouveau 1.6 l de 115 ch à calage variable qui devrait réduire les consommations : 6,4 l/100 km en usage mixte contre 6,7 l pour la version 1.6 l de 100 ch "classique". Plus performant avec son couple maxi de 155 Nm à 4 150 tr/mn et plus sobre : une bonne nouvelle ! En effet, sa vitesse maxi est de 190 km/h (180 km/h en 100 ch), et le 0 à 100 km/h est couvert en 10,8 s contre 11,9 s. Ce nouveau 1.6 T-VCT sera d'ailleurs le « cœur » de gamme en essence et disponible dans les 3 carrosseries et les quatre finitions.

En entrée de gamme essence, une finition Ambiente sera proposée, permettant d'afficher un prix d'appel particulièrement attractif de 14 400 euros avec le 1.4 l en 3 portes (+ 300 euros pour la 5 portes et + 900 euros pour le break). Le 1.6 l ne sera lui aussi que proposé dans cette finition de base (15 200 euros) qui ne comprend pas la climatisation manuelle et autres packs électriques et qui ne permet pas d'accéder à des options intéressantes et nouvelles comme le régulateur de vitesse, le pédalier réglable électriquement, les phares tournants, la commande vocale des équipements, etc. En revanche, le contrôle de trajectoire ESP est en option sur toute la gamme (500 euros) sauf le 2.0 TDCi, une erreur là où toutes les concurrentes en sont équipées. Probablement une « marge » nécessaire à la négociation lors de l'achat !

voir la fiche technique

Avis des propriétaires

Commentaires