Mondial de Paris 2002

PEUGEOT Sesame

Jean-François Destin le 28/09/2002

Face à la ludique Renault Twingo appelée elle aussi à laisser sa place à un nouveau modèle courant 2004, Peugeot se devait d'innover au travers de la Peugeot Sesame.

Parmi les nombreux concept-cars présentés lors du Salon de Paris 2002, il en est quelques uns qui dévoilent presque tous les secrets des véhicules de série à venir. C'est le cas de Sesame, le bien nommé qui préfigure la petite 1007, remplaçante de la 106 à la fin de l'année 2004. Face à la ludique Renault Twingo appelée elle aussi à laisser sa place à un nouveau modèle courant 2004, Peugeot se devait d'innover tant sur le plan architectural que technologique.

PEUGEOT Sesame PEUGEOT Sesame

Cette évolution très attendue du public s'avère plus périlleuse et difficile lorsqu'il s'agit d'une citadine dont le prix devra forcément rester attractif. Avec ses 3.70m de long, Sesame en offre pourtant beaucoup à commencer par ses deux portes coulissantes télécommandées électriquement. Un équipement monté récemment sur le grand monospace 807 mais qui constitue un première dans ce segment d'entrée de gamme.

Ces deux larges ouvertures latérales permettent un accès beaucoup plus aisé (notamment à l'arrière) y compris dans un parking lorsque les voitures d'à côté stationnent trop près. Sur Sesame, les stylistes ont également éliminé un inconvénient lié aux portes coulissantes à savoir le rail de guidage souvent disgracieux. Ici, ce rail participe au dessin de l'arrière en reliant la séparation du feux de la custode pour terminer sa course de chaque côté du carénage de la roue de secours arrimée sur le hayon arrière.

Le toit entièrement vitré (du verre athermique) dans le prolongement parfait du pare-brise donnera l'impression aux occupants d'être en contact direct avec l'extérieur sans en supporter les inconvénients. A l'instar de l'Escapade exposée au Mondial 1998, Sesame est traité comme un "tous chemins des villes".

Montée sur ses grandes roues de 17 pouces en alliage léger, la future 1007 joue aussi la carte des loisirs et de la convivialité avec sa robe jaune "Persepolis" et son intérieur high-tech, alternant le cuir bleu et l'Alcantara jaune rehaussés de touches d'aluminium. Nul doute que cette association plutôt haut de gamme constituera l'offre supérieure de la gamme.

Très Peugeot avec ses yeux effilés et sa bouche béante (le constructeur l'estime ici souriante !) Sesame pourrait recevoir un 1600 cm3 de 110 chevaux associé à une boite de vitesse mécanique robotisée. Concernant les liaisons au sol, le constructeur français travaille sur une direction à assistance électrique, un train avant de type Pseudo Mc Pherson et une traverse arrière semi-déformable. Mais d'ici à la fin 2004, bien des améliorations peuvent être encore apportées.

Avis des propriétaires

Commentaires