Mondial de Paris 2002

PEUGEOT 206 RC

Gilles Bonnafous le 28/09/2002

Déclinée en berline, coupé-cabriolet et SW, la gamme Peugeot 206 se dote au Mondial d'une pétulante version sportive, la Peugeot RC.

Trois fois championne du monde des rallyes avec la WRC, la 206 a également été le modèle le plus vendu en Europe en 2001. Depuis son lancement en septembre 1998, sa diffusion a atteint à ce jour 2,7 millions d'exemplaires. Déclinée aujourd'hui en berline trois et cinq portes, coupé-cabriolet et break SW, la gamme 206 se dote au Mondial 2002 d'une pétulante version sportive, la RC.

La 206 RC s'inscrit dans la tradition des petites bombes françaises, une spécialité dans laquelle Renault a beaucoup donné depuis cinquante ans avec les 4 CV, Dauphine, R8, R5 et aujourd'hui la Clio 2.0 16V, dont la série spéciale Jean Ragnotti est le dernier avatar en date. On se souvient aussi de la 306 S16, sans parler des étrangères, VW Golf et autre Seat notamment.

PEUGEOT 206 RC PEUGEOT 206 RC

Pour le look de sa 206 RC, Peugeot a fait dans le bon goût et la discrétion. Les regards curieux ne sauraient être attirés que par son échappement à double sortie, son becquet arrière et ses roues en aluminium de 17 pouces, qui singularisent la voiture et trahissent son tempérament mais sans ostentation.

L'âme de la 206 RC dérive du quatre cylindres seize soupapes de deux litres type EW10, qui équipe depuis 1999 les 206, 307 et 406 - et qui développe 138 ch sur ce qu'était jusqu'alors le modèle 206 le plus puissant. La mécanique a été travaillée pour offrir plus de puissance et de couple. Elle délivre maintenant 177 ch à 7000 tr/mn (rupteur à 7300 tr/mn). Le couple maximum de 202 Nm est atteint à 4750 tr/mn, mais 80% de cette valeur sont disponibles dès 2000 tr/mn. L'arbre à cames d'admission est équipé d'un système à calage variable continu (VVT), qui favorise le remplissage des cylindres quel que soit le régime du moteur. La boîte de vitesses manuelle est à cinq rapports. Ainsi gréée, la 206 RC passe de 0 à 100 km/h en 7,5 secondes et abat le kilomètre départ arrêté en 28 secondes. Elle atteint 220 km/h (sur circuit, bien sûr !).

Les liaisons au sol ont été optimisées pour faire face aux nouvelles performances de la voiture. Le train avant fait appel à un système pseudo McPherson triangulé, tandis qu'à l'arrière prennent place des bras tirés avec barres de torsion. L'équipement pneumatique est confié à des Pirelli P 7000 montés sur des jantes de sept pouces. La 206 RC est équipée de quatre freins à disques, ventilés à l'avant, avec ABS, ESP et ASR (déconnectables).

L'équipement très complet de la voiture comprend, outre la climatisation, des essuie-glaces à capteur de pluie, ainsi que l'allumage automatique des projecteurs et des feux de détresse en cas de forte décélération.

Peugeot a voulu donner à l'habitacle une connotation sportive haut de gamme. Par leurs formes, qui favorisent le maintien en conduite sportive, les sièges avant (badgés RC) évoquent les baquets de compétition. Une ambiance course renforcée par le pédalier ajouré en aluminium et le pommeau du levier de vitesses, également en alu. L'ensemble marie tradition, avec le cuir surpiqué façon sellier de la casquette du tableau de bord et des sièges, et la modernité pour les commandes de portes et d'aérateurs traitées façon carbone. Et pour les traînards (ou pour ceux qui roulent à gauche sur l'autoroute…), on a prévu un avertisseur deux tons !

La 206 RC s'attaque au créneau des berlines sportives compactes, une niche déjà bien lotie et où la concurrence est vive. Bien équipée et dotée d'un excellent moteur, elle ne manque pas d'arguments.

Avis des propriétaires

Commentaires