Mondial de Paris 2002

ASTON MARTIN DB7 Zagato

Gilles Bonnafous le 28/09/2002

Modèle à tirage limité, l'Aston Martin DB7 Zagato sera construite à 99 exemplaires. Avant même d'avoir été construite, elle est déjà une voiture de collection…

Après l'annonce de son lancement faite au salon de Genève 2002 et une présentation privée à Londres en juillet de la même année - réservée à quelques happy few -, l'Aston Martin DB7 Zagato est exposée pour la première fois au grand public à la Porte de Versailles.

Par deux fois dans le passé, Aston Martin et Zagato ont uni leurs talents pour donner naissance à des véhicules d'exception. D'abord avec la mythique DB4 GT Zagato, présentée au salon de Londres de 1960 et construite à 19 exemplaires, puis en 1986 et 1987 avec les V8 Vantage et Volante Zagato.

ASTON MARTIN DB7 Zagato ASTON MARTIN DB7 Zagato

Le projet a été mené tambour battant. Il a pour origine la rencontre en août 2001 d'Ulrich Bez, PDG d'Aston Martin, et d'Andrea Zagato, le petit-fils du fondateur. Membres du jury du célèbre concours d'élégance de Pebble Beach, en Californie, les deux hommes décident de reprendre leur ancienne collaboration pour créer un modèle à tirage limité.

Basée sur la DB7 Vantage, le modèle le plus produit de l'histoire Aston Martin, la voiture est allégée et raccourcie de 21 centimètres. Son empattement perd six centimètres, tandis que ses porte-à-faux sont réduits de 24 millimètres à l'avant et de 127 millimètres à l'arrière. Plus ramassée, plus agressive, plus sauvage que la DB 7, la nouveau-née fait honneur au style Zagato, tout en rondeurs sensuelles.

Dessinée sous la direction de Nori Harada, la DB7 Zagato reprend à la DB4 GT quelques-uns de ses traits caractéristiques : un capot long, une poupe brève, des ailes arrière enflées et le célèbre toit à double bossage. Ornée d'une superbe et baroque lunette en forme de cœur, ainsi que d'une paire de feux circulaires, auxquels font écho les deux sorties d'échappement, la partie arrière de la voiture apparaît comme la mieux réussie. Dotée d'une calandre impressionnante en forme de gueule gloutonne, la proue semble par contre un peu massive. Les nouvelles roues de 18 pouces sont dues à Zagato.

La carrosserie en aluminium sera réalisée à Milan et la voiture montée chez Aston Martin à Bloxham. Trois livrées sont prévues : gris (Mercury Grey), vert et noir (Aqua Verde et Zagato Nero).

Grâce au V12 48 soupapes de six litres poussé à environ 440 ch, les performances de la DB 7 Zagato seront supérieures à celles de la Vantage, d'autant que la voiture est allégée d'une soixantaine de kilos. Les freins et la suspension sont renforcés. Et si la boîte de vitesses manuelle à six rapports ne présente pas de changement, le différentiel est légèrement modifié.

Tout en restant très luxueux, l'habitacle gagne en sportivité. La DB7 Zagato est maintenant une stricte deux places, dont la garde au toit a été réduite. Le bois précieux s'efface au profit du carbone plus en rapport avec l'esprit de la voiture et la sellerie cousue main fait appel à un cuir aniline de couleur marron.

Modèle à tirage limité, la voiture sera construite en 2003 à 99 exemplaires. Ceux-ci sont tous vendus, dans une proportion de 55% pour le Royaume-Uni - sept pour la France. Avant même d'avoir été construite, l'Aston Martin DB7 Zagato, qui est facturée 160 000 £ (255 000€ ), est déjà une voiture de collection…

ASTON MARTIN DB7 Zagato ASTON MARTIN DB7 Zagato

Avis des propriétaires

Commentaires