Mondial de l'automobile 2006

HONDA CR-V

Jean Michel Cravy le 28/09/2006

Après onze ans de succès commercial, le Honda CR-V fait peau neuve.

Voir la vidéo en HD

Le Honda CR-V était un grand classique parmi les SUV compacts. Un grand ancêtre aussi puisqu'il accusait ses onze ans d'âge. Il était plus que temps qu'il trouve un remplaçant. Enfin le voilà… Dévoilà au Mondial, il sera commercialisé en janvier prochain. Pendant longtemps, Honda n'a pas tellement cru aux SUV compacts. C'est pourtant un secteur en pleine expansion depuis des années. Le constructeur avait bien lancé son CR-V en 1995, mais on avait l'impression que c'était sans grande conviction. Il aura fallu attendre 2002 et son restyling pour qu'il puisse enfin bénéficier d'un moteur turbodiesel sans lequel il n'y a pas de vraie carrière, en France tout au moins. Un des meilleurs moteurs du genre, avec ses 140 chevaux, son silence et sa sobriété reconnues, qui a évidemment relancé ce CR-V qu'on avait tendance à oublier. Mais celui-ci était malgré tout en bout de course, alors que la concurrence s'agite et se renouvelle profondément. Enfin, voilà son remplaçant, qui devrait permettre à Honda de reprendre place dans le concert, et se poser en challenger convainquant du Toyota RAV4, que tous cherchent à imiter et à détrôner.

HONDA CR-V HONDA CR-V

Le nouveau SUV Honda arbore une silhouette évidemment plus moderne, plus fluide et moins guindée, avec un pavillon arrière moins rigide et des vitres de custode se terminant en ellipse pour accentuer l'impression de dynamisme. Quant à la roue de secours, elle n'est plus apparente, mais passe sous le châssis. Le style général est certes nettement moins osé que celui de la berline Civic. Mais le nouveau CR-V se distinguera de ses concurrents, tous à peu près dessinés de la même manière, par une originale face avant à double calandre, celle du dessous soulignant fortement le nez effilé et assurant une continuité avec les blocs optiques. Les feux arrière, eux, semblent presque empruntés à un… Volvo XC90 !

Le nouveau CR-V augmente un peu de taille par rapport à l'ancien, mais dans des proportions raisonnables. Huit centimètres de plus en longueur, un et demi de plus en largeur, qui devraient bénéficier à une habitabilité en hausse. Il est également moins haut de trois centimètres, ce qui contribue à muscler cette silhouette sobre d'autant plus élégante qu'elle n'est pas affublée d'une roue de secours extérieure ancrée sur le hayon. L'habitacle se veut moins ascétique et plus raffiné, plus cosy. Le levier de vitesses trône sur la console centrale, le frein de parking reprend une forme plus conventionnelle. Derrière le volant à trois branches d'allure sportive, l'instrumentation à fond bleu est claire et bien disposée, sans les outrances de style de la Civic, qui peuvent séduire certains mais aussi en rebuter bien d'autres. Les matériaux semblent plus soignés et plus cossus, tandis que l'équipement sera typé plus haut de gamme, avec l'apparition d'une aide au stationnement et d'une caméra de recul, d'un régulateur de vitesse adaptatif, et d'un freinage à réduction d'impact hérité de la grande berline Legend. Le coffre, lui, présente une configuration à double étage qui permettra de charger séparément les courses et les bagages.

Sur le plan mécanique, on retrouve le diesel 2.2i CTDi de 140 chevaux, qui devrait être plus sobre de 12 %, aux côtés d'un deux litres VTEC essence titrant 150 chevaux, attelé à une boîte manuelle 6 rapports ou une boîte auto 5 rapports. Côté transmission, Honda s'en tient à une transmission essentiellement de type traction avant, les roues arrière n'étant sollicitées qu'en cas de besoin.

HONDA CR-V HONDA CR-V

Avis des propriétaires

Commentaires