Geneva Classics 2007

MARMON Sixteen

Gilles Bonnafous le 19/10/2007

Sommet de technologie, de puissance, de silence et de confort, la Marmon Sixteen mérite tous les superlatifs. Elle n'avait qu'un défaut : avoir été lancée après le krach de 1929 !

Une Marmon V16, sommet de l'automobile américaine des années trente, était présentée sur le stand de l'Organisation Raid. La majestueuse limousine a remporté en août 2007 le Grand Prix du concours d'élégance Coupe Marx AG organisé à Bâle, le plus important en Suisse.

Cette Marmon Sixteen carrossée en berline décapotable par LeBaron a été achetée en 1931 par un industriel installé dans le Minnesota. Il la gardera vingt ans. Après son décès, sa famille l'a remisera dans un garage, où un grand collectionneur suisse la découvrira. Il en fera l'acquisition dans les années 80, devenant le deuxième propriétaire de la Marmon ! Etonnant pour une voiture de cet âge. La voiture a été totalement restaurée. La livrée bicolore est conforme à l'origine.

MARMON Sixteen MARMON Sixteen

Fondée en 1902 à Indianapolis, la firme Marmon s'est, dès ses origines, trouvée à la pointe de la technologie automobile. Pionnière au début du siècle de la technique des moteurs en V (V4, V6 et V8 dès 1907), elle se taille une réputation de marque de haut de gamme.

Marmon remporte en 1911 la première course de 500 Miles disputée sur le circuit d'Indianapolis. La voiture, une type 32 surnommée Wasp, la Guêpe, est la première automobile à avoir été dotée d'un rétroviseur (il est disposé au-dessus du volant).

Toujours soucieux de l'allégement, Marmon lance, en 1916, le type 34 motorisé par un six cylindres en ligne en aluminium. L'alliage léger est également utilisé dans la carrosserie. Résultat, la voiture ne pèse que 1500 kilos. La durée de vie du modèle sera longue, qui sera remplacé en 1924.

Mais Howard Marmon prépare la voiture de ses rêves, qu'il va mettre des années à réaliser : une 16 cylindres en V ! Pionnière du V16, la somptueuse Sixteen est lancée au salon de Chicago en novembre 1930. Une merveille de mécanique, dont la cylindrée atteint 490,8 c.i., soit huit litres ! Avec 200 ch, l'énorme Sixteen roule à 160 km/h !

Non sans raison, la publicité vante « The world's most advanced car », la voiture la plus moderne du monde. Le V16 à soupapes en tête ouvert à 45° est fabriqué en aluminium, ce qui très rare à l'époque. Il pèse 420 kilos, soit 168 kilos de moins que le V16 Cadillac pourtant plus petit. Des éléments de carrosserie sont également réalisés en aluminium, dont le capot moteur.

Hélas, apparue après le krach de 1929, la merveille tombe au plus mauvais moment ! De plus, Howard Marmon s'avère incapable d'effectuer les premières livraisons avant le mois d'avril 1931. Or la Cadillac V16 due à Owen Nacker, un ancien ingénieur Marmon, est sortie un an auparavant et elle draine le peu de clients capables d'acquérir des machines de ce niveau de prix en ces temps difficiles.

La Sixteen sera construite à 390 exemplaires jusqu'en 1933, année de la chute de la Marmon Motor Car Company. La production de la marque, qui était de 22 323 unités en 1929, est passée à 1365 en 1932 et à 86 en 1933… La firme se reconvertira dans les véhicules industriels (Marmon-Herrington).

Sommet de technologie, de puissance, de silence et de confort, la Sixteen l'était. Mais les superlatifs se paient au prix fort. La voiture était vendue entre 5100 et 5400 $, une somme considérable qui la réservait aux grands (portefeuilles) de ce monde. A l'image du Président de la Banque Nationale suisse, qui en posséda une dans les années trente.

MARMON Sixteen MARMON Sixteen

Avis des propriétaires

Commentaires