Brussels Retro Festival 2006

Compte rendu

Gilles Bonnafous le 27/10/2006

Le 25e Brussels Retro Festival, qui s'est tenu les 20, 21, et 22 octobre 2006, rendait hommage à Jacques Swaters, pilote, importateur Ferrari, créateur et manager de l'Ecurie Francorchamps.

Le 25e Rétro Festival de Bruxelles s'est tenu les 20, 21, et 22 octobre 2006 à Brussels Expo, dans le quartier du Heysel. Organisée par Laurent Hériou, la manifestation a accueilli près de 30 000 visiteurs sur trois jours.

Inauguré avec Paul Frère, le cycle des hommages rendus par le festival consacrait cette année un autre grand nom de l'automobile en Belgique, Jacques Swaters, pilote, importateur, créateur et manager de l'Ecurie Francorchamps. Le stand d'honneur du salon accueillait un plateau de voitures pilotées par Jacques Swaters ou ayant appartenu à l'écurie, qui n'avaient jamais été réunies à ce jour. Ferrari, la marque fétiche de Jacques Swaters, en composait l'essentiel à côté de quelques autres machines, comme une Cooper Bristol T20 de 1952, ainsi qu'une Talbot Lago T26 de Formule 1 et une Veritas (appartenant aujourd'hui à un grand collectionneur néerlandais), qui se trouvaient sur le stand du Royal Automobile Club de Belgique.

Compte rendu Compte rendu

Toutefois, le Brussels Retro Festival ne se résumait pas à ce programme prestigieux. Loin de là. Par rapport à des manifestations plus huppées, il offre une particularité, qui tient à la quasi absence de marchands de pièces détachées — une bourse aux miniatures s'est tenue le samedi après-midi dans un espace spécifique. Le Brussels Retro Festival est donc avant tout un salon de voitures. Et il y en a beaucoup, réparties sur deux halls et leurs 20 000 m².

Le Retro Festival rassemble un nombre important de clubs, lesquels bénéficient de stands de grande superficie leur permettant de multiplier les présentations de véhicules. La plupart des grandes marques avaient répondu à l'appel, à l'image de Renault, Peugeot ou Alfa Romeo. Lancia fêtait le centenaire de la marque, tandis que BMW célébrait les quarante ans de la génération 02, précurseur de la Série 3 — le stand de la firme bavaroise exposait également une 503 et une 315 venues du musée de Munich.

Le club Audi-Auto Union donnait à voir un magnifique roadster Audi de 1934, ainsi qu'une DKW F1 à l'occasion des 75 ans de la première voiture à traction avant commercialisée en Europe. Quant aux amateurs de Triumph, ils pouvaient découvrir un joli tourer Gloria. Même le club belge des marques du groupe Rootes (Sunbeam, Hillman et Humber) était présent avec notamment une Rapier et une Venezia.

Le vaste espace dédié à l'Amicale Facel Vega permettait à ce club d'exposer deux Excellence pour le cinquantième anniversaire de la présentation du modèle au salon de Paris. Les deux voitures correspondaient aux deux séries construites par Jean Daninos, la première avec ailerons, la seconde débarrassée de ces appendices pas vraiment nécessaires…

Les marchands belges présentaient surtout des voitures anglaises — Jaguar, Rolls-Royce et Bentley, Austin Healey, Triumph, MG, Rover. Classic Car Service, un négociant et restaurateur d'Anvers, exposait également quelques GT italiennes entièrement restaurées, dont une Ferrari 330 GT 2+2, une Maserati 3500 GT et une exclusive 5000 GT (proposée à 300 000 €).

L'amateur éclairé (et fortuné) pouvait acquérir des modèles rares et exceptionnels, au premier rang desquels on citera un prototype De Tomaso. Baptisé P70 et demeuré à l'usine depuis 1965, il a été acquis en 2004 par Vanderveken, un négociant de Bruxelles. Venus en voisin, Christophe Pund et sa Galerie des Damiers proposaient une Arista et un prototype Abarth 1000 SP. Bernard Marreyt exposait une superbe Vauxhall Velox restaurée de 1924, ainsi que son coupé aérodynamique Bugatti 57 déjà vu en février à Rétromobile.

Toujours au chapitre des raretés, le visiteur découvrait au fil des allées une Alta 1935 de course sur le stand du Royal Veteran Car Club de Belgique, et une Cisitalia de 1946 sur l'espace de la Fédération Belge des Véhicules Anciens. L'hôtel des ventes Flagey présentait une exceptionnelle Triumph Dolomite habituellement exposée à Autoworld, le grand musée automobile de Bruxelles — la voiture est assurée pour 1 250 000 €.

Les marques belges brillaient par leur discrétion, qui n'étaient représentées que par une Nagant Gobron Brillé de 1900 et une FN 1300 Sport de 1925 (sur le stand du Royal Veteran Car Club de Belgique). Très peu d'américaines également, alors que le marché belge fut la terre d'accueil des voitures d'outre-Atlantique et qu'Autoworld en regorge. On pouvait acquérir deux hauts de gamme, une Pierce Arrow de 1933 — grande époque ! — et une Packard Patrician fin de règne (1956) en bel état, proposée par un particulier.

Après l'excellent cru que fut le 25e Brussels Rétro Festival, rendez-vous est pris pour l'édition 2007, qui s'enrichira d'une vente aux enchères organisée par la maison belge Flagey.

Compte rendu Compte rendu

Avis des propriétaires

Commentaires