Saga OSCA

En 1947, les frères Maserati créent leur seconde marque, OSCA. Comme les Maserati du temps où ils étaient aux commandes de la marque, les OSCA seront des voitures de compétition.

sommaire :

OSCA Berlinettes MT4 Vignale et Frua

Gilles Bonnafous le 04/06/2008

Partagez

réagir

Les berlinettes MT4 carrossées par Frua et Vignale sur des dessins de Giovanni Michelotti se comptent sur les doigts d’une main. Cette diffusion très limitée en fait des voitures très exclusives. Toutes ont couru, beaucoup même, et leurs historiques sont connus. Elles ont pour la plupart traversé le demi-siècle et font de nos jours le bonheur de collectionneurs fortunés.

Née en 1950 avec un 1100 cm3, la berlinette Frua châssis 1110 reçoit le 1342 cm3 en 1951. Pilotée par Ippolito Berrone et Mario Damonte, elle prend part aux Mille Milles de 1952 avant d’être acquise par Jean-Louis Armengaud. Ce dernier l’aligne au Tour de France automobile 1952, qu’il termine, avec son coéquipier Chaix, à la quatrième place du général. La voiture devient ensuite la propriété de Jean Laroche, qui participe à son volant à de nombreuses épreuves, dont Lyon-Charbonnières en 1954. Elle sera transformée en spider par Morelli en 1956 et courra ainsi jusqu’en 1963. Elle sera détruite dans un accident.
MT 4 Vignale Châssis 1136 - 1100 cm3
MT 4 Vignale Châssis 1136 - 1100 cm3 Gilles Bonnafous
MT 4 Vignale Châssis 1136 - 1100 cm3
MT 4 Vignale Châssis 1136 - 1100 cm3 Gilles Bonnafous
Motorisée par le 1342 cm3, la berlinette Frua châssis 1113 est exposée au salon de Turin de 1951. Parmi ses multiples participations sportives, citons les Mille Milles 1951 (équipage italien) et le Tour de France automobile 1952, où Jacques Péron et son épouse Louise la conduisent à la troisième place de sa classe. L’année suivante, Jacques Péron la pilote au Grand Prix de Caen, dans le rallye Soleil-Cannes et sur le circuit de Dakar. La berlinette passera ensuite entre les mains de nombreux amateurs. Elle existe toujours et se trouve aujourd’hui dans une collection privée.

Une berlinette Vignale 1342 cm3 prend le départ des 24 Heures du Mans 1952 pilotée par l’équipage Mario Damonte-Martial. Elle mène la classe 1500 jusqu’à la rupture de son embrayage à Arnage à la 19e heure. L’année suivante, la voiture voit sa face avant modifiée. Les roues antérieures sont dégagées sous les phares à la manière des Cunningham de course de l’époque, tandis que ses flancs sont profondément évidés. Elle reçoit en même temps le moteur 1100 cm3.

Ainsi gréée, la voiture remporte sa classe et termine 18e au général avec Mario Damonte associé cette fois à Heldé, c’est-à-dire Pierre-Louis Dreyfus. Une autre berlinette Vignale 1100 cm3 aux flancs échancrés (ou la même avec la proue reconditionnée) participe au Tour de France automobile de 1952. Emmenée par l’équipage italien Butti et Balzarini, elle abandonnera.
MT 4 Vignale Châssis 1136 - 1100 cm3
MT 4 Vignale Châssis 1136 - 1100 cm3 Gilles Bonnafous
MT 4 Vignale Châssis 1136 - 1100 cm3
MT 4 Vignale Châssis 1136 - 1100 cm3 Gilles Bonnafous

La berlinette Vignale 1100 cm3, châssis n°1136 (moteur n°1125), court le Tour de France 1953 aux mains de Jean-Louis Armengaud et Chaix (abandon). On la revoit aux 12 Heures de Casablanca, où Armengaud et Bayol prennent la deuxième place de leur classe. L’année suivante, la voiture est alignée aux 12 Heures d’Hyères (première de sa classe), au Grand Prix de Martigues (deuxième de sa classe), au rallye Sidobre, qu’elle remporte, et à nouveau au Tour de France (toujours Armengaud et Chaix), où elle se classe quatrième au scratch.

La berlinette retourne ensuite en Italie, où des photos la montrent dans l’usine OSCA en compagnie de Bindo Maserati. Transformée en barquette à la fin des années cinquante, elle court ainsi dans la péninsule, notamment à Vallelunga. Elle sera achetée dans les années 70 par un collectionneur italien, qui lui restituera sa configuration originelle.
MT 4 Vignale Châssis 1136 - 1100 cm3
MT 4 Vignale Châssis 1136 - 1100 cm3 Gilles Bonnafous
MT 4 Vignale Châssis 1153 - 1500 cm3
MT 4 Vignale Châssis 1153 - 1500 cm3 Gilles Bonnafous
Seule berlinette Vignale 1500 cm3, la MT4 numéro de châssis 1153 (moteur n°1510) est une machine unique. Réalisée en 1955, elle est exposée la même année au salon de Turin, où un Français, J-C. Abreu, en fait l’acquisition. Son 1490 cm3, qui développe 115 ch à 6500 tr/mn, l’entraîne à 190 km/h (0 à 100 km/h en sept secondes).

La voiture a traversé les décennies avec un bonheur rare, surtout pour une OSCA, toutes ses sœurs ou presque ayant été transformées au cours de leurs riches carrières sportives. Elle fut l’une des vedettes de la vente Christie’s organisée à Rétromobile en 2005. Son exceptionnel état d’origine et son compteur n’affichant que 10 000 kilomètres ont justifié l’enchère de 350 000 € au marteau. La berlinette a depuis participé au concours de Pebble Beach.
MT 4 Vignale Châssis 1153 - 1500 cm3
MT 4 Vignale Châssis 1153 - 1500 cm3 Gilles Bonnafous
MT 4 Vignale Châssis 1153 - 1500 cm3
MT 4 Vignale Châssis 1153 - 1500 cm3 Gilles Bonnafous
article précédent OSCA Barquette MT 4

Page précédente
OSCA Barquette MT 4

Partagez

réagir

Commentaires