Saga Citroën

Citroën ou l'histoire d'une marque centrée sur l’innovation conceptuelle et technologique teintée d’une bonne dose de non conformisme.

sommaire :

CITROEN 2 CV

Gilles Bonnafous le 03/02/2005

Partagez

réagir

Unique dans l’histoire de l’automobile, vilain petit canard érigé au rang de mythe, la 2 CV doit à sa personnalité si originale d’avoir gagné l’intemporalité. Voiture minimale au budget d’entretien dérisoire, éliminant tout ce qui n’est pas strictement indispensable, elle a élevé la simplicité en style de vie sur la route.

Certes, la 2 CV relève de la conception purement utilitariste de l’automobile. Mais elle n’est pas que cela. La voiture est bourrée de talent et de charme, ce qui fait toute la différence. Polyvalente et passe partout, pleine d’astuces et de trouvailles ingénieuses, c’est une malicieuse. Elle attirera ainsi, partout dans le monde, une incroyable sympathie, à laquelle sa bouille espiègle mais bon enfant apportera sa contribution.
Prototype
Prototype Citroën Communication
CITROEN
Citroën Communication
Conçue pour les paysans, la 2 CV séduira les curés de campagne et les vétérinaires, avant de devenir la voiture des jeunes et des étudiants. Elle connaîtra une exceptionnelle longévité et servira de modèle à la Renault 4.

« Quatre places sous un parapluie », telle est, selon la légende, le portrait que brosse Pierre Boulanger, le patron de Citroën, de la future 2 CV. La genèse de la voiture remonte à 1936, quand naît le projet d’une TPV (Très Petite Voiture). Issu d’une étude de marché réalisée auprès des paysans, le cahier des charges prévoit quatre places, 50 kilos de bagages, 50 km/h et cinq litres aux cent kilomètres. L’habitabilité, le confort et l’économie d’entretien sont les trois autres points forts du descriptif. Un soin particulier sera apporté à la suspension, car, selon une autre formule, également célèbre, la voiture devra pouvoir traverser un champ avec un panier rempli d’œufs sans en casser un seul.
2 CV James Bond
2 CV James Bond Citroën Communication
2 CV6 Charleston
2 CV6 Charleston Citroën Communication

Aux commandes du projet, on retrouve l’équipe de la Traction avec André Lefebvre et Flaminio Bertoni. Le premier prototype roule en 1937. Il va rapidement évoluer et deux ans plus tard, d’autres prototypes sont réalisés pour le salon de 1939 — qui n’ouvrira jamais. Quelques-uns seront retrouvés beaucoup plus tard, dont l’un en pièces détachées (et tout neuf) dans un centre d’essais Citroën. Dotée d’une carrosserie en alliage léger (duralinox), la voiture reçoit un moteur bicylindre à refroidissement liquide, auquel est accolée une boîte de vitesses à trois rapports.
CITROEN
Citroën Communication
CITROEN
Citroën Communication
Les essais se poursuivent pendant la guerre dans le plus grand secret. Ce dernier sera gardé jusqu’à la présentation de la 2 CV au salon de Paris de 1948, où elle crée l’événement. Le vilain canard a beaucoup évolué. La carrosserie est désormais en acier et le bicylindre à plat de 375 cm3 refroidi par air, tandis que la boîte de vitesses possède quatre rapports (quatrième surmultipliée). Avec 9 ch à 3500 tr/mn, la vitesse plafonne à 65 km/h… Et ne parlons pas des côtes ! Mais grâce à sa suspension à ressorts horizontaux et batteurs à inertie, la 2 CV offre un excellent confort tout en jouissant d’une extraordinaire tenue de route (malgré un roulis considérable).

Peinte en gris, la 2 CV reçoit une capote repliable en guise de toit, laquelle descend jusqu’à l’extrémité arrière. L’intérieur est spartiate et l’équipement (c’est beaucoup dire !) réduit au strict minimum : un minuscule tachymètre flanqué dans le coin gauche du pare-brise et un inénarrable essuie-glace qui n’est efficace qu’en roulant vite !
CITROEN
Citroën Communication
CITROEN
Citroën Communication

2 CV AZ
2 CV AZ Citroën Communication
CITROEN
Citroën Communication
Le succès commercial est immédiat, avec des délais de livraison considérables (plusieurs années), propres à une économie de pénurie, celle de la période. Une camionnette est lancée en 1951, elle sera beaucoup utilisée par la Poste (on disait les Postes à l’époque).

Tout au long de sa carrière, la 2 CV va connaître une foule d’évolutions, aussi bien mécaniques qu’esthétiques. En septembre 1954, un moteur de 425 cm3 est disponible (type AZ). Avec 12 ch, la voiture atteint les 70 km/h. Un embrayage centrifuge est également livré en option. Deux ans plus tard, une version « luxe » (type AZL) bénéficie d’une capote synthétique, d’une lunette arrière élargie et de quelques enjoliveurs en aluminium. La porte de malle arrière arrive un an plus tard (type AZLP).
2 CV 1961
2 CV 1961 Citroën Communication
2 CV 6
2 CV 6 Citroën Communication
L’année 1961 marque un tournant esthétique dans la vie de la 2 CV avec une face avant redessinée et modernisée. La voiture gagne également de nouvelles couleurs de carrosserie, ainsi qu’un moteur plus puissant : 13,5 ch et 85 km/h (type AZLP), puis 18 ch (AZ). Elle se civilise peu à peu, recevant un tableau de bord en 1962. L’année suivante, l’AZAM, beaucoup mieux finie, est gratifiée d’enjoliveurs. En 1965, les portes avant ouvrent dans le bon sens, et, en 1966, une troisième vitre apparaît sur le panneau de custode, en même temps qu’une nouvelle calandre. Des joints de cardans homocinétiques sont enfin montés qui évitent les célèbres et désagréables sauts au démarrage.

Lancée en 1968 pour remplacer la 2 CV, la Dyane est un échec. Elle poursuivra un temps sa carrière, faisant partie des nombreux dérivés de sa devancière, tout comme la Méhari et les Ami 6 et 8. Fin 1969, la 2 CV hérite du moteur de 602 cm3 (33 ch) monté depuis 1961 sur l’Ami 6. Baptisée 2 CV 6, elle roule à 110 km/h. On est loin de l’engin des origines ! Sacrilège, la « deuche » est équipée en 1975 de phares rectangulaires, au grand dam de ses nombreux passionnés.

Affirmant sa vocation internationale, la 2 CV est fabriquée ou montée dans de nombreux pays à travers le monde : Belgique, Espagne, Grande-Bretagne, Yougoslavie, Portugal, Argentine, Chili, Uruguay, Cambodge, etc. Elle se voit gratifier de quelques sobriquets affectueux comme « Blue jeans car » aux Etats-Unis ou « Petit cheval créole » dans les colonies françaises…
2 CV 6 Club
2 CV 6 Club Citroën Communication
2 CV 4x4 bimoteur
2 CV 4x4 bimoteur Citroën Communication
Ses aptitudes exceptionnelles lui valent des missions auxquelles ses concepteurs n’avaient sans doute pas songé. Favorite des compagnies de prospection pétrolière au Sahara, elle est également utilisée par les Scandinaves comme véhicule de dépannage au cercle polaire arctique, ainsi que pour circuler sur les terres des polders néerlandais.

Une version à quatre roues motrices est même développée pour la recherche pétrolière, qui est présentée en 1958. Baptisée Sahara, elle est motorisée par deux 425 cm3 (le second est monté à l’arrière), soit 850 cm3 de cylindrée totale (24 ch). Les deux boîtes de vitesses sont manœuvrées par un levier au plancher. La 2 CV 4 x 4 roule à 100 km/h tout en étant capable de franchir des rampes de 45% (sur terre) avec quatre personnes à bord. Elle sera produite jusqu’en 1966, toujours avec l’ancien capot.
CITROEN
Citroën Communication
2 CV 6 Club
2 CV 6 Club Citroën Communication

Raid AF
Raid AF Citroën Communication
Paris Kaboul
Paris Kaboul Citroën Communication
Pour toute une jeunesse avide d’aventures, la 2 CV est le véhicule idéal pour les expéditions lointaines, notamment en Asie centrale (Inde, Tibet, Iran, Chine). Les initiatives se multiplient et la 2 CV devient la championne du genre : Tour de la Méditerranée en 1952, traversée du Sahara par Louis Audouin-Dubreuil, le co-organisateur de la Croisière Noire et de la Croisière Jaune, les Trois Amériques en 1953, Paris-Tokyo-Paris, le tour du Monde par Jacques Séguéla et Jean-Claude Baudot en 1958 et 1959, suivi d’un second par un autre équipage en 1971, Paris-Kaboul en 1970 avec près de 500 voitures, Paris-Persépolis, etc.

La 2 CV poursuivra sa carrière jusqu’en 1988, quand la baisse des ventes dans l’hexagone, ainsi que la fermeture des marchés d’exportation due aux normes de sécurité, entraîne l’arrêt des chaînes françaises. Toutefois, la fabrication se poursuivra au Portugal. Entre temps, de nombreuses séries spéciales auront été lancées : Spot (la première en 1976), Charleston à phares ronds chromés en 1981 (elle sera inscrite au catalogue l’année suivante vu son succès), France 3 (1983), Dolly (1985) et Cocorico (1986).
2 CV Cocorico
2 CV Cocorico Citroën Communication
2 CV Charleston
2 CV Charleston Citroën Communication
article précédent  Les Citroën d'avant guerre

Page précédente
Les Citroën d'avant guerre

article suivant CITROEN CX

Page suivante
CITROEN CX

Partagez

réagir

Commentaires

avatar de valsm
valsm a dit le 09-03-2011 à 11:59
la 2cv ça c'était de la voiture c'est malheureux qu'a l'heure actuelle on ne fasse plus de voiture aussi robuste que les voitures qu'il y avait avant en bref vive la deudeuche !!!!!