Règlementation routière : ce qui change en 2016

A chaque nouvelle année, son lot de règles inédites. Et le code de la route n’y échappe pas. Une fois n’est pas coutume, 2016 est, pour l’instant, une année clémente en la matière. Pour ne pas être pris au dépourvu, revue de détail de ce qui a changé depuis le 1er janvier.

sommaire :

Ce qui vous attend dans les prochains mois

Cédric Morançais le 26/01/2016

Partagez

réagir


Kyle Hovey
La vitesse sur les autoroutes urbaines pourra bientôt être abaissée à 90 km/h. Le but, bien sûr, est de lutter contre la pollution mais cette mesure pourrait également se montrer bénéfique en matière d’accidentologie. En tout cas, l’Allemagne, qui réduit déjà la vitesse sur ce type d’axe, semble enregistrer de bons résultats sur ce second point. Le déploiement massif en France n’est toutefois pas pour demain. Il faudra que le Maire de la ville concernée fasse une demande auprès du Préfet qui, lui seul, décidera d’y répondre favorablement ou pas. Pour cela, il devra baser sa décision sur l’étude environnementale qui sera obligatoirement faite. Cet abaissement de la vitesse maximum autorisée ne pourra être permanent que si la ville est touchée par un « plan de protection de l’atmosphère ». Sinon, elle ne sera appliquée que lors des pics de pollution. Sur le papier, cela ressemble à une véritable usine à gaz.

Plus juste que la circulation alternée, basée uniquement sur le numéro d’immatriculation, la mise en place de la vignette Crit’Air autorisera la seule circulation des voitures les plus « propres » en cas de pic de pollution. Mais, pour répondre aux vives critiques qu’il a suscitées depuis son annonce, ce projet est en train d’être retravaillé. Alors qu’il aurait dû devenir réalité au 1er janvier, son déploiement est désormais prévu, au mieux, pour le second trimestre. Les villes concernées pourront n’autoriser la circulation dans tout ou partie de leurs murs qu’à certaines couleurs de pastilles. Celle-ci sera attribuée en fonction du mode de propulsion et de la date de première immatriculation, sachant que tous les modèles essence immatriculés avant le 1er janvier 1997 et toutes les voitures diesel mises en circulation avant le 1er janvier 2006 en seront purement et simplement privés et se verront donc interdire l’accès de certaines villes.

La dernière loi de santé adoptée a consacré un article sur l’interdiction de fumer à bord d’un véhicule dans lequel se trouve un mineur. Une mesure frappée de bon sens lorsque l’on connait les dégâts que cause le tabagisme passif dans un environnement aussi clos que l’habitacle d’une voiture. Mais il faut s’attendre à une levée de boucliers avant que cet article ne puisse être promulgué. En effet, au regard de la loi, une voiture est un lieu privé, au même titre que son habitation. L’amende prévue pour cette infraction est de 68 €.
article suivant  Celles qui viennent d'entrer en vigueur

Page suivante
Celles qui viennent d'entrer en vigueur

Partagez

réagir

Commentaires