Mercedes-Benz Heritage

Mercedes-Benz met son ambitieuse politique patrimoniale au service de ses nouveaux modèles. Musée flamboyant, Classic Center élitiste, réserves richissimes : voyage au cœur du sanctuaire de Stuttgart.

sommaire :

La collection du musée

Gilles Bonnafous le 23/08/2007

Partagez

réagir

La collection exposée au musée l’est sous forme de deux itinéraires. Le premier propose un voyage de 1886 à nos jours, retraçant en six étapes chronologiques l’histoire de Mercedes. Le second parcours rend compte de la diversité de la marque sur cinq plateaux thématiques.

L’élément principal des six plateaux du parcours chronologique est une scène présentant les véhicules les plus importants de la firme au cours de la période considérée. Dans la première salle consacrée aux pionniers et à l’invention de l’automobile de 1886 à 1900, la calèche de Gottlieb Daimler et le tricycle de Karl Benz de 1886 partagent la vedette avec le moteur Daimler de 1885, un monocylindre vertical qui lui vaudra le sobriquet de pendule. Premier moteur essence à rotation rapide de l’histoire, ce dernier a d’abord été monté sur un deux-roues Daimler de 1885 considéré comme la première moto de l’histoire.
Caleche de Gottlieb Daimler
Caleche de Gottlieb Daimler Gilles Bonnafous
Voiture à 3 roues de Karl Benz
Voiture à 3 roues de Karl Benz Gilles Bonnafous
Cette salle est prolongée par une galerie donnant à voir les Daimler postérieures à la calèche : quadricycle de 1889 et vis-à-vis de 1896 à transmission par courroie, le premier modèle de la marque à la diffusion non confidentielle (150 exemplaires). On découvre également la Benz Victoria de 1893 et les premiers véhicules utilitaires : autobus Benz de 1895 et camion Daimler de 1898.

Pour évoquer la première décennie du siècle, qui voit la naissance de la marque Mercedes, le deuxième plateau met en scène une Simplex 1902 (40 ch) entourée par quatre ancêtres : une autre Simplex de 60 ch (1904), deux Benz — un double phaéton (1908) et un landaulet de 1909 —, et une Mercedes double phaéton de 1908.
Simplex 60 ch 1904, Benz 1908 et 1909, Mercedes 1908
Simplex 60 ch 1904, Benz 1908 et 1909, Mercedes 1908 Gilles Bonnafous
Simplex 40 ch de 1902
Simplex 40 ch de 1902 Gilles Bonnafous

Baptisé « Nouveaux départs » par référence au lancement des premiers véhicules équipés de moteurs à essence suralimentés et diesel, le troisième plateau couvre la période de 1914 à 1945. Il associe les premiers modèles à huile lourde de la firme, berline 260 D de 1938 et camion Lo 2000 de 1932, aux stars à compresseurs de l’époque, les surpuissantes S, SSK, 500 K et 540 K, dont une magnifique « Spezial roadster », apothéose de la saga. Trois moteurs d’avion de la série 600 (1935-1944) complètent l’ensemble.
SSK de 1928
SSK de 1928 Gilles Bonnafous
500 K « Spezial roadster »
500 K « Spezial roadster » Gilles Bonnafous
L’après-guerre est illustré par un superbe ensemble de modèles 300 motorisés par le célèbre six cylindres trois litres de la marque (berline « Adenauer », 300 S cabriolet A, 300 SL papillon et roadster) qui couvrent l’époque de 1945 à 1960. Le sommet est atteint par l’extravagant et sublime coupé 300 SLR Uhlenhaut doté du huit cylindres de compétition, tandis qu’une plus modeste 180 « ponton » et un camion LK 338 font contrepoint.
600 limousine d'Etat et 300 Adenauer
600 limousine d'Etat et 300 Adenauer Gilles Bonnafous
Coupé 300 SLR Uhlenhaut
Coupé 300 SLR Uhlenhaut Gilles Bonnafous

Moins brillant, le plateau de la période 1960 à 1982 témoigne de préoccupations moins palpitantes comme la sécurité et l’environnement. On peut tout de même y voir une belle Pagode 230 SL bicolore champagne et bleu métallisé, une 300 unique, voiture de mesure des modèles en cours d’essai, une 220 S à ailerons et une 190 E. On notera pour la période contemporaine une S 600 de 1995 ex-Arnold Schwarzenegger un peu perdue au milieu de véhicules utilitaires.
Pagode 230 SL
Pagode 230 SL Gilles Bonnafous
300 SL papillon
300 SL papillon Gilles Bonnafous
Les plateaux thématiques illustrent la variété des productions Mercedes. Les automobiles et les véhicules utilitaires y sont mêlés pour témoigner de la diversité des gammes de la firme. Sur le thème des voyages, une 320 aérodynamique de 1939 a pour voisin un autobus argentin LO 1112 de 1969, alors qu’au chapitre des célébrités et des VIP, les 770 « Grosser Mercedes » de Guillaume II et de l’empereur du Japon côtoient la 300 de Konrad Adenauer, la 500 SL de Lady Di, une 600 de parade de la République Fédérale et la papamobile, une 230 G modifiée.
320 aerodynamique 1939
320 aerodynamique 1939 Gilles Bonnafous
300 S cabriolet A
300 S cabriolet A Gilles Bonnafous

Trois autres thèmes baptisés « Transport et distribution des biens et denrées », « Secours » et « Héros » présentent de nombreux camions, autocars, autobus et véhicules d’incendie, de secours et des services municipaux, ainsi que des véhicules qui servent ou ont servi quotidiennement dans tous les pays du monde comme l’Unimog ou la 240 D.
Mercedes Targa Florio 1924
Mercedes Targa Florio 1924 Gilles Bonnafous
Type 24 100 140 ch de l'industriel Oscar Henschel
Type 24 100 140 ch de l'industriel Oscar Henschel Gilles Bonnafous
Les deux itinéraires convergent vers une piste imaginaire en forme de grande courbe, qui associe les machines de course depuis les ancêtres Daimler et Benz jusqu’à la F1 contemporaine, auxquelles se joignent deux camions de compétition. La saga des Flèches d’argent y figure au complet, celle des années trente (W 25, W 125, W 154, W 165 Tripoli) et celle de l’après-guerre avec la W 196 dans ses deux versions à roues ouvertes et carénée.
Une Penske PC 23 au milieu des Fleches d'argent
Une Penske PC 23 au milieu des Fleches d'argent Gilles Bonnafous
W 154
W 154 Gilles Bonnafous

Cette courbe se termine par un mur vertical, où sont accrochées sept machines de record des années trente à nos jours : la W 125 douze cylindres de 1938 (432,7 km/h), la T 80 à trois essieux de 1939 (2800 ch), la C 111 III diesel de 1978, la 190 E 2.3-16 de 1983, la E 320 CDI de 2005, qui a couvert la distance de 100 000 miles à la moyenne de 224 km/h à Laredo au Texas, et enfin la « Sparmobil », qui a parcouru 1028 km avec un seul litre de gazole…
T 80 de record
T 80 de record Gilles Bonnafous
W 25 de record
W 25 de record Gilles Bonnafous
Un espace situé en sous-sol, baptisé « Fascination de la technologie », permet de revoir des prototypes comme la C 111 et les concept-cars présentés dans les salons automobiles, à l’image de la F 200 Imagination (Mondial de Paris 1996) et la F 400 Carving (Tokyo 2001).
C 111 III de 1978
C 111 III de 1978 Gilles Bonnafous
F400 Carving
F400 Carving Gilles Bonnafous
article suivant  La politique patrimoniale de Mercedes

Page suivante
La politique patrimoniale de Mercedes

Partagez

réagir

Commentaires