Week-end de l\'Excellence Automobile de Reims

Pour une première, le week-end de l’Excellence Automobile de Reims a été une réussite. Plusieurs milliers de voitures s’étaient donné rendez-vous sur le circuit de Gueux pour faire de ce nouveau rendez-vous un vrai succès populaire.

sommaire :

FERRARI 275 LM de David Piper

Gilles Bonnafous le 08/10/2007

Partagez

réagir

David Piper était l’une des plus célèbres personnalités invitées au Week-End de l’Excellence Automobile de Reims. Il pilotait sa non moins célèbre Ferrari 275 LM verte de 1964.

Toujours alerte à 76 ans, David Piper, personnage sympathique et figure du monde de l’automobile ancienne, pilote encore couramment sa 275 LM dans les courses de VHC. Il le fait depuis de nombreuses années, ayant notamment été un fidèle de l’Age d’Or à Montlhéry.

Très connue car vue souvent, sa 275 LM l’est d’autant plus que, dans sa singulière livrée verte, elle ne passe pas inaperçue. Les voitures de David Piper ont toujours été vertes, c’est-à-dire aux couleurs de BP. Une manière de manifester la reconnaissance du pilote au pétrolier britannique qui l’a aidé quand il effectuait ses débuts en Formule 1 au volant de sa première Lotus.
FERRARI
Gilles Bonnafous
FERRARI
Gilles Bonnafous
Avant la LM, David Piper a couru sur plusieurs GTO, participant notamment au Tour de France Automobile au volant de la Ferrari devenue aujourd’hui mythique. Après quoi, il est passé naturellement à la LM, dont il a possédé plusieurs exemplaires. Celle-ci est la deuxième qu’il a acquise neuve à Maranello en 1964.

Cette voiture est du reste la dernière LM construite (châssis n°8165). A son volant, il a couru dans le monde entier, à Daytona, à Sebring, en Afrique du Sud, au Japon, etc. Il se plait à dire qu’elle a sans doute parcouru plus de kilomètres que tout autre Ferrari de course. Pourtant, il ne l’a pas ménagée en essayant de battre les Ford GT 4O… Et il l’a gardée. Fou de voitures, il continue de prendre beaucoup de plaisir à piloter. Il possède également une Ferrari 330.
FERRARI
Gilles Bonnafous
FERRARI
Gilles Bonnafous

Le meilleur résultat obtenu par David Piper avec cette 275 LM est la victoire qu’il remporta, associé à Mike Parkes, aux 1000 Kilomètres de Paris à Montlhéry en 1966. Il prit aussi la septième aux 24 Heures du Mans de 1968 avec Richard Attwood.

Confiée à Lucien Bianchi et Richard Attwood, la 275 LM participa aux 12 Heures de Reims de 1967, les dernières organisées sur le circuit. Elle abandonna sur panne de différentiel. Néanmoins, cette course a laissé un excellent souvenir à David Piper, qui y pilotait une autre Ferrari, une 365 P2. Faisant équipe avec Joseph Siffert, il termina deuxième de l’épreuve derrière la Ford Mk 2 victorieuse de Jo Schlesser et Guy Ligier. Il raconte qu’il mena même pendant quelques tours. Mais à la fin de la course, le moteur rendit l’âme et il dut pousser la voiture pour franchir la ligne d’arrivée et conserver la deuxième place.
FERRARI
Gilles Bonnafous
FERRARI
Gilles Bonnafous
Née pour succéder à la GTO en catégorie Grand Tourisme, la 250 LM représente une rupture, son architecture étant celle du moteur central arrière. Mais la Commission Sportive Internationale de la FIA refusera son l’homologation en catégorie GT pour cause de prototype déguisé. Une décision qui nuira à sa carrière commerciale et à son palmarès, puisqu’elle devra se battre contre les prototypes.

D’abord motorisée par le V12 de trois litres (cylindrée unitaire de 250 cm3), la 250 LM reçoit, dès les essais des 24 Heures du Mans en avril 1964, le moteur porté à 3,3 litres. Gavé par six carburateurs Weber double corps, ce dernier développe 320 ch à 7500 tr/mn.

L’appellation 250 LM demeurera dans le langage courant, bien que la voiture doit s’appeler 275 LM eu égard à sa cylindrée unitaire de 275 cm3. Sa première victoire interviendra lors des 12 Heures de Reims de 1964, où Graham Hill et Joachim Bonnier s’imposeront sur la voiture de Maranello Concessionnaires. Ils battront à cette occasion les Ford officielles et les Cobra. Mais le meilleur résultat de la 275 LM sera sa victoire aux 24 heures du Mans de 1965.
FERRARI
Gilles Bonnafous
FERRARI
Gilles Bonnafous
article précédent FERRARI 250 GT Spyder California

Page précédente
FERRARI 250 GT Spyder California

article suivant MERCEDES 280 SE 3.5 V8

Page suivante
MERCEDES 280 SE 3.5 V8

Partagez

réagir

Commentaires

avatar de nitro51
nitro51 a dit le 25-02-2008 à 15:40
Si la ferrari de David termine bien deuxième ce jour là, c'est avec Jo Siffert au volant et non pas poussée par David. Jo s'est arrété à un quart d'heure de la fin de course avec un trou dans le carter. On lui a demandé de refaire un tour au ralenti et d'attendre avant la ligne d'arrivée. Dés que Toto Roche a baissé le drapeau, jo est revenu au stand en roulant. Mais il est vrai que toute l'équipe entourait la voiture avant qu'elle soit arrivée au stand. J'étais présent dans ce stand en 1967.