Grand Prix de l'Age d'Or 2003

Grand Prix de l'Age d'Or 2003 Sont-ce les menaces, maintes fois annoncées et répétées qui pèsent sur l'avenir du circuit de Linas-Montlhéry, qui avaient motivé le public ? Les amoureux de mécaniques anciennes pensaient-il assister avec l'édition 2003 à la der des der ? Toujours est-il que le Grand Prix de l'Age d'Or avait attiré le samedi 28 juin la grande foule du passé. Ce succès populaire contraste avec l'impression mitigée que l'on retiendra de cette ultime édition de ce qui fut le grand rendez-vous annuel des voitures de collection en France. Un sentiment de fin de règne suggéré par l'absence des constructeurs étrangers, la tristesse des stands des deux marques françaises, à commencer par celui de Renault, pourtant sponsor principal de l'événement. Du côté des privés, on sait que de nombreux clubs de marques de prestige (notamment Ferrari et Aston Martin), et d'autres…, ont déserté l'Âge d'Or depuis des années. A cette liste, s'ajoutait cette fois l'absence du Club Maserati. Heureusement, restaient Alfa Romeo, Jaguar, MG, Mustang, Corvette, et quelques autres, sans parler des trois clubs célébrant l'anniversaire d'un de leurs modèles. Le Grand Prix de l'Age d'Or 2003 fêtait, en effet, dans l'espace clubs, les 50 ans de la Triumph TR2, ainsi que les 40 ans de la berlinette Alpine et de la Porsche 911. Dédié comme son nom l'indique à la dynastie des Triumph TR, le TR Register France avait fait les choses en grand. Pour commémorer le cinquantenaire de la TR2, plusieurs dizaines d'exemplaires du modèle, entouraient la TS2, deuxième exemplaire fabriqué. Présentée à l'intérieur d'une tente sur des rampes faisant office de piédestal, cette voiture unique était venue d'Angleterre avec Ian Evans, le président du TR Register britannique. Au total, plus de 200 Triumph TR (TR2 à TR7/8) étaient rassemblées. Vedette de la parade organisée sur le circuit le samedi et le dimanche, la TS2 effectuait le tour de l'anneau accompagnée de plusieurs dizaines de TR2 et TR3. Point d'orgue des festivités organisées à l'occasion des 40 ans de la berlinette Alpine, la parade sur le circuit de Montlhéry de quatre-vingts A 110 de tous types était ouverte par l'A 442 B victorieuse des 24 Heures du Mans en 1978. Pour la circonstance, Jean-Pierre Jaussaud, vainqueur de l'épreuve avec le regretté Didier Pironi, retrouvait ses sensations de l'époque. Nettement plus modeste apparaissait en regard la célébration des 40 ans de la Porsche 911. Le Club 911 avait réuni un large éventail des diverses évolutions du modèle, depuis la première version de deux litres jusqu'aux voitures des années 80.

 Grand Prix de l

Grand Prix de l'Age d'Or 2003

Le succès populaire du Grand Prix de l'Age d'Or 2003 contrastait avec l'impression mitigée laissée par la manifestation. Le week-end fut néanmoins marqué par d'importants rassemblements de Triumph...

ALPINE A110 1600 SX

ALPINE A110 1600 SX

Pour fêter les 40 ans de la berlinette, les clubs Alpine avaient rassemblé environ 80 voitures représentant toutes ses évolutions, comme l'Alpine A110 1600 SX.

PORSCHE 911 E et 911 S

PORSCHE 911 E et 911 S

Nous vous présentons une Porsche 911 E et une Porsche 911 S sorties la même année, en 1968.

TRIUMPH TR 3

TRIUMPH TR 3

Fille de la TR2, la Triumph TR3 consacre le succès initial de sa devancière en l'amplifiant. Elle lance véritablement la success story des roadsters Triumph.

TRIUMPH TS 2

TRIUMPH TS 2

Pour commémorer le cinquantenaire de la Triumph TR2, le TR Register présentait la TS2, deuxième exemplaire fabriqué du modèle. Une voiture unique, qui a été entièrement restaurée par le club...