Jaeger LeCoultre et l\'automobile

La marque Jaeger fait partie des noms prestigieux dont la collaboration avec l’automobile a permis la création d'une industrie horlogère de luxe.

sommaire :

La tradition à l’heure des ordinateurs de bord

Joël Chassaing-Cuvillier le 18/11/2008

Partagez

réagir

Aujourd'hui intégrée au sein de la multinationale Magnetti-Marelli, la marque d'instrumentation automobile Jaeger fait partie des noms prestigieux dont la collaboration avec l'industrie automobile a permis la création d'une industrie horlogère de luxe en se scindant en deux entités : Jaeger et Jaeger LeCoultre. En tant que fabriquant de compteurs, Jaeger était en concurrence avec des géants de l'industrie comme Borg, VDO ou Smith (une célèbre marque britannique absorbée par Lucas).
Tableau de bord R 404
Tableau de bord R 404 Joël Chassaing-Cuvillier
Publicité d'époque
Publicité d'époque Joël Chassaing-Cuvillier
Pendant que l'activité automobile de Jaeger était reprise par l'Italien Magnetti-Marelli et Veglia-Borletti, l'activité horlogère Jaeger LeCoultre fut un temps intégrée à l'équipementier allemand VDO, lui-même dépendant du groupe Mannesman. Un ensemble industriel qui possédait également la marque horlogère IWC. C'est finalement le groupe de luxe Richemont qui reprend les deux marques horlogères à Mannesman pour qui cette activité semblait dérisoire. On ne peut que se féliciter de ce rachat qui a sans doute préservé la qualité de la production de cette marque historique.

Joël Chassaing-Cuvillier

DR
Essentiellement digitale, l'heure est désormais intégrée dans la vie de l'automobiliste par l'intermédiaire des ordinateurs de bord.
Rares sont les véhicules équipés de montres analogiques. Les partenariats entre marque automobile de prestige et haute horlogerie permettent de poursuivre la tradition. Outre la très belle association entre Aston Martin et Jaeger LeCoultre, d'autres marques automobiles comme Ferrari, Mercedes-Benz ou Bentley ont choisi de s'associer avec une marque horlogère. On est loin de l'époque où les constructeurs automobiles refusaient aux équipementiers comme VDO, Jaeger, Borg, Smith, Kienzle de faire figurer leurs noms sur les horloges de bord.
article précédent  Jaeger-LeCoultre et Aston Martin

Page précédente
Jaeger-LeCoultre et Aston Martin

Partagez

réagir

Commentaires