Essai VOLKSWAGEN Passat CC

Jean-François Destin le 17/06/2008

Après la mode des monospaces et autres SUV, ce sont désormais les berlines aux allures de coupé qui se développent. Volkswagen est le nouveau venu sur ce marché avec la Passat CC.

Voir la vidéo en HD

Présentation

Alors que la vogue des monospaces puis plus récemment des 4X4 SUV est entre autres liée à la position haute des occupants, une mode "a contrario" semble se développer avec les berlines aux allures de coupé dans lesquelles on est un peu enfoui sous un pavillon surbaissé. Ce fut le cas dès 2004 avec la CLS de Mercedes, initiateur de cette tendance puis aujourd'hui avec la Passat CC dont les deux lettres signifient non pas coupé/cabriolet mais coupé/confort ! Comme Mercedes, Volkswagen creuse cette "niche" en coiffant la classique gamme Passat de cette variante de luxe. Avec 4.796m (+31mm) en longueur, 1.856m en largeur (+36mm) mais seulement 1.422m (-50 mm), la Volkswagen Passat CC hérite d'une carrosserie très aérodynamique (CX de 0,29) teintée d'une élégance sportive.

De quoi satisfaire ceux qui veulent se singulariser par l'apparence sans renoncer au luxe statutaire et à l'agrément de conduite. Et ça peut marcher car la Volkswagen Passat CC réserve beaucoup de bonnes surprises à commencer par une finition et une qualité de construction irréprochables. A l'évidence on se distingue. Pas seulement par la présentation mais aussi au niveau technique par un choix des plus larges de 5 moteurs essence et diesel. Notre essai a concerné le très haut de gamme nanti du V6 3.6l FSI de 300 ch (250 km/h et 5,6s au 0 à 100 km/h) mais la 1800 cm3 de 160 ch d'accès offre un excellent compromis agrément/rendement/prix tout comme la version diesel 2l TDI 140 ch. Bien équipée, silencieuse et spacieuse, la Volkswagen Passat CC dont les prix oscillent entre 28.950 et 46.150 euros n'aura aucun mal à trouver les 5000 clients espérés chaque année.

Voir plus de photos

Sur la route

Avec la Volkswagen Passat CC, on descend dans la voiture en s'installant à bord. Une fois la portière refermée, l'impression de cocooning est évidente avec une ceinture de caisse haute qui dépasse les épaules des occupants et une faible surface vitrée. La visibilité ¾ arrière étant médiocre, Volkswagen propose évidemment les aides au stationnement et la caméra de recul dont l'image est relayée par l'écran de navigation mais il en coûte de 400 à 900 € de plus en fonction des finitions (CC, CC Carat et CC Carat Edition). Nous avons choisi d'essayer le très haut de gamme Carat Edition équipé du V6 3.6l associé à la boite DSG à 6 rapports et à la transmission intégrale 4Motion. Dotée d'un très riche équipement, cette version dépasse les 1600 kilos sur la bascule et on se demande parfois si les 300 chevaux annoncés par la fiche technique sont tous au rendez-vous. C'est surtout vrai au moment des relances en sortie de virages serrés ou sur autoroute à mi-charge. Un inconvénient dû aussi au manque de réactivité de la boite robotisée DSG en mode automatique. Les choses s'arrangent en passant sur la position S (séquentielle) sans régler vraiment cette dolence de comportement.

En revanche, la motricité n'est jamais prise en défaut tout comme le freinage et le comportement routier malgré une direction à assistance électrique pas très communicative. Notre Volkswagen Passat CC disposait en série d'une suspension pilotée à régler par le pilote sur 3 positions (Normal, Confort et Sport). Nous les avons longuement testées sans trouver de notables différences et en regrettant la fermeté du confort. Renseignements pris, Volkswagen avait fait monter des roues de 18 pouces équipées de pneus taille basse plus vulnérables aux inégalités de l'épouvantable réseau routier et autoroutier de Toscane.

Un mot encore sur les Pneus : des ContiSeal inédits montés pour la première fois par VW. Comme les "Run Flat" (roulage à plat), ils permettent au constructeur de supprimer la roue de secours et au client de continuer à rouler. Le manufacturier allemand parle de pneus "mobilité" puisque dès le percement de la bande de roulement, un mélange polymérisant contenu dans l'enveloppe répare en colmatant la perforation avant même la perte de pression. L'étanchéité est assurée pour des trous allant jusqu'à 5 millimètres de diamètre, soit 85% des crevaisons. Nous ne manquerons pas de reprendre contact avec la Volkswagen Passat CC notamment dans sa version d'accès en essence équipée du moteur 160 chevaux. La plus homogène et la plus sobre d'après beaucoup de confrères de la presse spécialisée. A ce sujet, notons la bonne performance du modèle V6 3,6l n'ayant pas réclamé plus de 13 litres au cent.

À retenir

Avec la Passat CC, Volkswagen poursuit sa quête de notoriété décalée et haut de gamme entretenue par le Touareg, le cabriolet Eos et le Tiguan. Il faut en effet savoir rassurer et également étonner voire surprendre avec des modèles plus audacieux. Si une trop grande différence de prix ne la met pas en face de la Mercedes CLS, la Passat CC en reprend le concept à des tarifs plus abordables. Rien n'est gagné d'avance notamment en terme de conquête. Chez nous, la Passat classique sera la première victime de cette diversification. Qu'importe puisque la CC a surtout été imaginée pour séduire les Américains, les Canadiens et les Japonais.
points fortsDesign avantageux, habitacle luxueux et confortable, matériaux de qualité, comportement routier, freinage, insonorisation, consommation raisonnable.
points faiblesPoids élevé (CC V6 3.6l), confort de suspension moyen, relances parfois laborieuses, réactivité de la boite en automatique, garde au toit aux places arrière.
14.2

20
Les chiffres
Prix 2008 : 46 150 €
Puissance : 300 ch
0 à 100km/h : 5.6s
Conso mixte : 10.1l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 13/20
Sécurité active et passive : 17/20
Confort et vie à bord : 14/20
Budget : 16/20

Autres articles pouvant vous intéresser

VOLKSWAGEN T-Roc R
VOLKSWAGEN T-Roc R

Volkswagen lance une version sportive de son petit SUV. Chic, stylé et...

VOLKSWAGEN Passat SW GTE
VOLKSWAGEN Passat SW GTE

Bien que la catégorie des familiales soit en pertes de vitesse, Volkswagen...

VOLKSWAGEN Golf GTI TCR
VOLKSWAGEN Golf GTI TCR

Inspirée de sa cousine de compétition en TCR, la Golf 7 GTI reçoit une ultime...

Tous les essais VOLKSWAGEN
VOLKSWAGEN T-Roc R
VOLKSWAGEN T-Roc R

Volkswagen lance une version sportive de son petit SUV. Chic, stylé et...

PORSCHE Cayenne Coupé Turbo
PORSCHE Cayenne Coupé Turbo

Il lui en a fallu du temps ! Le Porsche Cayenne cède enfin à la mode du coupé...

BMW M135i xDrive (F40)
BMW M135i xDrive (F40)

La BMW Série 1 fait sa révolution. Exit la propulsion et les 6-cylindres, et...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de Gaudin
Gaudin a dit le 25-06-2011 à 11:41
Très bonne critique positive. Je n'ajoute rien ni retire rien. Pas convaincu par le Kit "mains libres" de VW (Kissy). Nettement inférieur à Renault. Compliqué et ne verrouille pas seul la voiture quand le conducteur s'éloigne. Autrement le confort, mais pas le sport de la Laguna GT, 205 CV.
avatar de Gaudin
Gaudin a dit le 25-06-2011 à 11:34
Bonjour, J'ai eu le coup de foudre, le coup de coeur pour la ligne. L'essai fut apprécié pour son silence, l'absence de vibrations importantes tant à l'arrêt qu'en route, La disponibilité du moteur dans la limite de 160 KM/h est atteinte facilement pour doubler...à l'étranger. (Je n'ai pas toujours été au-dessus). L'occasion se présentait en finition Carat édition. Tout y est ou presque. Conduite. Comparée à la Laguna 3 GT, 205 CV, 4 roues directrices elle est au-dessous, même pour les vibrations et le bruit. Au dessus en consommation, elle consomme 2,5 litres de moins. L'option mains libres est nettement inférieure à la Renault, qui se verrouille toute seule, si le conducteur s'éloigne. Comparée au break Laguna 3, Initiale, boîte auto...la Passat est supérieure en silence, vibrations, plaisir de conduite, réactivité de la boîte DSG mais ...4 places au lieu de 5. Je peux emmener mes deux petits-enfants, mais pas leur mère avec...Cela serait à refaire je choisirais une 5 places.
avatar de gbaron
gbaron a dit le 23-04-2009 à 15:10
Lorsque, pour la 1ère fois (un samedi) j'ai vu cette voiture, j'ai été littéralement subjugué ! La chance ou le hasard a fait que VW faisait une journée portes ouvertes le dimanche et c'est dès le lundi, après mure reflexion (quoique..) que je passais commande de ma Passat CC dsg 140. Depuis 4 semaines je savoure mon acquisition remplaçant mon Audi A3 de 2004 qui venait d'atteindre les 140.000 km de très bons services.
avatar de Jérémy
Jérémy a dit le 26-06-2008 à 17:19
Quel bon Coupé cette Passat CC. En plus l'habitabilité n'a pas changé par rapport à la Passat berline vu que les siège arrière ont une assise plus creusée que sur la berline, et leurs dossiers sont plus allongés.