Essai PEUGEOT 308 1.5 BlueHDi 130 ch GT Line

Cédric Morançais le 24/07/2017

A l'approche de son quatrième anniversaire, la 308 profite de quelques retouches. Si l'esthétique, qui explique une large partie de son succès, est peu modifiée, son compartiment moteur est le premier à recevoir l'inédit 1.5 diesel.

Voir la vidéo en HD

Peaufinage

Depuis quelques mois, le Lion a retrouvé la grande forme, et la seconde génération de 308 n'est pas pour rien dans ce succès. Mais la compacte doit désormais faire face à une concurrence rafraichie, à l'image de la Volkswagen Golf, ou carrément renouvelée, telle que la Renault Mégane. Les équipes de la marque se sont donc attachées à lui donner un léger coup de jeune. Le retour du félin au cœur de la calandre, effectif depuis le restylage de la 508, est l'élément le plus visible. Pourtant, toute la face avant est nouvelle, y compris les optiques. A bord, les évolutions sont tout aussi discrètes. Peugeot n'a pas cru bon, ou financièrement rentable, de délaisser les traditionnels compteurs du précédent opus pour la dalle HD entièrement paramétrable vue sur les 3008 et 5008. En revanche, la qualité des assemblages, notamment au niveau de la console centrale, progresse et les aides à la conduite de dernière génération, de l'alerte attention conducteur aux feux de route automatiques, sans oublier, enfin, un vrai régulateur de vitesse adaptatif, répondent présentes. Dès la rentrée prochaine, la nouvelle Peugeot 308 délaissera le 1.6 BlueHDi 120 ch, dont les origines remontent au début des années 2000, au profit d'un 1.5 qui gagne quelques équidés. Au volant, les sensations ne changent guère. Avec ses 300 Nm disponibles à 1 750 tr/mn, il se révèle à la fois souple et nerveux. Un caractère qui se marie à merveille avec l'agilité du châssis. Et Peugeot de prouver qu'une berline compacte diesel peut distiller un certain plaisir de conduite. Si la raison d'être de ce 1.5 BlueHDi est d'abord de répondre aux nouvelles normes antipollution Euro 6c, il apparait également comme l'un des blocs les plus recommandables de la catégorie. Ne lui reste plus qu'à gommer le râle qu'il laisse encore échapper à certains régimes pour frôler la perfection. Cette tendance à hausser quelque peu la voix ne perturbe pas réellement le confort ressenti à bord. Bosses et ornières sont absorbées sans peine, même si les vertèbres les plus sensibles auront tout intérêt à s'orienter vers la finition Allure plutôt que la GT Line de notre essai, aux jantes de grand diamètre et à l'amortissement légèrement raffermi.

Voir plus de photos

À retenir

Mise à jour plus que réelle évolution, cette seconde phase de la Peugeot 308 efface encore un peu plus ses rares imperfections. Ses qualités fondamentales, au premier rang desquelles on compte l'agrément de conduite, demeure, et l'inédit 1.5 BlueHDi a tout pour convaincre les amateurs de diesel. Reste que le tarif, non encore fixé mais qui devrait tourner aux alentours de 31 000 € pour la finition GT Line, reste plus élevé que celui de la plupart de ses rivales.
points fortsChâssis joueur, agrément de conduite, présentation soignée, coffre généreux
points faiblesTarif coquet, moteur un peu sonore
15.7

20
Les chiffres
Puissance : 130 ch
Notre avis
Agrément de conduite : 16/20
Sécurité active et passive : 17/20
Confort et vie à bord : 14/20
Budget : 13/20

Autres articles pouvant vous intéresser

PEUGEOT 308 GTi 263 ch FAP
PEUGEOT 308 GTi 263 ch FAP

La 308 GTi a reçu un filtre à particules pour se conformer aux nouvelles...

PEUGEOT 308 GT 225 ch EAT8
PEUGEOT 308 GT 225 ch EAT8

Longtemps décriée en France, la boîte automatique semble enfin s'imposer chez...

PEUGEOT 308 GTi restylée
PEUGEOT 308 GTi restylée

Peugeot a offert un lifting à sa GTI vedette : look revu, technologie...

Tous les essais PEUGEOT
VOLKSWAGEN T-Roc R
VOLKSWAGEN T-Roc R

Volkswagen lance une version sportive de son petit SUV. Chic, stylé et...

PORSCHE Cayenne Coupé Turbo
PORSCHE Cayenne Coupé Turbo

Il lui en a fallu du temps ! Le Porsche Cayenne cède enfin à la mode du coupé...

BMW M135i xDrive (F40)
BMW M135i xDrive (F40)

La BMW Série 1 fait sa révolution. Exit la propulsion et les 6-cylindres, et...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires