Essai INFINITI G37 S Coupé

Vincent Desmonts le 21/11/2008

Pour ses débuts en Europe, la marque de luxe de Nissan frappe fort avec un coupé Infiniti G37S particulièrement abouti.

Voir la vidéo en HD

Présentation

On connaissait déjà Lexus, le label haut de gamme de Toyota. Il faudra désormais également compter avec Infiniti, la marque « luxe » de Nissan. Jusqu'alors inconnue en Europe, la marque a fait ses premiers pas en Amérique du Nord il y a presque vingt ans. Elle écoule aujourd'hui 150 000 véhicules dans le monde. L'Infiniti G37 Coupé est peut-être le modèle le plus alléchant de la gamme. Non seulement par ses lignes à la fois élégantes et dynamiques, mais aussi par sa fiche technique. En matière de technologie, l'Infiniti G37 Coupé n'a en effet rien à envier à ses rivaux d'Outre-Rhin : moteur 6 cylindres de 320 chevaux avec levée variable des soupapes, boîte automatique à 7 rapports, roues arrière motrices... et même directrices sur notre modèle « S », doté également d'un différentiel autobloquant ! Cerise sur le gâteau, il s'affiche au minimum 2 000 euros moins cher que ses rivaux estampillés Audi, BMW ou Mercedes, avec un équipement généralement plus riche.

Certes, l'Infiniti G37 Coupé n'est pas exempt de défauts. Malgré son gabarit assez imposant, il s'agit d'un simple 2+2 doté d'un coffre étroit et peu pratique. La présentation intérieure n'affiche pas le raffinement de celle d'une Audi A5. Enfin, la consommation du V6 3.7 litres apparaît élevée (10,4 l/100 km en moyenne, 15,2 en ville).

Mais pour le reste, le coupé Infiniti G37 est à deux doigts du sans-faute. Confortable et silencieux sur longs parcours, il sait se montrer agile et sportif sur une route de montagne. La direction précise, le freinage endurant et l'équilibre remarquable de cette propulsion la rendent particulièrement réjouissante. Seul un amortissement parfois un peu lâche vient (légèrement) ternir le tableau. L'autre point qui pourra faire hésiter un acheteur, c'est la revente a priori difficile de ce beau coupé sans image de marque...

Voir plus de photos

Sur la route

Les constructeurs nous promettent toujours monts et merveilles, avec des voitures supposées marier confort impérial et sportivité assumée. À l'épreuve du test routier, rares sont les modèles qui tiennent ces promesses. L'Infiniti G37S Coupé est de ceux-là. Étonnant comme ce coupé cache son jeu. Roulez tranquille, laissez faire la boîte automatique et le couple du gros V6 : l'Infiniti G37S Coupé s'adapte à votre rythme, met en avant son insonorisation particulièrement soignée, ses sièges aux multiples réglages (on peut même ajuster l'écartement des coussins latéraux), la douceur de sa boîte automatique. Jusque là, rien que de très normal pour un coupé venant d'Outre-Atlantique. Mais le plus épatant reste à venir.

Envie de s'amuser ? Débranchez l'ESP trop tatillon, passez la boîte automatique en mode sport et lâchez la cavalerie ! Le V6 « VQ37 » dévoile alors une autre facette de son caractère : sa rage. Zone rouge à 7 500 tr/min, puissance et couple à tous les régimes, ce bloc doté de la levée variable des soupapes VVEL sait faire parler la poudre ! La boîte automatique 7 rapports n'entrave pas le plaisir, grâce à des palettes au volant.

Mais le morceau de choix reste le châssis. Grâce à un moteur en position centrale avant, les masses sont bien réparties et ça se sent : l'Infiniti G37S Coupé se révèle équilibrée et prévisible dans ses réactions à l'approche des limites. Seule fausse note, l'amortissement parfois un peu trop lâche sur routes bosselées. Mais pas question pour autant de se priver de l'agilité manifeste du train arrière, bien aidé par un différentiel autobloquant à viscocoupleur. Un caractère aussi primesautier sur un coupé de 1,7 tonne ? On vous l'a dit : étonnant !

À retenir

Pour ses débuts en Europe, Infiniti frappe fort avec un coupé G37S particulièrement abouti. Confortable pour tous les jours et sportif un peu plus qu'à l'occasion, il ne souffre que d'une habitabilité franchement médiocre. Plus que les deux petites places arrière, c'est surtout le coffre exigu et peu pratique qui pourra poser problème lors d'un voyage. Pour le reste, l'Infiniti G37S Coupé en offre au moins autant que ses rivaux (et souvent plus) pour moins cher.
points fortsCompromis confort/agrément de conduite, châssis à l'équilibre remarquable, agilité, moteur souple et rageur, boîte automatique moderne, équipement archicomplet, tarifs compétitifs.
points faiblesHabitabilité arrière et coffre, consommation élevée, détails de finition, revente incertaine.
16.5

20
Les chiffres
Prix 2008 : 48 820 €
Puissance : 320 ch
0 à 100km/h : 5.9s
Conso mixte : 10.4l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 18/20
Sécurité active et passive : 17/20
Confort et vie à bord : 13/20
Budget : 12/20

Autres articles pouvant vous intéresser

INFINITI Q60S 3.0t AWD Sport Tech
INFINITI Q60S 3.0t AWD Sport Tech

Sur le marché des coupés premium stylés, il y a les grands classiques de chez...

Tous les essais INFINITI
BMW M2 Compétition M DKG
BMW M2 Compétition M DKG

La M2 Compétition n'est pas qu'une version un peu plus puissante de la M2 :...

TESLA Model 3 Grande Autonomie
TESLA Model 3 Grande Autonomie

La Model 3 débarque enfin en Europe, à des tarifs débutant à 42 600 €....

TOYOTA Camry Hybrid Lounge
TOYOTA Camry Hybrid Lounge

Hors-jeu les grandes routières généralistes ? Pourtant, 20 ans après avoir,...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de M.Robichaud
M.Robichaud a dit le 28-11-2008 à 21:34
J'ai essayé ce bolide chez moi il y a quelques temps (Je suis québécois) et il est extrement performant la série vq est une des plus belles que Nissan aie créé, très performant. Pour la valeur de revente chez moi c'est un véhicule très recherché et la valeur est supérieure à la 350z