< retour

Essai CITROEN C6 3.0 V6 HDi

Vincent Desmonts le 07/09/2009

Spacieuse, ultra confortable, bien équipée et désormais décemment motorisée, la Citroën C6 n'a pas tellement à rougir face aux références allemandes du segment.

Voir la vidéo en HD

Présentation

On ne reviendra pas sur la malédiction du haut de gamme français, mais le bilan est lourd : seules 19 100 Citroën C6 sont sorties des chaînes depuis son lancement en 2006. Pour donner un ordre d'idées, la division AMG de Mercedes a immatriculé pour la seule année 2008 pas moins de 24 200 voitures... Pour tenter malgré tout de rester dans la course, la Citroën C6 accueille désormais un nouveau V6 diesel. Évolution du 2.7 précédent, ce V6 HDi affiche désormais une cylindrée de 3 litres et une puissance de 240 ch (contre 208 auparavant). Les performances n'évoluent hélas que marginalement, avec dix anecdotiques kilomètres-heure gagnés en vitesse maxi et moins d'une demi-seconde de mieux sur le 0 à 100 km/h. La faute à une boîte automatique un rien paresseuse, ainsi qu'à un poids qui dépassera vite les deux tonnes en charge. On se consolera avec la consommation : elle baisse de 1,3 l/100 km en cycle mixte.

Mais la pièce de choix reste le châssis ! La suspension Hydractive 3+ impressionne toujours, en assurant un confort de tout premier ordre sans compromettre l'efficacité routière. Dans la tradition des grandes Citroën dévoreuses de kilomètres, la C6 V6 HDi 240 est à l'aise sur tous types de routes, quelque soit la charge ou la qualité du revêtement. La direction légère mais précise et un freinage efficace et facile à doser complètent un tableau particulièrement flatteur. Mais tout ceci ne fait pas oublier la « douloureuse » : 56 450 euros en finition haut de gamme Exclusive...!

Voir plus de photos

Design extérieur et intérieur

Dû à la patte du talentueux Jean-Pierre Ploué, le style de la Citroën C6 n'a pas pris une ride. Un exploit, sachant que ce modèle puise ses racines dans le concept-car Lignage, présenté en... 1999 ! Majestueuses et inspirées des DS et CX, les lignes de la Citroën C6 exercent encore un vrai pouvoir de fascination sur les foules : nous avons renoncé à compter les têtes qui se retournaient sur notre passage. Avec l'adoption du nouveau V6, les seules nouveautés sont l'adoption de deux sorties d'échappement séparées à l'arrière, ainsi que de jantes d'un nouveau dessin. Le reste n'a pas changé, et l'on retrouve avec plaisir la lunette arrière concave, les vitres latérales sans encadrement, ou les feux en forme de boomerang.

À l'intérieur non plus, rien n'a changé. C'est tant mieux pour l'habitabilité et l'équipement. C'est dommage pour la planche de bord, qui apparaît toujours aussi massive et peu esthétique. Quant à l'ergonomie des commandes, elle est toujours perfectible : il n'est pas rare de confondre le bouton des menus avec celui du volume de la radio ! Les sièges spécifiques à la Citroën C6 s'habillent de cuir et s'offrent des réglages électriques (y compris à l'arrière si vous prenez l'option Pack Lounge, qui rend la banquette non rabattable). Le système de vision tête haute est toujours un plus, même s'il devient peu lisible lorsque le soleil est au zénith. Terminons en mentionnant le coffre, indigne de la catégorie avec ses 421 malheureux décimètres-cube.

Mécanique et châssis

En augmentant alésage et course, les ingénieurs ont donc porté la cylindrée du V6 HDi de la Citroën C6 de 2 721 à 2 993 cm3. Mais ils ne se sont pas arrêtés là : ils lui ont également greffé une rampe commune de troisième génération, capable de générer des pressions d'injection atteignant 2 000 bars, ainsi que des injecteurs piézo-électriques autorisant une vaporisation et un dosage plus fin du carburant. Des culasses redessinées, des turbos à géométrie variable plus réactifs et un système de récupération d'énergie au freinage complètent la panoplie. Si bien que non seulement ce V6 HDi délivre 240 ch et 450 Nm de couple, mais il réussit à afficher des consommations et émissions plus basses que... le 2.2 HDi 173 ch. Le filtre à particules affiche quant à lui une longévité accrue : 260 000 km ! Le châssis adopte un essieu avant à doubles triangles et pivot découplé, ainsi qu'un train arrière multibras. La suspension Hydractive 3+ gère 16 lois d'amortissement et deux niveaux de raideur, tout en assurant une assiette constante quelque soit la charge. L'amortissement est piloté roue par roue, et les changements de loi interviennent en 2,5 millisecondes.

Sur la route

Les 32 chevaux supplémentaires offerts par le nouveau V6 HDi ne transforment par la Citroën C6 en dragster : il lui faut encore 8,5 s pour accélérer de 0 à 100 km/h, et 29 s pour effectuer le kilomètre départ arrêté. Les progrès restent donc marginaux par rapport à l'ancien moteur, notamment par la faute d'une masse pachydermique : 1 873 kg... à vide. Pour comparaison, une BMW 530dA affiche quasiment 200 kilos de moins sur la balance. Il faut dire également que le couple ne progresse que de 10 Nm en valeur, mais sur une plage de régimes étendue, signe que la boîte automatique est à son maximum avec les 450 Nm délivrés par le V6 HDi 240. Cette transmission se manifeste en outre par une certaine indolence, qui rend les décollages paresseux et les kick-down un peu longuets... On se consolera avec une consommation en baisse : 7,4 l/100 km en moyenne, contre 8,7 l/100 km avec l'ancien bloc. En ville, l'amélioration est encore plus visible, puisque la Citroën C6 passe de 12 à 10,2 l/100 km. Ses émissions de CO2 passent d'ailleurs sous la barre des 200 g/km. Mais ces histoires de chronomètre et de pipette sont rapidement oubliées une fois au volant : la Citroën C6 impressionne toujours par sa tenue de route de très haut niveau. Quelque soit l'état du revêtement, la grande Citroën taille majestueusement sa route, imperturbable. Le confort de suspension tutoie celui des plus luxueuses limousines, sans pour autant que l'ennui ne gagne le conducteur au premier virage. Le compromis confort/tenue de route atteint ici des sommets, bien servi également par une direction légère mais précise.

À retenir

Spacieuse, ultra confortable, bien équipée et désormais décemment motorisée, la Citroën C6 n'a pas tellement à rougir face aux références allemandes du segment. Certes, elle marque le pas en finition et performances, mais leur fait la leçon côté cocon douillet ! Hélas, le marché reste sourd à ses arguments : en haut de gamme, l'image compte plus qu'ailleurs, notamment au moment de la revente. Et la cote de la Citroën C6 n'affiche malheureusement pas la même résistance que celle des rivales d'Outre-Rhin...
points fortsConfort de tout premier plan, agrément du comportement routier préservé, consommation en baisse, habitabilité, équipement.
points faiblesPoids élevé limitant l'évolution des performances, coffre exigu, planche de bord massive, ergonomie perfectible, perte à la revente.
15.5

20
Les chiffres
Prix 2009 : 56 450 €
Puissance : 240 ch
0 à 100km/h : 8.5s
Conso mixte : 7.4l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 14/20
Sécurité active et passive : 17/20
Confort et vie à bord : 14/20
Budget : 12/20

Autres articles pouvant vous intéresser

CITROEN C6
CITROEN C6

La marque aux chevrons est de retour dans la cour de l'Elysée et des...

CITROEN C4 Cactus 1.2 PureTech 130 ch
CITROEN C4 Cactus 1.2 PureTech 130 ch

Le petit SUV aux chevrons se refait une beauté et veut désormais qu'on le...

CITROEN DS3 THP 165
CITROEN DS3 THP 165

Afin de rester dans la course face à une concurrence très active, la Citroën...

Tous les essais CITROEN
BMW X4 xDrive 30i
BMW X4 xDrive 30i

Après seulement quatre ans de carrière, le BMW X4 se renouvelle complètement...

VOLKSWAGEN Touareg V6 TDI 286 ch
VOLKSWAGEN Touareg V6 TDI 286 ch

Pour sa troisième génération, le Volkswagen Touareg reçoit la périlleuse...

LOTUS Exige Sport 380
LOTUS Exige Sport 380

Souvent, quand un constructeur développe trop loin une auto déjà ancienne, il...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de Léon93
Léon93 a dit le 26-08-2017 à 02:29
C'est une excellente routière avec un système de suspension exceptionnel rien à voir avec les poubelles des clio q7 porche BMW et les merde de Mercedes, la c'est de la vraie suspension pilotés sur chaque roue indépendante et ça aucun constructeur ne sais faire à Citroën sur cette c6 à partir de la 2,7 hdi
avatar de fb26
fb26 a dit le 21-02-2016 à 22:42
Je possède, avec bonheur, une C6 3.0 v6 HDI de fin 2010. Je n'ai qu'à me louer de ses qualités routières. Elle a 115000 km et aucun problème signalé. Sa suspension est souveraine et son confort de très haut niveau. Enfin, j'apprécie le style original de la C6 qui sort des standards habituels. Je regrette la nouvelle politique de Citroën qui a abandonné depuis peu la fameuse suspension hydraulique sans pouvoir laisser au client le choix de son type d'amortissement. Citroën rentre dans le "moule" au grand dam des Citroënnistes, dont je suis, et produira donc des voitures de Monsieur Tout le Monde.