Essai BMW Série 4 Gran Coupé

Vincent Desmonts le 27/10/2014

Spacieuse et pratique comme une berline, la BMW Série 4 Gran Coupé se veut aussi sportive qu'un « vrai » coupé. Pari tenu ? Réponse avec l'essai de la version 428i xDrive.

Voir la vidéo en HD

La bonne formule

Les constructeurs n'en finissent pas d'explorer le marché automobile dans ses moindres recoins et autres « niches » les plus reculées. Car il paraît que la clientèle est devenue exigeante et volage, qu'elle se lasse des concepts classiques et veut de l'original, de l'inédit, bref : de l'air frais. C'est ainsi qu'aux côtés des SUV sous leurs différentes formes s'est développée ces dernières années une nouvelle niche, celle des « coupés à quatre portes ». Une appellation aux airs d'oxymore, qui regroupe des modèles aussi variés que la Mercedes CLS (initiatrice du genre, voici déjà 10 ans), l'Aston Martin Rapide, la Volkwagen CC ou encore l'Audi A5 Sportback. C'est l'impressionnant succès de cette dernière qui a sans doute motivé BMW à développer son offre sur le segment, après la plutôt confidentielle Série 6 Gran Coupé, dont les tarifs débutent à 82 200 €. La BMW Série 4 Gran Coupé se veut pour sa part nettement plus accessible, avec un premier prix à 37 700 €.

Voir plus de photos

Un coupé déguisé en berline

Si la Série 4 Gran Coupé arbore le même matricule que les « vrais » coupés de la gamme familiale BMW, son style la rapproche plutôt de la Série 3 berline, et il faudra exercer son regard pour distinguer les deux modèles… sauf s'ils sont garés côte à côte. On notera alors que le Gran Coupé reprend la face avant des Série 4, avec leur bouclier plus sportif, et leurs ailes avant dotées d'une prise d'air. De profil, la Série 4 Gran Coupé est plus basse que la berline, et se distingue par des vitres sans encadrement, ainsi que par la présence d'un petit fenestron supplémentaire.

Enfin, à l'arrière, elle adopte des feux proches de ceux de la Série 4 Coupé, mais remplace le classique couvercle de malle par un hayon à commande électrique. Bref, en apparence, la Série 4 Gran Coupé serait donc une Série 3 dotée des oripeaux de la Série 4. Sauf qu'en réalité, elle adopte les dimensions de la seconde : même longueur (4 638 mm), même largeur (1 825 mm) et empattement identique (2 810 mm). Seule la hauteur diffère, et encore, d'une poignée de millimètres (1 392 contre 1 389). Mais au final, la BMW Série 4 Gran Coupé affiche un stylé élancé, à la fois élégant et dynamique, et c'est bien le plus important.

Pour quatre plus que pour cinq

Dans l'habitacle, on retrouve sans surprise la planche de bord commune aux Série 3 et 4, avec une instrumentation simple et claire, une console centrale légèrement orientée vers le conducteur et la molette iDrive permettant de piloter le système d'info-divertissement. L'ergonomie est bien pensée, la position de conduite facile à trouver, et la finition globalement satisfaisante, même si le grain de certains plastiques pourrait gagner en finesse. À l'arrière, la banquette est plutôt accueillante, et deux adultes ne se sentiront pas à l'étroit. En revanche, la place du milieu, encombrée par le tunnel de transmission et affublée d'une assise bombée, ne saurait servir qu'en dépannage. Enfin, le coffre revendique un volume identique à celui de la Série 3 berline (480 dm³), et supérieur à celui du coupé Série 4 (445 dm³). Banquette rabattue, la capacité atteint les 1 300 dm³, valeur similaire à celle de l'Audi A5 Sportback (1 280 dm³).

Châssis affûté, confort préservé

Mais sur la route, cette Série 4 est-elle plutôt berline paisible ou coupé sportif ? Autant le dire tout de suite : elle penche clairement vers la seconde catégorie. En effet, le Gran Coupé reprend les voies élargies des autres Série 4, ainsi que leur centre de gravité légèrement plus bas. Seules les suspensions sont un peu moins fermes, afin de préserver un bon compromis au niveau du confort.

Résultat, la Série 4 Gran Coupé se montre plaisante, agile et réactive. On apprécie sa direction précise, son amortissement bien calibré et l'équilibre de son châssis. Avec la transmission intégrale xDrive, on bénéficie en outre d'un compromis judicieux entre adhérence et plaisir de conduite, le train arrière n'hésitant pas à enrouler en sortie de courbe. Enfin, la position d'assise très basse donne véritablement l'impression de faire corps avec le châssis. Reste que les freins, talons d'Achille trop classiques des BMW, ont tendance à se fatiguer bien plus vite que le pilote…

Un moteur en progrès

Il faut dire que cette version 428i ne manque pas de punch. Certes, elle se contente d'un quatre cylindres suralimenté, mais celui-ci revendique tout de même 245 chevaux et un couple généreux (350 Nm dès 1 250 tr/min). En outre, BMW semble avoir retravaillé la sonorité de ce bloc, dont le timbre nous a semblé moins roturier que par le passé. En tous cas, les performances sont au rendez-vous : le 0 à 100 km/h est effectué en 6 secondes avec l'excellente boîte automatique à 8 rapports (6,5 secondes pour l'Audi A5 Sportback équivalente, qui affiche il est vrai 20 chevaux de moins). En revanche, si BMW annonce une consommation mixte de 6,7 l/100 km, il faudra plutôt compter entre 9 et 10 litres en conditions réelles… ce qui reste une valeur honorable au vu des performances fournies.

À retenir

Si vous en avez marre des berlines et breaks classiques, et que les SUV ne vous attirent pas, alors sans doute trouverez-vous votre bonheur avec cette Série 4 Gran Coupé, qui marie efficacement l'agrément de conduite d'un coupé et les aspects pratiques d'une bonne berline. Côté tarifs, elle s'aligne plus ou moins sur les prix des Série 4 Coupé classiques, mais s'affiche quelque 3 000 € plus chère que la berline Série 3 à prestations équivalentes. Le prix à payer pour se différencier...
points fortsLignes élégantes, aspects pratiques (coffre, places arrière), compromis confort/tenue de route, agilité, performances.
points faiblesEndurance des freins un peu juste, cinquième place peu confortable, supplément de prix non négligeable par rapport à la Série 3 berline.
16.4

20
Les chiffres
Prix 2014 : 55 800 €
Puissance : 245 ch
0 à 100km/h : 6s
Conso mixte : 7l/100
Notre avis
Agrément de conduite : 18/20
Sécurité active et passive : 16/20
Confort et vie à bord : 16/20
Budget : 11/20

Autres articles pouvant vous intéresser

BMW 435d xDrive
BMW 435d xDrive

Dans le catalogue de la BMW Série 4, la version la plus puissante est un...

BMW Série 4 Cabriolet
BMW Série 4 Cabriolet

En devenant Série 4 Cabriolet, la BMW Série 3 découvrable change de...

BMW Série 4
BMW Série 4

Le coupé sur base de Série 3 se nomme désormais BMW Série 4 ! L'air de...

Tous les essais BMW
MERCEDES AMG GLE 53 4Matic+ Coupé
MERCEDES AMG GLE 53 4Matic+ Coupé

Mercedes renouvelle son grand « SUV coupé » et le décline dans cette inédite...

MERCEDES AMG CLA 35 4Matic Shooting Brake
MERCEDES AMG CLA 35 4Matic Shooting Brake

Le nouveau Mercedes CLA Shooting Brake peaufine son style et sa technologie,...

JAGUAR XE SV Project 8
JAGUAR XE SV Project 8

Les opérations spéciales de Jaguar n'auront jamais aussi bien porté leur nom...

Tous les essais

Avis des propriétaires

Commentaires

avatar de Duser
Duser a dit le 29-10-2014 à 21:54
Mon cher Huhu Te rappelles-tu la Rover P5 Coupe 4 portes des années qui n'avait de coupé que le nom mais rabotée de 7 cm par rapport à la Saloon Rover http://forums.motorlegend.com/vb/showthread.php?p=770901&posted=1#post770901
avatar de Huhu
Huhu a dit le 29-10-2014 à 16:33
"Coupé 4 portes" ? Plus qu'un oxymore - ce qui est gentil pour les constructeurs - c'est un contre-sens. Un coupé a deux portes, une berline quatre. Donc berline sport, berline abaissée, comme on voudra. Mais ne pas laisser le marketing automobile dire n'importe quoi pour faire parler de lui. Je vais prendre mon cachet, ça ira mieux ensuite... :-)
avatar de Dominique_A
Dominique_A a dit le 07-10-2014 à 17:04
Bonjour, Merci pour cet essai pour ce modèle qui m'intéresse fortement. Sur la voiture essayée, disposiez-vous de l'option Suspension Select Drive ?