• WEC : BILAN MITIGÉ POUR LE OAK RACING

WEC : bilan mitigé pour le OAK Racing

Samuel Morand le 29/10/2012

En s'adjugeant un quatrième podium cette saison en catégorie LMP2, le Team OAK Racing a une nouvelle fois démontré toutes ses qualités dans le championnat du monde d'endurance. Mais, au final, la réussite a fui l'équipe de Jacques Nicolet qui voit son palmarès encore vierge de toute victoire.

Sacré vice-champion LMP2 en European Le Mans Series et quatrième du WEC 2012, le Team OAK Racing a réalisé de belles prestations cette saison avec la Morgan-Nissan en catégorie LMP2. Président de la structure française mais également pilote de la n°24, Jacques Nicolet tire un bilan malgré tout contrasté de cette première saison au plus haut niveau de l'endurance mondiale.

« C'est une saison en demi-teinte qui s'achève », explique-t-il. « Les résultats ne reflètent pas les moyens mis en œuvre, même si nous sommes montés quatre fois sur le podium en LM P2. Nous avons beaucoup travaillé, changé de moteur en milieu de saison et nous n'avons pas toujours eu la chance avec nous. Nous avons cependant réussi à démontrer les qualités et la performance de notre Morgan 2012 LM P2, comme nous l'avons fait en European et American Le Mans Series, ce qui est satisfaisant pour la partie constructeur et le Bureau d'études qui a créé la voiture. »

Présent en catégorie LMP1 en début de saison avec un moteur Judd, la OAK développée par Onroak est quant à elle revenue à la compétition à Fuji après avoir observé une pause au lendemain des 24 Heures du Mans. Le temps pour Jacques Nicolet de négocier un nouveau contrat avec HPD pour motoriste. Depuis, la OAK-HPD s'est classée 16ème à Fuji et a conclu sa saison par une 14ème place ce dimanche à Shanghai.

« Les performances en course réalisées aujourd'hui par la LM P1 OAK-HPD, qui n'en est qu'à sa deuxième course de la saison, sont de bon augure pour l'avenir. Les résultats ne sont certes pas à la hauteur de nos attentes, mais nous allons en tirer les conclusions et nous attaquer très vite à 2013. »

Un constat que dresse également Sébastien Philippe, Team principal de l'équipe tricolore.

« En LM P1, nous en sommes à nos débuts avec le moteur HPD et si nous nous sommes bien rapprochés en performance de nos concurrents, des problèmes de freins ne nous ont pas permis de nous battre parmi les équipes privées, malgré les efforts de l'équipage », explique Philippe. « Dans l'ensemble, l'équipe a bien évolué au cours de la saison même si nous n'avons pas pu concrétiser par un résultat à la hauteur de nos espérances et si nous méritions sans doute un peu mieux ! »

Les hommes de Jacques Nicolet ont maintenant un peu plus cinq mois pour préparer au mieux la saison 2013, qui débutera le 14 avril prochain à Silverstone, en Grande Bretagne.

Fans d'endurance, jouez à notre Motorlegend Pronostics Challenge (MPC)

actu suivante Chevrolet Camaro Hot Wheels

Actu précédente
Chevrolet Camaro Hot Wheels

actu précédente Aston Martin Cygnet V12 : why not ?

Actu suivante
Aston Martin Cygnet V12 : why not ?

Autres articles pouvant vous intéresser

Nissan 370Z 50ème Anniversaire

La Nissan 370Z 50ème Anniversaire développée comme son nom le laisse...

Gooding & Company : l'agenda 2020

En 2020, Gooding & Company s'expatriera loin de ses bases pour organiser en...

La BMW M2 CS Racing au BMW Welt

Le BMW Welt de Munich a servi d'écrin à la présentation publique de la...

Toutes les actualités

Commentaires