WEC/Bahreïn : Audi en veut encore !

Samuel Morand le 26/11/2013

Voir plus de photos
Après avoir remporté tous les challenges qu'elle s'était fixée en 2013, l'équipe Audi Sport Team Joest se rendra ce week-end à Bahreïn, cadre de l'ultime manche de la saison WEC, avec un seul objectif : gagner, toujours gagner !

Victorieuse aux 12 Heures de Sebring, aux 24 Heures du Mans et sur cinq des six autres manches déjà disputées en WEC, la R18 e-tron quattro championne du monde s'apprête à tirer sa révérence à Bahreïn. Alors que sa remplaçante a déjà pris la piste à deux reprises depuis cet été, la R18 e-tron quattro effectuera sa dernière sortie dans une finale sans enjeux, dont l'objectif reste cependant identique pour les deux équipages officiels de la marque d'Ingolstadt.

« L'équipe a atteint les objectifs qu'elle s'était fixé et après s'être imposée au Mans, a décroché les titres constructeur et pilote en WEC », explique le Dr Ullrich, patron d'Audi Sport. « Nous allons donc courir à Bahreïn sans aucune pression, mais il va sans dire que nous serons sur la grille de départ avec de grands espoirs. Notre but est de gagner dans le désert, comme en 2012, et de conclure la saison en beauté ».

Sacrés Champions du Monde des Pilotes 2013 à Shanghaï, Allan McNish, Loïc Duval et Tom Kristensen tenteront de succéder au palmarès de l'épreuve bahreïni à leurs coéquipiers André Lötterer, Benoît Tréluyer et Marcel Fässler.

« Après avoir remporté le titre, j'ai hâte d'être à Bahreïn », confie Tom Kristensen. « C'est un peu l'aventure d'aller courir sur ce circuit au milieu du désert, et une bonne balance de la voiture sera indispensable pour bien négocier les différentes parties du tracé. Il faisait extrêmement chaud en 2012, et cette année nous disputons la finale là bas, en espérant que les températures soient plus basses ».

Coéquipier de "Mr Le Mans" depuis plusieurs saisons et vainqueur lui-même à trois reprises de la classique sarthoise, l'écossais Allan McNish savoure encore son premier titre mondial des pilotes.

« La course des 24 Heures du Mans est très spéciale. La gagner est toujours difficile. Mais remporter un championnat comme le WEC est encore plus compliqué. Il y a tellement de facteurs qui jouent un rôle. En plus vous devez être au mieux de votre forme sur une longue période. C'est la grande différence et cela rend ce titre si appréciable. C'est pour moi sans aucun doute le point culminant de ma carrière, quelque chose comme la cerise sur le gâteau ».

Les premiers essais des 6 Heures de Bahreïn débutent jeudi.

Fans d'endurance, jouez à notre Motorlegend Pronostics Challenge (MPC)

actu suivante WEC : Toyota veut finir en beauté

Actu précédente
WEC : Toyota veut finir en beauté

actu précédente Lamborghini Gallardo : clap de fin

Actu suivante
Lamborghini Gallardo : clap de fin

Autres articles pouvant vous intéresser

WEC : Audi s'en va sur un doublé
WEC : Audi s'en va sur un doublé

Pole position, record du circuit et doublé en course, le Team Audi Sport...

WEC : Audi confirme son départ
WEC : Audi confirme son départ

Rupert Stadler, le Président du Conseil d'Administration d'Audi, a confirmé...

WEC : Audi en pole au Texas
WEC : Audi en pole au Texas

Grâce aux efforts conjugués de Marcel Fässler et André Lötterer (n°7), le...

Toutes les actualités AUDI
WEC : Audi en pole au Texas
Nissan 370Z 50ème Anniversaire

La Nissan 370Z 50ème Anniversaire développée comme son nom le laisse...

WEC : Audi en pole au Texas
Gooding & Company : l'agenda 2020

En 2020, Gooding & Company s'expatriera loin de ses bases pour organiser en...

WEC : Audi en pole au Texas
La BMW M2 CS Racing au BMW Welt

Le BMW Welt de Munich a servi d'écrin à la présentation publique de la...

Toutes les actualités

Commentaires