Détails et prix de la nouvelle Mini

Pierre Knittel le 31/01/2014

Dévoilée en novembre dernier, la nouvelle Mini se livre aujourd'hui dans les moindres détails.

Si l'esthétique ne bousculera pas les aficionados de la marque, ils devraient en revanche apprécier les efforts concernant les aspects pratiques : en prenant du volume (+ 9,8 cm en longueur et + 4,4 cm en largeur), la Mini améliore (un peu) son habitabilité en offrant plus de confort et d'espace à l'arrière, ainsi qu'un coffre majoré (211 dm3 contre 160 précédemment).

Concernant les motorisations, à l'exception de la Cooper S, BMW a opté pour le downsizing et propose désormais des 3 cylindres turbo, aussi bien en diesel qu'en essence. La gamme démarre avec la One équipée d'un inédit 1,2l développant 102 ch pour 180 Nm. En plus d'offrir des consommations mesurées (moins de 5 l/100 km annoncés), elle permet déjà des performances honorables (moins de 10 s au 0 à 100 km/h). Juste au dessus, se place la version Cooper, qui s'équipe d'un 1.5l de 136 ch (0 à 100 km/h en 7,9 s et 4,9 l/100 km)

Du coté des diesels, la One D développe 95 ch tandis que sa grande sœur Cooper D atteint 116 ch. Ces véritables chameaux (3,5l annoncés en consommation mixte), devraient offrir des performances suffisantes (respectivement 11 s et 9,2 s annoncés pour l'exercice du 0 à 100 km/h).

Pour le sport, il faudra lorgner du coté de la Mini Cooper S qui se distingue du reste de la gamme par une augmentation de la cylindrée de son moteur. Exit donc le 1,6l développé en collaboration avec Peugeot, c'est désormais un 2.0l, pur produit BMW, qui a pour tâche de dévergonder la Mini. Avec 192 ch, en attendant la version John Cooper Works, la petite bombe propose un couple de 280 Nm (300 Nm avec overboost) qui permet un 0 à 100 km/h en 6,8 s et une vitesse maxi de 235 km/h, le tout pour une consommation annoncée sous les 6 l/100 km.

Pour exploiter cette cavalerie, la Mini pourra compter sur une rigidité accrue, qui devrait accentuer encore l'aspect karting du comportement routier. La boîte automatique est revue, et offre désormais des modes "économique" et "sport".

Coté équipements, la Mini rattrape son retard en proposant désormais un système d'infotainment moderne connecté aux réseaux sociaux et doté d'un large écran de 8,8 pouces. Coté sécurité active, la Mini peut désormais être équipée d'un régulateur adaptatif, d'un système de détection de piétons avec freinage automatique ou encore de la reconnaissance de la signalisation routière.

Prévue pour fin mars, l'offre Mini débutera à 17 150 € pour la version One (18 700€ pour son homologue diesel), tandis que les versions Cooper essence et diesel s'échangeront contre respectivement 19 950 et 21 600€. La Cooper S culmine quant à elle à 24 750 €.
actu suivante Schumacher entre en phase de réveil

Actu précédente
Schumacher entre en phase de réveil

actu précédente Felino CB7, la supercar québécoise

Actu suivante
Felino CB7, la supercar québécoise

Autres articles pouvant vous intéresser

306 ch pour la Mini John Cooper Works GP
306 ch pour la Mini John Cooper Works GP

La Mini John Cooper Works GP, le modèle homologué pour la route le plus...

MINI Cooper SE : 100 % électrique
MINI Cooper SE : 100 % électrique

Soixante ans après l'apparition de la première Mini à l'été 1959, MINI...

Nouvelle Mini Cooper S GT Edition
Nouvelle Mini Cooper S GT Edition

Mini propose depuis peu une nouvelle série limitée (à 150 exemplaires)...

Toutes les actualités MINI
Nouvelle Mini Cooper S GT Edition
CCA conclut l'année 2019 en beauté

Classic Car Auctions (CCA) a conclu l'année en beauté en totalisant pour 1.26...

Nouvelle Mini Cooper S GT Edition
Audi RS 5 Coupé et Sportback 2020

Alors que les célébrations du 25ème anniversaire des modèles Audi « RS »...

Nouvelle Mini Cooper S GT Edition
Le Jaguar I-Pace gagne en autonomie

Jaguar propose depuis peu un software permettant aux propriétaires de modèles...

Toutes les actualités

Commentaires