Fisker, nouveau coup dur

Motorgreen Olivier Thomas le 23/04/2013

Fisker semble se diriger, lentement mais sûrement, vers la faillite : après s'être séparé de 75% de son personnel il y a trois semaines, le constructeur américain n'a pas versé le premier remboursement du prêt accordé par le Département de l'énergie. Ce dernier s'est donc servi dans les caisses.

Partagez

réagir
Selon le Wall Street Journal et le Los Angeles Journal, le gouvernement américain a puisé 21 millions dans les caisses de Fisker qui, d'après son directeur exécutif, devait rembourser lundi dix des 192 millions de dollars prêtés par le Département de l'énergie, sur les 529 millions que ce dernier devait initialement accorder. En effet, l'année dernière, le gouvernement a stoppé à 192 millions le versement de ce prêt initial, car Fisker ne remplissait plus les conditions établies lors de la signature.

Le département de l'énergie justifie cette action au nom des contribuables américains. L'administration Obama est critiquée par l'opposition pour sa gestion du remboursement de prêts accordés à des entreprises impliquées dans les énergies propres et une réunion devrait se tenir bientôt avec les responsables de Fisker. Cette somme de 21 millions de dollars ne provient pas du prêt accordé, mais de la vente de véhicules et de l'argent de certains investisseurs. Affaire à suivre…

Partagez

réagir

Dernières actualités FISKER

Fisker : trois nouveaux modèles en approche
Fisker : trois nouveaux modèles en approche
SUV Fisker : nouveaux teasers
SUV Fisker : nouveaux teasers
SUV Fisker EV : nouveau teaser
SUV Fisker EV : nouveau teaser
Toutes les actualités FISKER

Tags liés

Commentaires

avatar de giencol
giencol a dit le 26-04-2013 à 09:31
Bonjour, Certes que la vie est dure, En France notamment même avec une idée de génie on vous prete 1 euro si vous en apportez 5 et en garantissez 10, aux Etats Unis c'est l'inverse on vous prete ce que vous demandez avec des échéances de déblocages et de Rendez-vous a partir de ce constat il faut remplir les cases lors des RDV, Or ce n'est pas le cas et c'est dommage, les délais ont été sur-estimés, les ventes aussi la faillite de A123 n'a rien arrangé, il reste des solutions notamment en Europe avec Valmet qui possède le savoir faire pour produire des Karma en revoyant le concept, j'attends des hommes de bonne volonté pour ne pas baisser les bras trop vite, et sauver ce trait de génie si rare je compare FISKER à FACEL VEGA, que tout le monde regrette à ce jour, réunissons nous pour ne pas faire la même erreur !!!!! JEAN MARIE JACQUET Président wwwclubfiskerfrance.com