La Citroën C5 s'habille à l'Allemande

le 18/10/2007

Une poupe façon Audi avec une malle classique, un profil agressif, presque sportif et un avant mettant en scène la nouvelle signature stylistique de la marque: la Citroën C5 dévoilée au parc des Expositions du Bourget a fait l'unanimité parmi les 400 journalistes internationaux invités. Plus longue de 4 cm que la fade version précédente, elle atteint désormais les 4,78 m. Très large (1,83 m) et plus basse (1,45 m), elle hérite d'un empattement XXL de 2,83 m ce qui explique son habitabilité record.

La C5 symbole selon Gilles Michel, le directeur Général de Citroën, la reconquête d'un segment des berlines traditionnelles en net recul. Outre son design séduisant et un intérieur particulièrement « classieux », elle a fait l'objet d'un traitement technologique sans précédent. Profitant d'une plate-forme modulable, elle peut en fonction des modèles recevoir soit la suspension classique métallique déjà appréciée sur la 407 (avec double triangulation à l'avant et train multibras à l'arrière) soit le système hydraulique Hydractive 3. La première réglée pour offrir un comportement dynamique et sportif, le deuxième tourné vers le confort et la conduite détendue.

Dès le lancement de la berline prévue au printemps 2008, le client aura le choix entre 7 motorisations. En essence seront déclinés un 1,8 litre de 127 chevaux, un 2 litres de 143 chevaux et un V6 3 litres de 215 chevaux. Le diesel HDI, qui concernera 75% des commandes, devrait aussi répondre aux attentes avec quatre niveaux de puissance, trois en 4 cylindres (110, 138 et 173 chevaux) et une en 6 cylindres avec le récent V6 de 208 chevaux conçu en collaboration avec Ford.

La berline n'ayant pas de hayon, Citroën a présenté également au Bourget la jolie version break dont la commercialisation n'interviendra qu'à l'été 2008. Héritant de dimensions encore plus généreuses (4,83 m de long, 1,86 m de large et 1,48 m de haut), il réussit à combiner une présentation attractive à un volume de chargement record, le hayon ouvrant sur une énorme entrée presque carré (idéal pour embarquer des meubles ou des colis encombrants).

Annoncée très confortable, bien équipée et particulièrement bien insonorisée, la nouvelle C5 devrait faire trembler la 407 mais surtout l'anonyme nouvelle Renault laguna III, voire la VW Passat, leader du marché des berlines en Europe. En année pleine, Citroën table sur 150 000 ventes, sachant que sa production démarrera en Chine à l'automne 2008.
actu suivante Audi à l'America's Cup

Actu précédente
Audi à l'America's Cup

actu précédente La Zonda survole le Ring

Actu suivante
La Zonda survole le Ring

Autres articles pouvant vous intéresser

Citroën C5 CrossTourer
Citroën C5 CrossTourer

Arrivant en bout de souffle avec une carrière qui commence à durer, la...

Citroën C5
Citroën C5

Spécialisé dans la préparation de véhicules sportifs et en particulier chez...

Les 100 ans de Citroën à Époqu'auto
Les 100 ans de Citroën à Époqu'auto

Le centenaire de Citroën sera célébré comme il se doit à l'occasion de...

Toutes les actualités CITROEN
Les 100 ans de Citroën à Époqu'auto
Bloodhound LSR : objectif atteint

L'équipe du Bloodhound LSR a mené à bien son programme 2019 en franchissant...

Les 100 ans de Citroën à Époqu'auto
530 ch pour la future BMW i4

La cinquième génération de la technologie BMW eDrive qui sera introduite dès...

Les 100 ans de Citroën à Époqu'auto
Marc Marquez reçoit le BMW M Award

Le pilote espagnol Marc Marquez a reçu ce week-end à Valencia, à l'occasion...

Toutes les actualités

Commentaires

avatar invité
un internaute a dit le 12-11-2007 à 19:28
Enfin la Citroen C5 s'achète un véritable look elle pourra prétendre afronter dignement la nouvelle Renault Laguna
avatar de Racoon
Racoon a dit le 22-10-2007 à 14:44
Splendide ! Une vraie belle berline, qui trouve un juste milieu entre les excès de la Peugeot 407 (ce "bec" !!) et la banalité de la dernière Renault Laguna (qui semble inspirée de... l'ancienne C5!). Alors certes, son design est empreint de rigueur germanique. Mais c'est beau quand même ! Petites déceptions : des motorisations aux airs de déjà vu et un poids qui s'annonce pachydermique.