Bugatti fête les 30 ans de la Fabricca Blu

Samuel Morand le 15/09/2020

Le constructeur de Molsheim a célébré ce week-end le 30ème anniversaire de la « Fabbrica Blu », l'usine de Campogalliano, à l'ouest de Modène, celle-là même où la marque tricolore se relança après trois décennies de veille, sous l'impulsion de Romano Artioli.

Partagez

réagir
C'est en effet le 15 septembre 1990 que la Fabbrica Blu (« l'usine bleue ») était officiellement inaugurée en présence de 77 modèles Bugatti d'avant-guerre, évènement suivi un an plus tard par le lancement en production de la supersportive EB 110. 128 exemplaires de l'EB 110, animés par un bloc V12 3.5 litres quatre turbos (développant 560 à 610 ch) associé à une transmission intégrale et à une boîte de vitesses à six rapports, y seront assemblés. La Bugatti EB 110 est alors le véhicule de série le plus rapide de son temps avec une vitesse maximale de 351 km/h.

La construction de ce complexe moderne dont plusieurs bâtiments arborent l'emblème portant les lettres EB, est à mettre au crédit de Romano Artioli, le créateur de l'EB 110, planificateur de l'usine et détenteur des droits de la marque Bugatti depuis 1987, qui commanda ce projet à l'architecte Giampaolo Benedini.

Un bâtiment administratif principal avec un studio de design, un site de développement des moteurs et de tests, des halls de production, une piste d'essai, un restaurant pour la réception des invités, ainsi qu'un showroom pour la présentation des véhicules, prennent ainsi place sur ce site de 240 000 m2. De nombreux détails rappellent les origines de la marque fondée par Ettore Bugatti, Romano Artioli allant jusqu'à faire installer dans le bâtiment bleu, une porte de bois antique provenant de l'ancienne usine de Molsheim empruntée autrefois par Ettore Bugatti.

« L'usine bleue impose à l'époque de nouveaux standards dans l'industrie de l'automobile, c'est plus une manufacture qu'un site industriel », a expliqué Stephan Winkelmann, le président de Bugatti, lors de ce rassemblement commémoratif auquel 200 personnes étaient conviées. « Romano Artioli avait le sens de l'innovation et a toujours été conscient de l'origine française et de l'importance de Bugatti ».

L'EB 110 sera produite à Campogalliano jusqu'en 1995, année au cours de laquelle l'usine fermera ses portes en raison des chutes des ventes de l'EB 110. Il faudra attendre 1998 pour que la marque de Molsheim retrouve des couleurs, et propose à partir de 2005 un nouveau modèle : la Bugatti Veyron.

Bugatti a depuis célébré à maintes reprises le modèle EB 110, via notamment la création de la Bugatti Centodieci (110 en italien), une supersportive développée autour de la Bugatti Chiron, dont la production (10 exemplaires facturés 8 millions d'euros nets l'unité) sera prochainement lancée à Molsheim.

Crédit photos : Bugatti

Partagez

réagir

Dernières actualités BUGATTI

La Bugatti Baby II entre en production
La Bugatti Baby II entre en production
Bugatti : le travail de développement se poursuit malgré la crise sanitaire
Bugatti : le travail de développement se poursuit malgré la crise sanitaire
Bugatti réunit ses trois joyaux à Dubaï
Bugatti réunit ses trois joyaux à Dubaï
Toutes les actualités BUGATTI

Tags liés

Commentaires